Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2021

"Débat" sur Facebook, "pour" ou "contre" le vaccin

217540260_10223354457384114_501124522351691643_n.jpg


'

12:01 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : vaccin

Commentaires

"PAS SI SIMPLE" QUE DÉTESTER MACRON

> Certes...
On entend beaucoup de délires, de superstitions, d'idéologies et refuser de se faire vacciner parce qu'on n'aime pas Macron (parce que pour beaucoup c'est cela la raison principale) est complètement crétin.
Bon.
Mais pour avoir discuté de la vaccination avec un ancien collègue épidémiologiste (plus de 25 ans d'expérience), je peux vous dire n'est pas si simple non plus.
(Je ne parle pas du manque de confiance dans le gouvernement, l'industrie pharmaceutique après tous les sandales ou dans la notion même de vaccination. Ça c'est encore autre chose)
J'essaie de vous trouver un texte simple expliquant les choses de façon rationnelle.
EL.

[ PP à EL – Bien sûr, ce n'est pas simple. Mais voir des gens refuser mordicus le vaccin sous prétexte que l'on n'aurait "pas assez de recul ni d'expérience"... alors que des millions de gens ont été vaccinés, ça passe l'entendement.
Par ailleurs, ces grands héros du 'Moi-d'abord' refusent de voir un problème : celui des cancéreux, des diabétiques, des cardiaques, etc, qui risquent à nouveau de ne plus être accueillis dans des hôpitaux de nouveau submergés par... ceux qui ont refusé le vaccin anti-Covid. ]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 16/07/2021

LE PROBLÈME, C'EST MACRON

> Je commence déjà à voir circuler des pétitions contre le vaccin.
Mon souci principal dans cette histoire, c'est qu'en ne voulant pas rendre la vaccination officiellement obligatoire et en utilisant des stratagèmes pour tourner autour du pot, Macron va seulement réussir à produire un effet de réactance. Puisqu'on veut les obliger à faire quelque chose (et en plus de façon dissimulée), les personnes vont protester, voir ne pas accepter cette mesure.
Les gens ne sont pas idiots, ils savent que c'est une vaccination obligatoire s'ils veulent vivre leur vie normalement. Mais comme notre "estimé" président avait promis de ne pas rendre la vaccination obligatoire, il se croit obligé de concevoir ce pass vaccination afin de ne pas avouer qu'il a eu tort.
Malheureusement, beaucoup vont y voir une nouvelle manipulation, ce qui n'est pas franchement faux. D'où entraînant une perte de confiance supplémentaire dans la politique (qui n'en avait vraiment pas besoin...), dans la science (qui est traitée par certains journalistes comme une simple question d'opinions de chercheurs à placer sur le même plan) et dans le journalisme d'information (à force de tomber dans des travers dus à la nécessité d'avoir toujours des nouvelles infos le plus vite au point de ne pas vérifier ou réfléchir sur la question).
Cette perte de confiance est grave car le doute (bien que légitime et même salutaire pour se remettre en question et interroger des pratiques) finit par inciter les personnes à se tourner vers d'autres sources d'informations. Certaines sont correctes, mais dans le pire des cas, c'est les théories du complot qui sont les plus visibles, parce qu'elles crient le plus fort.
Cela fait qu'en ne voulant pas affirmer qu'il rendait la vaccination obligatoire, qu'il s'était trompé il y a plusieurs mois et en prenant son peuple pour des c**s, Macron a ainsi fait le jeu des Anti-vaccins. C'est le plus grand reproche que je lui fais et ma raison de mépriser cette mesure.
Je précise que ma seconde injection a lieu en fin de mois. Je ne suis pas anti-vaccins : des maladies ont pratiquement disparu grâce à eux. Mais je n'admire pas ceux prétendant avoir résolu le problème du Covid en appelant un chat un chien.
______

Écrit par : A-L P / | 16/07/2021

FRANCE-SOIR ET MÉDIAPART

> Pour commencer
Ne portez pas attention au fait que ce sont France Soir et Mediapart et que Vélot a été membre d'EELV.
https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/ne-faisons-pas-un-remede-pire-que-le-mal-entretien-essentiel-avec
https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/080721/covid-19-vaccins-experimentaux-strategie-vaccinale-entretien-avec-christian-velot
______

Écrit par : E Levavasseur / | 17/07/2021

SE RENSEIGNER

> Personnellement, j'envisage de me faire vacciner, ce dès que possible (mon activité professionnelle impliquant un certain nombre de déplacements longue distance, en train).
Ceci dit, est-ce pécher que d'essayer de se renseigner, dans un flot d'informations totalement contradictoires (et anxiogènes à en rendre dingue ! ) ?

Feld

[ PP à Feld – Personne n'a parlé de "péché". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 17/07/2021

CE QU'ON POURRAIT DIRE AUX GENS

> Ce qui est malhonnête, c'est de prétendre que la vaccination va tout résoudre que quelqu'un vacciné est protégé à 100 % : non il peut attraper un variant.
Macron se moque de la vaccination, il ne voit en elle que le prétexte pour mettre fin au confinement et relancer l'économie qui est sa seule raison de vivre.
De manière apaisée on pourrait dire aux gens : soit vous vous faites vacciner soit vous restez confinés et dans les deux cas vous respectez distances et gestes barrière.
Comme pour le sida, le meilleur moyen c'est la fidélité et l'abstinence.
Mais avec le SIDA comme avec le covid, notre société ne supporte pas les contraintes.
Macron est pour la vaccination car il sait que ça le rend populaire, il offre du rêve en espérant que ce soit suffisant jusqu'aux prochaines élections.
Comme vous voyez je ne parle pas des effets secondaires à long terme mais simplement du fait que comme il y a de variants, des mutations la vaccination va changer le visage de la pandémie, pas la supprimer comme on le voit partout.

EL


[ PP à EL – Très juste. Mais personne, à ma connaissance, ne dit que la vaccination "va tout résoudre".]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 17/07/2021

FORTIFIER

> Ce n'est pas "le vaccin ou rien" comme on veut nous le faire croire. Il y a une place pour les traitements qui fortifient l'immunité, mais la plupart de ces traitements utilisent des produits qui sont désormais dans le domaine public et qui donc ne sont pas source de juteuses royalties. Il est possible de fortifier son immunité et cela fait baisser l'anxiété dans l'attente bien sûr de la mise au point du vaccin.
Créer une anxiété autour du vaccin c'est, pour big pharma, s'assurer de vastes marchés à venir. Une belle affaire !
Mme Rivasi, ancienne députée EELV de la Drôme, a remarqué que les contrats concernant les vaccins entre les labos et les Etats comportaient une clause qui renvoyait automatiquement aux Etats tout problème juridique causé par les problèmes éventuels posés par les vaccins.
Cela fait deux questions importantes:
- pourquoi ne parle-t-on jamais des traitements (parfois très traditionnels) qui permettent de conforter son immunité ?
- pourquoi ne parle-t-on jamais de ces clauses où la responsabilité juridique concernant les éventuels dommages causés par les vaccins est exclusivement renvoyée aux Etats ?
_____

Écrit par : B.H. / | 17/07/2021

L'AVENIR

> Soyons clair : la vaccination utilisant l'ARN, c'est l'avenir. Quoiqu'en en dise ! Visiblement pour beaucoup de maladies autres que la Covid19.
https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/12/14/laventure-scientifique-des-vaccins-a-arn-messager/
Je ne suis pas médecin, mais l'article semble parfaitement sourcé. Tout le monde pourra notamment noter que cette "technique" n'est pas toute jeune et que les recherches ont plus de 20 ans.
______

Écrit par : Pierre O. / | 17/07/2021

RECTIFIER ?

> Vous avez raison on ne dit pas que la vaccination va tout résoudre, mais je constate qu'on le laisse croire. Et très largement.
De toute façon qu'on le dise ou qu'on le sous-entende, ou qu'on le laisse croire, ce qui est très largement cru, c'est que ça va résoudre le problème.
Quand on est honnête et quand on voit qu'on est mal compris, on rectifie.
Au cas où, ça permettra de dire "mais on n'a jamais dit ça !"
Ce n'est pas du complotisme de croire que le cynique Macron en est parfaitement capable.
On n'aura plus le covid originel (= progrès) mais on peut en avoir un variant. "C'est tout".
Je pense qu'il y a un gros risque de voir les variants se répandre d'autant plus facilement que les gens étant vaccinés s'en croiront protégés et ne respecteront pas ce qui protège vraiment* d'autant que les joyeux fêtards sont favorables au vaccin uniquement pour sortir s'amuser en groupes dans des lieux confinés, pour "vivre comme avant" comme ils disent, c'est-à-dire faire tout ce qui favorise la contagion. (D'ailleurs la drague est une des principales raisons d'aller en boîte.)
Cette campagne de vaccination est inutile dès lors que les boîtes de nuit sont ouvertes alors même qu'il existe des variants contre lesquels la vaccination actuelle protège pas (encore).
Cette réouverture depuis le 9 juillet est criminelle. Mais le monde de la nuit est riche et influent.
Prendre le train etc c'est nécessaire, aller en boîte non.

*distance, geste barrière, masque, lavage des mains et éviter les lieux à la fois fermés et où l'on est au coude-à-coude.
Se laver les mains au savon de Marseille c'est beaucoup mieux que le gel soit dit en passant ; 1/le savon lave enlève alors que le gel tue y compris ce qui est bon parce que nous avons sur la peau 2/le gel c'est comme vigpirate, c'est de la communication. On aurait seulement parlé de savon on aurait pas été pris au sérieux. Je précise aussi que dans le gel il n'y a pas de perturbateur endocrinien ça aussi ça fait partie des bêtises qui sont répandues.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 17/07/2021

VACCIN ET DANGERS

> La vaccination ne résout sans doute pas tous les problèmes mais elle est une grande partie de la solution...Le danger c'est que les vaccinés se croient complétement à l'abri alors qu'ils peuvent encore attraper le virus et le transmettre donc il faut de toute façon rester vigilant mais:
-Un vacciné avec deux doses a très peu de chances de faire une forme grave du COVID (pas nul évidemment mais très largement réduit) y compris avec les variants actuellement en circulation sur le territoire et en particulier le variant delta qui va nous occuper ces prochaines semaines...Plus il y aura de vaccinés, moins il y aura de tensions dans les hôpitaux, les réas, et moins il y aura de décés. La vaccination réduit les coûts humains, hospitaliers, économiques, psychologiques de cette épidémie...Il peut bien y avoir 50000 contamination par jour, si elles se réduisent à des formes majoritairement bénignes, ça posera bien moins de problèmes individuels et collectifs. Mais pour cela il faut beaucoup de vaccinés, beaucoup plus qu'à l'heure actuelle.
-Le vaccin réduit aussi très probablement le risque de transmission, même si c'est moins bien démontré que sur le risque de faire une forme grave. Moins de charge virale = moins de risque de contagion.
Il est évident qu'il faut se vacciner, pour son bien si on est à risque et pour le bien de tous. J'ai 35 ans, très peu de chance de faire une forme grave, je suis médecin et je n'ai pas hésité une seule seconde.
______

Écrit par : Marie-Do / | 19/07/2021

VÉRITÉS SUR LE VACCIN

> Merci à Marie-Do de rappeler tout simplement des choses justes et essentielles.
Rappelons en effet que le vaccin :
- protège presque complètement des formes graves, y compris pour les variants actuellement connus,
- diminue considérablement le risque d'être contaminé et de faire une forme clinique,
- diminue notablement aussi le risque d'être porteur asymptomatique et donc le risque de transmettre le virus à des personnes vulnérables, immunodéprimées ou non vaccinées.

Personne n'a jamais dit que le vaccin empêcherait toute circulation du virus, mais en revanche il permettrait de contrôler l'épidémie si un pourcentage suffisant de la population était vacciné.
Je suis un peu atterré en lisant des commentaires allant se sourcer à des blogueurs sur France Soir et Mediapart ; rappelons qu'il n'y a plus un seul journaliste à France Soir et que ce lieu est devenu une plateforme de lobbying de tous les tenants du complotisme niant l'épidémie ou s'opposant à la vaccination.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 20/07/2021

CETTE SOCIÉTÉ REND LES GENS "C... ET FOUS"

> Bonjour à tous.
Je signale, à ceux qui ne le sauraient pas, le très bon documentaire d'Arte hier, "vaccin anti-covid, l'aventure scientifique". Après, comme dit Brassens, "quand on est C.., on est C..!"
Personnellement, devenu vulnérable en février et enseignant à des ados qui, c'est bien connu sur le terrain, attrapent tout ce qui passe, je me suis fait vacciner sans état d'âme. Et je n'ai pas le sentiment d'être en dictature, bon sang. Où est la Gestapo? Où Sont les camps? Qu'ils aillent vivre en Corée du nord et on en reparle.
Pour finir, il y a une chose que je ne comprends pas dans le psychisme des gens réfractaires... quand je dirigeais des camps scouts, quand je suis devenu professeur, on m'a demandé une série de vaccins qui étaient obligatoires et, à l'époque, personne ne contestait cela? Quand ces andouilles de réfractaires partent en vacances dans certains pays, ils ont des vaccins obligatoires, non?
A force d'avoir favorisé le narcissisme pré-pubère des consommateurs, la société matérialiste-mercantile à rendu les gens c... et fous.
Voilà, c'est pas forcément intelligent, mais ça soulage!
______

Écrit par : VF / | 21/07/2021

> Autant pour moi, le titre du documentaire d'Arte est: covid 19, la course au vaccin.
Désolé.
______

Écrit par : VF / | 21/07/2021

A M de Guibert

> Si vous avez quelque chose à me dire adressez-vous à moi directement. Je ne suis pas allé chercher sur Mediapart mais j'ai cherché ce que pensait ce médecin, il se trouve que ce sont ces sites qui l'interrogent. De la même manière Bernard Maris écrivait dans Charlie Hebdo. Et justement cette interview ne s'oppose pas à la vaccination.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 22/07/2021

POROSITÉS

> Je suis effrayée de constater que des porosités semblent malheureusement exister entre les idées complotistes et antivax et certains catholiques. Civitas et cie, nous sommes au courant,mais dans ma paroisse certains se croient investis de la mission d'entrer en croisade contre le vaccin (ou contre le gouvernement ?). Où est passé le discernement ?
Je suis vraiment attristée de constater combien certains groupes de chrétiens versent dans l'idéologie militante, et pire, utilisent la spiritualité à ces fins bien peu louables..à grands coups de "Satan" et de "Vierge immaculée devant sauver la France". Est-ce normal de ne se sentir rien de commun dans l'expression de cette "foi" ?
______

Écrit par : Marie-Do / | 23/07/2021

@ plusieurs :

> on n'est pas nécessairement "fou" et "c..." quand on se pose des questions sur le tout vaccinal actuel... Le mépris et le clivage ahurissants, qui se révèlent partout en cette occasion, m'inquiètent. Avec la loi de bioéthique dans le rétroviseur, la tendance à l'emprise sur les corps de toute la population (ils en rêvent), et la maltraitance, voire la brutalisation actuelle de la liberté de conscience, on assiste vraiment à des effets cliquet, à des passages de seuil vers une société technolibérale de surveillance de masse. Voir, par exemple, l'excellente mise au point du p. Stalla-Bourdillon : https://fr.aleteia.org/2021/07/17/dans-un-monde-sous-controle-ou-est-la-liberte-de-conscience/
Espérons que nous n'aurons pas le ridicule malheur de devoir tous garder les masques, recevoir trois injections par an, être soumis au passe sanitaire, et continuer de voir défiler des variants tout en constatant la baisse du nombre de lits d'hôpital et la merveilleuse reprise de l'activité économique destructrice des écosystèmes (objectif principal des politiques actuelles, sans parler des échéances électorales).

Alex


[ PP à Alex – Je ne sais pas si ce "plusieurs" vise entre autres le tenancier de ce blog, mais je dois vous dire mon désaccord sur ce problème précis.
Bien entendu tous ceux qui s'interrogent sur la vaccination ne sont pas des fous. Mais là où il y a folie,c'est lorsque le péremptoire et le délirant se substituent à l'interrogation. Allez voir sur Twitter et Faecbook, qui ont une influence de masse, et vous verrez de quoi je parle... Comme le dit le dicton espagnol : "Aqui no todos están locos, pero todos los locos están aquí", "ici tous ne sont pas fous, mais tous les fous y sont".
______

Écrit par : Alex / | 23/07/2021

@ PP :

> Je ne fréquente aucun "rézosocial", justement parce que, outre le big data, c'est avant tout une foire d'empoigne et un miroir grossissant de tous les excès, de tous les délires, et non pas un lieu de réflexion construite et argumentée. Je préfère parler avec les gens en direct, au téléphone, dans la vie quotidienne.
Mais ce qui se passe actuellement est grave et violent, et il faut le dire. Je réitère mon invitation à lire le numéro d'été de La Décroissance, pour penser et approfondir.
Bon été à tous.
______

Écrit par : Alex / | 23/07/2021

A E Levavasseur

> Je ne voulais pas m'adresser spécialement à vous ni vous offenser, mais puisque vous êtes mis en cause, permettez-moi de vous faire remarquer que les liens que vous donniez conduisaient non aux media concernés (France Soir n'existe même plus, n'ayant plus aucun journaliste), mais à des blogs hébergés n'ayant pas plus d'autorité que celle de celui qui y écrit (sur Mediapart le blog de Laurent Mucchielli).
Sur le fond, quand l'auteur dit, contestant M. Fischer à propos du risque de recombinaison virale lié selon lui aux vaccins contre la covid, qu'il y a peu de vaccins vivants atténués, et qu'ils n’ont jamais été utilisés à une échelle aussi grande qu’est ou sera celle de la vaccination contre la Covid-19, il profère lui aussi une énormité ! Le vaccin ROR est très largement utilisé et même obligatoire pour les enfants depuis le 1er janvier 2018.
Même s'il dit des choses justes, son propos en faveur des traitements alternatifs (qui n'ont pas fait la preuve de leur efficacité) plutôt que la vaccination est des plus contestables.
Personne n'a jamais dit que la vaccination empêchait le portage asymptomatique du virus chez les personnes vaccinées : mais vacciner un maximum de population demeure le plus sûr moyen de limiter à terme la circulation du virus, et donc de protéger les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes immunodéprimées, chez lesquelles le vaccin est moins efficace.

MG


[ PP à tous : Michel de Guibert est médecin. ]

ajout au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 23/07/2021

A Michel de Guibert:

> Pourquoi dites vous que les traitements alternatifs n'ont pas fait preuve de leur efficacité?
Sans ironie, vu le niveau de désinformation qui existe, est-ce parce que l'ANSM et M Veran le disent?
Je me permets de vous mettre en lien le dernier article de notre confrère le Dr Maudrux qui après sa demande en décembre 2020, associé à 1500 médecins ,d'une RTU (recommandation temporaire d'utilisation) pour l'ivermectine, dont à l'époque déjà des études montraient l'efficacité (aussi bien sur des modèles animaux comme une étude animale de l'inserm l'a montré, et a été republiée récemment dans libération je crois, qu'en population générale, en particulier au mexique à l'époque) , confirmée depuis par la résolution de l'épidémie en avril en inde en 4 à 6 semaines alors qu'annoncée comme une catastrophe en puissance avec une large utilisation de l'ivermectine entre autre en traitement précoce. (Avez vous par ailleurs entendu parler depuis de la suite de l'épidémie en inde dans les médias main stream habituels?)
Je suis longue excusez moi; Une nouvelle demande en mai 2021 a été faite pour avoir une justification à ce refus au vu des nombreuses études qui semblent probantes dont l'absence de réponse au bout des 2 mois réglementaires amène le Dr Maudrux à cette conclusion que j'extraie de son billet de blog du jour.
"Olivier Véran pense que l’ivermectine a une présomption d’efficacité, mais il ne peut le dire. En tous cas, il ne veut pas dire le contraire.
En mai 2021, 1500 médecins ont fait un recours gracieux auprès du ministre de la Santé, conformément à l’article L.5322-2 du Code de la Santé Publique, pour faire réétudier la décision de l’ANSM, concernant le refus d’une RTU pour l’ivermectine.
Dans ce recours, une question simple et directe était posée au ministre, mais aussi au médecin, interpellé par ses confrères :
« En votre âme et conscience, pensez-vous honnêtement et sincèrement qu’il n’y a aucune présomption d’efficacité comme le prétend l’ANSM ? Nous souhaitons une réponse claire à cette question. »
Le Ministre a « botté en touche », ce qui est clairement un aveu : il a refusé d’écrire au-dessus de sa signature qu’il n’y avait pas de présomption d’efficacité de l’ivermectine. S’il le pensait, il lui aurait été très facile de nous envoyer promener, s’appuyant sur les conclusions de ses services, ce qu’il n’a pas fait. Face à l’évidence des faits, il ne pouvait le faire. En ne reprenant pas à son compte ce refus, ses motifs, c’est aussi quelque part clairement un désaveu de la position de l’ANSM, que nous critiquons et qu’il n’a pas repris"
https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/07/23/scoop-olivier-veran-pense-que-livermectine-peut-avoir-un-effet/
Je vous invite par ailleurs si vous avez le temps à lire les autres billets de son blog, qui peut étayer ce que je viens de résumer de façon beaucoup trop rapide et imprécise pour qui a la curiosité de le lire.
______

Écrit par : laetitia / | 23/07/2021

@ Alex

> Le fait que l'amendement réclamant que le "pass sanitaire" soit restreint au temps de l'épidémie de covid (qui peut durer longtemps) ait été rejeté est très inquiétant, même s'il n'est pas totalement nouveau qu'une sorte de pass sanitaire soit institué pour certaines professions (ma mère a encore connu la radio des poumons avant de prendre son poste dans l'Éducation nationale).
Avant d'instaurer le pass sanitaire, on aurait pu également en appeler à la responsabilité des adultes, et plus particulièrement des adultes à risque : entendre des personnes entre 65 et 80 ans qu'ils "refusent de se faire vacciner en raison des effets à long terme" fait quand même un peu sourire (à long terme, passer, un certain âge, c'est le grand voyage...). Même chose pour certaines personnes de ma connaissance qui ont en obésité modérée : leur risque de mourir en réanimation de la covid est sans commune mesure plus élevée que celle de contracter je ne sais quelle maladie auto-immune, selon un raisonnement très confus. Résultat, on oblige les adolescents à se faire vacciner, ce qui, pour le coup, me met mal à l'aise, sachant qu'un médecin membre du comité consultatif d'éthique avait souligné, dans un entretien au Monde du mois dernier, qu'il est faux, ou en tout cas très loin d'être clair, que la vaccination présente un avantage quelconque pour des adolescents qui n'ont pas une comorbidité (je suis désolée, je n'ai pas le temps de retrouver l'entretien du mois dernier, qui doit de toute façon ne pas être en accès libre).
Avec son habileté habituelle, Macron a transformé en geste politique le fait d'accepter ou de refuser la vaccination. Et certains tombent dans le panneau : bravo, on n'est pas sorti de l'auberge...
______

Écrit par : Maud / | 24/07/2021

@ Marie-Do

> Je ne l'ai pas vu heureusement autour de moi mais je ne peux pas dire que ça m'étonne. Mentalités du XIVe siècle.
Covid + motu proprio, on va voir apparaître dès danses macabres avec évêques menés par des diablotins.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 24/07/2021

@ M de Guibert

> Merci, vous auriez dû commencer par là.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 24/07/2021

à Michel de Guibert

> Corrigez moi si je me trompe, je n'aimerais pas déclarer une information fausse.
Le vaccin permettrait de faire diminuer le risque de variants (pas de l'éliminer complètement, le risque 0 n'existant pas). En effet, si j'ai bien compris, les variants du virus peuvent s'avérer plus ou moins pires selon la mutation (mutations qui sont aléatoires) qu'ils comportent (degré de contagion, résistance aux traitements).
Mais ces variants ont plus de chances de pouvoir apparaître sur un terrain "fertile", à savoir une population faiblement immunisée contre le virus. En augmentant le nombre de personnes pouvant être atteintes du virus, on augmente également le risque que d'autres formes du virus se développent.
C'est la situation inverse dans une population fortement immunisée: il y a ainsi moins de risques que le virus, qui peine à survivre sur un terrain peu propice, puisse développer la bonne mutation aléatoire qui lui permettra de passer outre le vaccin.
C'est donc un autre aspect positif du vaccin : freiner l'apparition des variants plus contagieux comme ces variants aux multiples nationalités qui nous envahissaient au temps où le vaccin n'était pas encore développés.
Là encore, je ne suis pas virologue, n'hésitez pas à me corriger si j'ai tort.
______

Écrit par : ALP / | 24/07/2021

à Laetitia

> Chère consoeur, quand je dis qu'aucun traitement n'a fait la preuve de son efficacité, je ne dis pas qu'il est exclu qu'il puisse y avoir un traitement possible, je dis seulement qu'il n'y a pas d'étude sérieuse prouvant le contraire.
L'ivermectine (traitement de la gale) guérit de la covid ceux qui auraient guéri de toute façon, comme l'hydroxychloroquine précédemment... mais hélas aucune étude sérieuse en double aveugle n'a prouvé quoi que ce soit.
Epargnez-moi par pitié le blog du Dr Gérard Maudrux (qui était auparavant hébergé par le Quotidien du Médecin et ne l'est heureusement plus aujourd'hui) !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 24/07/2021

à Maud:

> Je ne sais pas quel âge à votre maman, mais du haut de mes 55 ans, quand je suie entré dans l'Éducation nationale en 89 comme surveillant, on m'a fait une radioscopie des poumons et on m'a demandé une liste de vaccins (je ne me souviens plus desquels...). Et tous le monde trouvait cela normal à l'époque.
______

Écrit par : VF / | 24/07/2021

à ALP

> Je ne suis pas virologue non plus, mais oui effectivement il y a moins de risque de voir apparaître des variants (mutants ou recombinants) s'il y a une moindre circulation du virus, ce qui est le cas dans une population largement vaccinée (nous en sommes encore loin en France, même si cela progresse, et plus loin encore dans le monde entier...)
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 24/07/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.