Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2020

Pr Benjamin Coriat : "La destruction de la biodiversité a ouvert une ère de pandémies"

coriat.jpg

Entretien de France 24 avec le professeur d'économie Benjamin Coriat : « Les activités humaines sont en train de laisser une empreinte profonde dans les couches géologiques. Avec la pandémie de Covid-19, nous entrons dans une nouvelle ère, celle de l'anthropocène, ou plutôt du "capitalocène", marquée par les changements climatiques et les risques sanitaires à échelle mondiale ». La vidéo de l'entretien :  https://www.boursorama.com/videos/actualites/la-destructi...


unnamed.jpg

Commentaires

GAEL GIRAUD ET LES COMMUNS

> Sur le sujet du capitalocène, on peut regarder cette intéressante vidéo de Gaël Giraud: https://www.youtube.com/watch?v=n3LyVbGUFu4 On y apprendra, par exemple se que cachent les 1,5°C d'augmentation de température jugés admissibles par l'accord de Paris. Ca fait peur. Gaël Giraud, fait aussi dans sa réflexion, la part belle aux communs.
______

Écrit par : ND / | 06/11/2020

LE MASSACRE DES VISONS

> https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-au-danemark-les-visons-sont-devenus-l-ennemi-public-numero-un-20201105
Effrayantes révélations concernant la marchandisation de l'animal à grande échelle. On tue 17 millions de visons au Danemark. 17 millions ! C'est insensé. À quoi ces pauvres bêtes étaient-elles destinées ? À être tuées pour leur fourrure. Il est temps que cesse cette indécente surexploitation animale, et pas qu'en ce qui concerne les visons. Les animaux élevés intensivement pour être sacrifiés sur l'autel du capitalisme - visons, vaches, poulets, saumons, et autres - font partie de la Création !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/11/2020

VISONS, POULES PONDEUSES etc

> Les visons oui. Et l'on peut aussi parler des poules pondeuses fabriquées en labo pour pondre quelquefois jusqu'à...2 œufs/jour !
Elles vivent en gros un an car elles sont détruites par ces pontes continuelles.
Depuis plusieurs jours nous déjeunons dehors, en chemise, il fait 20 à l'ombre.(à quoi vont servir ces fourrures de vison ?)
Avec de telles températures, le virus ne risque pas de manquer de mordant, les tiques vont continuer leur prolifération.
Il y a beaucoup moins de gelées, de neige pour tuer toute sorte de parasites : nous nous acheminons vers les conditions de développement idéales de maladies considérées jusqu'à aujourd'hui comme tropicales.
J'ai mis le thermomètre au soleil : il indique 28.
Le 9 novembre.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 09/11/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.