Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2020

BlackRock nommé conseiller de l'Union européenne

image.jpg

La firme américaine BlackRock (spécialiste de l'investissement dans les énergies fossiles) devient "conseiller environnement" de la Commission européenne. Dont elle reçoit mission "d'éclairer" les décisions financières... Information ici : https://www.lepoint.fr/economie/un-renard-dans-le-poulailler-quand-blackrock-devient-conseiller-environnement-de-l-ue-14-04-2020-2371396_28.php


.Conflit d'intérêt à la clé ! Mais Bruxelles s'en fiche...

Le renard mis aux abois par les poulets 1.png

 

18:22 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : blackrock

Commentaires

"Mais Bruxelles s'en fiche" "conflit d'intérêts"

> Je ne vous croyais pas aussi optimiste. Il paraît plus vraisemblable que cette nomination évitera un conflit entre les décisions de la Komission et les investisseurs.

PFH


[ PP à PFH – Il ne s'agit pas d'optimisme. Il s'agit de savoir à qui on parle. Ces notes ne sont pas destinées exclusivement à ceux qui pensent avoir tout saisi. Je ne tiens pas le blog d'un club. ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF. Huet / | 14/04/2020

LA CONFÉRENCE GIRAUID-FERRY

> Gaël Giraud a fait une excellente conférence à Nantes en 2018 sur l'Union Européenne ("l'Europe de communs"). Il y donne notamment son avis sur Delors, Camdessus, Lamy, etc. La personne qui lui donne la réplique est Jean-Marc Ferry, le frère de Luc Ferry (et beaucoup plus intéressant que l'ancien ministre de l'Education Nationale). Vu l'état du désastre, on aimerait que l'Europe change, mais pour l'instant on en est très loin. La conférence donne des pistes, mais ce n'est pas pour aujourd'hui. Lien vers la conférence: https://alliance-europa.eu/fr/publication/video-avec-gael-giraud-sur-leurope-des-communs/?fbclid=IwAR1PjuMlQPx9_KYy_9su_mWw8S9-i8n0ypmUzSPOzmwCluacEWxDi3jCKR8
La conférence est un peu longue, mais elle vaut vraiment le détour. Oui, on peut penser l'Europe autrement.
______

Écrit par : ND / | 14/04/2020

MARIE

> En ces temps où le désespoir nous guette, laissons- nous conduire par Marie :
https://www.enfantsdemedjugorje.fr/avec-marie-vers-la-resurrection/
______

Écrit par : Feld / | 15/04/2020

MACRON

> Comme quoi, le discours de Macron, c'était encore de la poudre aux yeux.
______

Écrit par : Bernadette | 15/04/2020

COULISSES

> 550 000 euros, ça représente quoi pour Blackrock ? Pas d'autre intérêt ?
Ça leur vaut la peine de se baisser pour les ramasser ?

Yvan


[ PP à Yvan – Ce qui se joue est certainement d'une autre envergure. Et en coulisses.]

réponse au commentaire

Écrit par : Yvan / | 15/04/2020

à Yvan et Patrice :

> L'Union européenne, dernièrement, ce furent l'ouverture des négociations avec l'Albanie et la Macédoine du Nord, une quasi-absence durant la crise sanitaire, une apparente inaction devant le refus germano-néerlando-autrichien d'avaliser les instruments de dette mutuelle et, clou du spectacle, cette nomination de BlackRock comme conseiller à l'environnement.
Comme elle est loin, la CEE du serviteur de Dieu Robert Schuman...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/04/2020

L'ARGENT DONNÉ À BLACKROCK

> Certainement que ces 550 000 euros ne sont qu'un petit acompte pour BlackRock. Une bouchée pour les faire patienter. Mais imaginez un peu ce que l'on aurait pu faire d'utile, à la place, avec cette somme. Voilà de l'argent pris dans nos poches qui servira à nous plumer plus efficacement encore.
Et ne nous plaignons pas : nos morts peuvent encore être enterrés à peu près dignement (exceptés si leurs organes peuvent servir pour des transplantations, auquel cas ils ne s'appartiennent plus mais appartiennent à l'Etat). Viendra probablement le moment où on nous expliquera que cela coûte un pognon de dingue et qu'ils doivent servir utilement en étant recyclés de façon productive...
______

Écrit par : Bernadette / | 16/04/2020

AGONIE DE L'U.E. ?

> La crise actuelle va tuer l'UE qui a montré sa grave inutilité pour gérer les sujets du monde réel.
Peut-être que cela passera par une tentative de dictature de celle-ci. Peut-être que cela marchera quelque temps. Avant l'effondrement du final.
______

Écrit par : Ludovic / | 16/04/2020

CHEVÈNEMENT

> http://www.politique-actu.com/elu/covid19-faut-gouvernement-salut-public-jean-pierre-chevenement/1786921/
Remarquable entretien donné par Jean-Pierre Chevènement ; verbatim :

- "Cette pandémie est un aspect - pas des plus plaisants - d’une mondialisation laissée à elle-même."
- "L’insouciance a fait son temps. Pour réduire notre dépendance, il faut produire national."
- "Après les chocs pétroliers intervenus dans la seconde partie de la décennie 1970, nos élites ont fait le choix de la société post-industrielle, c’est-à-dire des services, elles se sont détournées de l’industrie. La politique industrielle est devenue un gros mot."
- "Cette pandémie mondiale est une rupture fondamentale dans notre histoire aussi grande que la chute du communisme en 1989-1991."
- "Nous avons souffert depuis lors d’une monnaie surévaluée qui est largement à la source de nos déboires économiques."
- "Les Allemands ont mis leur argent dans leur industrie, tandis que Français et Britanniques investissaient leur épargne dans des emprunts problématiques ou des projets de développement lointains."
- "Montebourg a raison : une certaine mondialisation libérale est terminée. Nous allons vers une recomposition géopolitique du capitalisme."
- "La « souveraineté européenne » n’est pas un bon mot car il n’y a pas de peuple européen, mais elle signifie à mes yeux la mise en commun de nos moyens et l’harmonisation de nos plans de relance. Seule la nation fournit un cadre légitime à la démocratie."
- "On voit bien que l’Europe de Maastricht touche à sa fin. La mise au rancart du pacte de stabilité budgétaire et l’autorisation des aides d’État manifestent clairement que tous les gouvernements, y compris le gouvernement allemand ont pris conscience d’être face à une crise sans égale qui implique l’usage des grands moyens."
- "Il faut concevoir une grande Europe de l’Atlantique à la Russie."
- "Nous devons repenser l’avenir en dehors des règles posées au plan théorique par Friedrich Hayek et Milton Friedman, et sur le plan politique par Margaret Thatcher et Ronald Reagan."
- "Souvenons-nous que le marché unique a été créé en Europe quand le néolibéralisme était à son zénith. Il faut aussi savoir prendre congé en Europe de Jacques Delors et Pascal Lamy. La concurrence pure et parfaite a eu son heure de gloire, mais elle a aujourd’hui fait son temps."
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 17/04/2020

MONTANTS

> "... même si beaucoup s’étonnent que son montant, estimé au départ à 550 000 euros, ait finalement été ramené par BlackRock à 280 000 euros, quasiment certaine, dès lors, de remporter l’appel d’offres."
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/18/blackrock-l-encombrante-conseillere-de-la-commission-de-bruxelles_6037014_3234.html
La Commission européenne et BlackRock :
http://www.cafe-referencement.com/wp-content/uploads/2012/06/haddock-ange-demon1.jpg
______

Écrit par : Yvan / | 18/04/2020

VON DER LEYEN, SIMPLE PION DE MERKEL ?

> https://www.liberation.fr/planete/2020/04/20/ursula-von-der-leyen-allemande-ou-europeenne_1785644
Pertinente question que celle posée par (le très macronien et euro-fédéraliste) Jean Quatremer : Mme von der Leyen est-elle Allemande ou Européenne ? L'enjeu dépasse celui de la rareté des prises de parole de la présidente de la Commission dans les médias hors d'Allemagne : Mme von der Leyen est-elle la courroie de transmission de Mme Merkel au niveau communautaire ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 20/04/2020

BERLIN-WASHINGTON

> https://www.lefigaro.fr/international/l-allemagne-choisit-la-voie-du-compromis-pour-remplacer-ses-avions-de-chasse-20200421
Après la très europhile Belgique qui fit le choix d'avions américains, Mme Merkel choisit la voie du "compromis" en achetant appareils européens et américains. Compromis avec qui ? L'Allemagne n'est-elle pas souveraine en son pays ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 27/04/2020

ÇA CONTINUE

> https://www.ouest-france.fr/economie/un-nouvel-accord-de-libre-echange-entre-l-europe-et-le-mexique-passe-mal-6824279

Après le Canada et le Mercosur, le Mexique !
La folie ultralibérale se poursuit en catimini : si l'Union européenne refuse de changer de logiciel, ne devrait-on pas se passer de cette Union-ci ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 05/05/2020

KARLSRUHE ÜBER ALLES

> https://www.lepoint.fr/economie/karlsruhe-freine-la-planche-a-billets-europeenne-05-05-2020-2374274_28.php
À tous ceux qui pensent que la soi-disant "souveraineté européenne" serait le remède-miracle, cette décision de la cour constitutionnelle allemande calmera certaines ardeurs... Les Allemands, véritables patrons de l'Europe ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/05/2020

MICROS CHINOIS

> https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/15/les-ombres-chinoises-de-l-ambassade-de-malte-a-bruxelles_6039710_3210.html
Imagine-t-on la France rénover à ses frais l'ambassade de Thaïlande à Pékin en la truffant de micros ? Croit-on que M. Xi laisserait faire ?
Il serait bon que l'Union cesse de jouer les bisounours...

PV


[ PP à PV – Certes. Mais si l'on veut être toujours mieux infomé des magouilles financières de l'ombre (dont on est soi-même l'un des acteurs), mettre des micros dans une ambassade de Malte, surtout à Bruxelles, n'est pas une idée superflue... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/05/2020

MALTE

> à Patrice – Il est quand même inconcevable qu'un pays comme Malte, qui a tout de même les moyens de rénover un bâtiment à ses frais, ait accepté l'offre chinoise de couvrir les frais de ravalement et de procéder aux travaux. C'est tellement énorme qu'on en rirait presque !

PV


[ PP à PV – Malte est une place commerciale plutôt qu'un pays. Et c'est aussi le cas de l'UE... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/05/2020

U.E. : LA HONTE

> https://www.youtube.com/watch?v=R2uLbCe-D-8
Gaël Giraud, s.j. : [1:42:08] répondant à la question de savoir si l’Union européenne est le havre que tout le monde envie :
« Ce n’est pas mon expérience. Beaucoup de pays du sud ont très bien repéré que l’Union européenne est le champion du néolibéralisme le plus cynique, en tant qu’Union européenne ; pas les États.
Sur la question du débat concernant le devoir de vigilance qui interdit aux multinationales de violer allègrement les lois sur le travail décent auprès de leurs sous-traitants, [...] esclavagisme, etc. [...] : la Russie a voté pour, les États-Unis ont voté pour, la Chine a voté pour, l’Union européenne a voté contre. Cela a été perçu immédiatement par les pays du sud comme une manière de dire : ‘Nous Union européenne, on est tout à fait confortable avec le fait que les droits de l’homme soient bafoués tous les jours par les sous-traitants de nos multinationales’. »
Il serait bon que la presse grand public évoque plus souvent ce type d’information tout à fait importante et choquante : si les Européens savaient que Bruxelles soutient sans complexe une grande enseigne espagnole qui fait fabriquer ses textiles au Bangladesh dans des conditions effroyables, croit-on qu’ils toléreraient longtemps ce gouffre abyssal entre de grands principes universalistes et une réalité beaucoup plus sombre ?

PV


[ PP à PV – On aimerait que l'épiscopat français partage la lucidité du jésuite et prenne la parole pour dénoncer cette honte. Idem avec l'organisme européen des épiscopats...]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 18/05/2020

à Patrice :

> La COMECE, Commission des Épiscopats de l'Union Européenne, est présidée par le cardinal Hollerich, ancien jésuite, Luxembourgeois dont les prises de position sont un peu trop euro-béates (la fermeture des frontières est une catastrophe, etc.).
Le cardinal se réfère souvent à Robert Schuman et aux pères fondateurs, sans préciser que l'union actuelle tient davantage de la vision Monnet du projet européen, celle d'un grand marché. On aimerait effectivement de la fermeté, moins de consensualisme : répéter à longueur d'entretien que l'Europe, c'est la paix, etc., conduit à occulter les vraies questions du moment, heureusement soulevées par le P. Giraud.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 18/05/2020

@ PV et PP

> L'épiscopat français et l'organisme européen des épiscopats (COMECE) sont respectueux de l'autonomie du politique, c'est probablement pour cette raison qu'ils ne veulent pas remettre en cause les traités européens qui, ne l'oublions pas, inscrivent dans leurs objectifs la liberté de circulation des marchandises et des capitaux (ce qu'est, au fond, le libéralisme) entre membres et aussi avec les pays tiers.
Sans doute craignent-ils les turbulences, y compris dans l'Eglise, que créerait une attitude différente.
Bon, tout cela me fait rire jaune.
______

Écrit par : PF. Huet / | 19/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.