Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2016

"Les chrétiens qui rejettent tous les réfugiés sont des hypocrites", a déclaré hier le pape François

Cctvw8BXIAAZHIL.jpg

Il brave (encore) les foudres de Valeurs Actuelles et de La Nef :


 

 

 

Du site américain Crux ("taking the Catholic Pulse"), 13/10 :

<<  Rencontrant ce matin un groupe de pèlerins catholiques et luthériens venus d'Allemagne, le pape François a déclaré qu'il n'apprécie pas "l'attitude contradictoire de ceux qui veulent défendre la chrétienté en Occident et, d'autre part, sont hostiles aux réfugiés et aux autres religions" : "c'est une chose que je vois tous les jours dans les journaux et à la télévision", a-t-il dit. Répondant aux question de jeunes, le pape a ajouté : "Le mal - vous pouvez dire le péché - que Jésus condamne le plus est l'hypocrisie, qui apparaît précisément quand quelqu'un se proclame chrétien mais ne vit pas selon l'enseignement du Christ... Vous ne pouvez pas être un chrétien sans vivre comme un chrétien. Vous ne pouvez pas être un chrétien sans pratiquer les Béatitudes. Vous ne pouvez pas être un chrétien sans faire ce que Jésus enseigne en Matthieu 25", (c'est-à-dire nourrir ceux qui ont faim, vêtir ceux qui sont nus, accueillir l'étranger). C'est une hypocrisie que de se proclamer chrétien, mais de chasser un réfugié ou quelqu'un qui demande secours, qui a faim ou soif ; de rejeter quiconque a besoin de mon secours... Si je me dis chrétien alors que je fais ce genre de choses, je suis un hypocrite.  >>

 

Commentaires

RÉALISME GÉNÉREUX

> Entre le rejet du réfugié et le refus d'une déstabilisation de zones entières du pays (par des personnes qui ne sont pas des réfugiés puisqu'ils reviennent au pays régulièrement ensuite) il y a une marge forte
C'est celle initiée par le pape lui même demandant aux paroisses d'accueillir des familles.
Une vrai charité par proximité vs une destruction sociale au service du libéralisme.

Ludovic


[ PP à Ludovic - Exactement : entre les campagnes de haine xénophobe et les campagnes d'utopie babélienne, il y a le réalisme généreux. C'est la seule vraie "troisième voie". Elle est chrétienne. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 15/10/2016

VATICAN-MOSCOU

> Lorsque l'Eglise catholique romaine se rapprochera de l'Eglise orthodoxe russe?
http://www.bvoltaire.fr/remymahoudeaux/wikileaks-le-clan-clinton-projetait-dinfiltrer-leglise,288744
http://desiebenthal.blogspot.be/2016/10/clinton-wikileaks.html

Pascale


[ PP à Pascale :
Entamé sous Benoît XVI, le rapprochement oecuménique Vatican-Moscou est un processus positif, à soutenir bien entendu (mais difficile pour de multiples raisons).
Par ailleurs, méfiez-vous de sites comme 'b.voltaire' : leurs mobiles sont idéologiques et non pas chrétiens. C'est la blogosphère extrémiste, dont la russomanie affichée n'a rien à voir avec une géopolitique raisonnable.
Dans le domaine religieux, ils sont la voix de ceux que l'évêque de Montpellier vient de condamner clairement comme manipulateurs mal intentionnés. (Voir notre note de ce samedi matin). ]
______

Écrit par : pascale / | 15/10/2016

PAS LA BANQUE !

> Cher Patrice, j'ai besoin d'une précision : Quand vous mentionnez La Nef, parlez-vous de la banque ?
Et si oui, qu'est-ce qui fait que vous placez, dans votre sous-titre, cette banque qui se dit éthique et humaine au même niveau que la gazette des rapaces ?

Barthélemy


[ PP à Barthélemy :

Notez que j'ai écrit 'La Nef' en italiques : il s'agit donc d'un titre de publication et non d'une banque. En l'occurrence : le mensuel catholique "La Nef', qui semble pris depuis plusieurs mois - de la part de certains de ses principaux rédacteurs - dans un dérapage d'hostilité au pape ; dérapage qui a atteint un sommet délirant dans le numéro de septembre. Il a été fait écho de cela ici (dans des fils de commentaires).
Nombre de lecteurs de 'La Nef' sont surpris et navrés de constater cette régression vers une posture qui était celle du pire intégrisme catholique des années 1980. Intégrisme dont 'La Nef" de ces années-là s'était justement détaché pour marcher avec l'Eglise !
D'où le caractère navrant de son collapsus actuel. Le virus national-religieux peut paganiser des cerveaux catholiques : "quos vult perdere Jupiter dementat".
______

Écrit par : Barthélémy / | 15/10/2016

NAVRANT

> Sur 'La Nef' : cette "papophobie" est d'autant plus navrante qu'elle émane d'esprits que j'estimais plutôt éclairés (de la "jeune génération" des intellectuels catholiques).
Il y a un certain nombre de mois de cela, 'La Nef' avait sorti des dossiers particulièrement pertinents sur les questions écologiques. J'avais été à deux doigts de m'y abonner...
______

Écrit par : Feld / | 15/10/2016

CONTRADICTOIRE

> Le pape François, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, dimanche, 16 octobre 2016. Il est contradictoire de faire fi de la sagesse des communautés rurales en développant à outrance la logique de consommation et de production pour un plus grand profit égoïste, tout en prétendant lutter contre les migrations :
"Comment oublier que le climat concourt aussi à rendre la mobilité humaine irrépressible ? Les données les plus récentes nous disent que les migrants climatiques sont de plus en plus nombreux et vont grossir les rangs de cette caravane des derniers, des exclus, de ceux à qui est niée la possibilité d’avoir un rôle dans la grande famille humaine. Un rôle qui ne peut être concédé par un État ou par un statut, mais qui appartient à tous les êtres humains en tant que personnes, avec leur dignité et leurs droits."
https://fr.zenit.org/articles/climat-et-agriculture-le-principe-de-precaution-ne-suffit-pas-il-faut-de-la-sagesse/
______

Écrit par : isabelle / | 15/10/2016

VERSAILLES

> Il faut aussi penser à ce qui se passe dans le diocèse de Versailles où des Versaillais, s'exprimant en tant que chrétiens, ripostent contre le centre d'accueil de Louveciennes en projet. Heureusement, ils ne sont pas soutenu par leur évêque.

ALB


[ PP à ALB - Il n'aurait plus manqué que ça ! On en vient au moment où il faut distinguer clairement et officiellement ce qui est "catholique" (c à d chrétien) et ce qui ne l'est pas. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Arnaud Le Bour / | 15/10/2016

CONFORMISME À LA M.P.T.,
MAIS ANTICONFORMISME CHEZ ICHTUS

Feld nous écrit ceci :

> Comme beaucoup (enfin, beaucoup... tout est relatif !), j'ai longtemps cru à la "convergence des luttes". Las : les réflexes de milieu semblent reprendre le dessus, en France en tout cas.
Qui, parmi les X milliers de manifestants de LMPT cet après-midi, était en phase avec les positions du pape François sur le migrants, ou favorable à l'abrogation de la loi travail ? Un certain nombre, j'espère, mais j'ai l'impression que LMPT se (re)focalise sur des problématiques qui ne sont que des symptômes (certes graves), en occultant les causes...
Et quand même, de vous à moi : appeler à voter Fillon ...pff.

Feld


[ Ma réponse :

- La situation est évolutive.
- Une large partie des manifestants MPT semble rester sous-informée (n'ayant même pas lu 'Laudato Si') ou désinformée (par les sites libéraux-identitaires sous masque "catholique").
Cf. les interviews entendues à la radio, où de pétulantes jeunes femmes laissent voir qu'elles se contentent de slogans très approximatifs : ce qui permet aux journalistes de marquer un but chaque fois.
- Mais une petite minorité de manifestants s'informe désormais, auprès d'experts compétents
et non-conformistes qui les aident à discerner les véritables causes des dérives sociétales.
Ainsi, le samedi veille de la Manif, j'assistais à Paris au colloque "Catholiques en action" organisé par Ichtus. La conférence d'ouverture, très applaudie, a été donnée par l'excellent Matthieu Detchessahar, professeur des universités (LEMNA) et auteur d'un livre profond qui relie la déconstruction "dissociétale" au libéralisme ('Le marché n'a pas de morale', Cerf 2015). Ce fut une démonstration longue, brillante et très charpentée : a) de la nocivité intrinsèque de la société de marché ; b) du fait qu'elle explique en dernière instance le séisme sociétal, dont les réformes Hollande ne sont que l'un des produits dérivés !
Le libéralisme philosophique (le "libéral-libertaire" incriminé par la MPT) est indissociable du libéralisme économique, a expliqué le Pr Detchassahar... On eût aimé que M. Beigbeder et ses groupies soient dans la salle pour entendre ça.
D'autant que le message a été souligné par le directeur d'Ichtus, Guillaume de Prémare : "L'enseignement social de l'Eglise n'est pas libéral..." - "L'évolution économico-technologique produit la 'dissociété' et la superstructure culturelle actuelle..." - "l'Etat se réduit au rôle de gestionnaire de l'extension permanente des domaines du marché..." - "La loi Taubira et la GPA visent à la formation d'un grand marché de la procréation..." - "Ce processus suppose la formation d'un consensus culturel..." - "Pour résister à l'extension permanente des domaines du marché, il faut commencer par oublier le 'libéral-conservatisme'.."
L'après-midi devait se conclure par une brève intervention de Mme de La Rochère (à laquelle je n'ai pu assister). Tous les participants au colloque pouvaient ainsi comprendre que la MPT du lendemain n'avait aucun sens si elle persistait à ne pas "oublier le libéral-conservatisme"... et à esquiver l'analyse du facteur économique, centre nerveux de tout ce qui se passe.
Il y avait plusieurs centaines de personnes au colloque "Catholiques en action", et plusieurs dizaines de milliers de manifestants le lendemain. Est-ce une indication du rapport de forces actuel ? Je n'en sais rien. Ce n'est qu'un début. La partie continue, et nous avons l'atout maître : le pape François. Sans oublier le petit livre de la CEF !
► Je mettrai ici en ligne très prochainement une synthèse de la conférence de Matthieu Detchessahar. ]

réponse au commentaire

Écrit par : PP à Feld, à propos de la MPT / | 16/10/2016

@ FELD

> Avons-nous entendu la même chose ?
Sur le podium d'arrivée une seule personne a voulu parler de François Fillon. Elle a voulu le faire sous forme de suspens en laissant deviner de qui elle parler sans le nommer tout de suite et autour de moi les gens commencer dire Poisson. Quand elle a prononcé le nom de Fillon cela a été un tonnerre de huées. A tel point que c'est tout juste si elle pu finir son intervention tant les huées couvraient sa voix ...
Ou alors n'étiez-vous point encore sur la place du Trocadéro et les huées ne sont pas passées dans la retransmission de la sono ?
A contrario Marion Maréchal-Le Pen (qui était intervenue un peu plus tôt) a été très applaudie... (certes elle revendique le fait d'être participante fidèle depuis le début, et de n'avoir pas lâché comme d'autres).
______

Écrit par : franz / | 17/10/2016

> P.S. : Si le nom de Fillon a soulevé un tonnerre de huées, je n'ose imaginer le sort qu'aurait connu ceux qui sont passés à autre chose (Sarko) ou qui ont toujours été distants (Juppé) !

franz


[ PP à F. - Attendez juin 2017, et vous verrez où mène la peur grégaire de... on ne sait quoi, du reste ; mais peur de quelque chose il y a toujours (dans l'électorat de droite). ]

réponse

Écrit par : franz / | 17/10/2016

AU CHOIX

> au choix : peur des verts, peur des rouges, peur des rouges-verts, peur de l'islamo-bolchevisme, etc, etc. Et hop le troupeau détale vers "le candidat protecteur le mieux placé".
______

Écrit par : A. Ancelin / | 17/10/2016

à FRANZ

> Je suppose que Feld vous répondra qu'il pensait à Sens commun mouvement LR issu de la MPT et rallié à Fillon.
______

Écrit par : barloy / | 17/10/2016

Au sujet de "La Nef" :

> Je suis abonnée depuis une dizaine d'années, et j'ai vraiment salué l'inflexion écologiste et antilibérale de ce mensuel, qui reste pour moi l'un des meilleurs de la presse catholique française. J'ai été extrêmement peinée des prises de position de certains rédacteurs, pour le moins virulentes à l'égard du pape François, dans les numéros de l'été et de septembre.
Je viens de recevoir le numéro d'octobre. A nouveau très bon éditorial de M. Geffroy, avec une nouvelle charge antilibérale, sans tomber dans le panneau de l'islamophobie.
Je crois l'équipe de rédaction de "La Nef" suffisamment intelligente pour ne pas rester longtemps dans l'ornière de l'hostilité au pape. J'espère en tout cas, et je serais vraiment navrée si ce mensuel finissait comme 'L'Homme Nouveau' qui sombre pour le coup dans les abysses de l'hypocrisie, si bien décrite par le pape François.

Pema


[ PP à Pema :
"Abysses de l'hypocrisie" est le terme qui convient pour qualifier la posture d'un certain nombre de publications et de sites, contraints (créneau quasi-commercial) à garder leur clientèle de "papistes", mais haïssant ce que dit et fait le pape.
Les plus sournois publient des tartines de pieusetés, mais en les entrelardant de liens avec les sites moins lâches qui - eux - disent tout haut leur bergogliophobie.
C'est d'une duplicité fétide. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pema / | 17/10/2016

@ Franz

> Je n'y étais pas. J'ai participé aux "grandes" manifs de 2013, puis j'ai pris du recul vis-à-vis de ce mouvement, vu à quoi il tournait...
Pour l'appel à voter Fillon : j'aurais dû être plus précis, pardonnez-moi. Je faisais effectivement allusion au ralliement de "Sens commun" au susdit.
En tout état de cause : dans le "grand public", la manifestation d'hier n'a pu, hélas, que susciter l'indifférence la plus totale. La masse moutonnière a maintenant digéré les évolutions sociétales poussées par nos dirigeants.
______

Écrit par : Feld / | 17/10/2016

QUI

> Et qui, parmi les participants à la manif de dimanche, votera Mélenchon ?
http://melenchon.fr/2016/04/17/vive-le-pape/
Après tout, on ne peut pas savoir... l'Esprit souffle où Il veut (même chez Mélenchon).
______

Écrit par : Feld / | 17/10/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.