Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2018

Vous avez dit : "conservatisme transatlantique" ?

35525298_1899037130153637_7978643712215351296_n.jpg

13346571_1148386748557160_4005581013897333496_n.jpg

28870323_1202362223200520_5463891689782901276_n.png


.

 

 

18:55 Publié dans Idées, Migrants, Trump, USA | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : trump, maréchal

Commentaires

JUSTEMENT

> Justement hélas c'est ÇA que veulent les "conservateurs transatlantiques". Et au premier rang les cathos marionno-maréchalistes, experts en fusions d'entreprise ou généraux d'industrie d'armement bien fermes droits dans leurs bottes "...contre le Grrand Rremplaçement et s'il le faut contre ce pape minable qui nous fait honte, Marie-Eugénie ! sapristi ! Heureusement que M. Trump lui n'a pas de complexe et qu'il a "le dur courage d'être riche" comme le préconisait le grand auteur du « Camp des Saints » ce livre prophétique... (Tiens, il ne fait pas encore partie du comité scientifique ?)"
______

Écrit par : Bernard Gui / | 22/06/2018

INDIENS

> L’élimination des indiens d’Amerique est oubliée car les WASP ont gagné le pouvoir mondial
Par diversion on accuse l’Eglise catholique en Amérique du Sud mais en fait cela ne marche pas puisque justement en Amérique du Sud les Indiens sont toujours là !
Il faut savoir d’ailleurs que les violences de cette époque sont principalement entre Indiens et ont permis la fin de l’oppression par les Aztèques notamment.
______

Écrit par : Ludovic / | 22/06/2018

THOMAS MORE

> Ce qui manque à la « cour » et dans la « chancellerie » d’Uncle Trump, c’est un Thomas More (saint du jour, patron des responsables de gouvernement et des hommes politiques), capable de s’opposer à ses délires, fût-ce au prix de sa vie. C’est d’ailleurs tout le problème : il y a belle lurette que les libéraux conservateurs d’Amérique ou d’ailleurs et ceux qui les combattent ont cessé de mettre leur peau en jeu pour défendre quoi que ce soit, et surtout ce en quoi ils croient ! Si la politique a encore fait au XXe siècle une pléiade de saints martyrs, elle n’offre à vues humaines, au XXIe siècle, d’autre salut que le purgatoire. C’est le propre de la démocratie et du relativisme qui va avec.
______

Écrit par : Denis / | 22/06/2018

AIDER

> J'aimerais savoir combien de ceux qui prônent une immigration massive seraient prêts à accueillir chez eux des immigrés, ou combien seraient d'accord pour donner une partie de leur revenu pour la même cause au bénéfice d'un ou plusieurs immigrés.
D'autre part ne serait-il pas préférable d'aider les pays d’émigration à garder leur ressortissants,je parle des pays en détresse économiques. Pour les pays en guerre il s'agit d'un problème plus complexe.
Gilles

Écrit par : Vincent / | 23/06/2018

@ Vincent:

> je vais poser, si vous le voulez bien, le problème autrement: combien seraient prêts, pour ne pas subir l'immigration, à renoncer à leur niveau de vie? Le pétrole et le gaz abondants, l'uranium facile pour nos centrales, les vêtements à bas coût, les téléphones portables, , nos déchets qu'on envoie là-bas... combien seraient prêts à faire payer le prix réel aux pays riches?
Combien seraient prêts encore, pour soutenir Trump dans son combat contre l'immigration, à renoncer au soja transgénique qui nourrit nos élevages industriels, à l'huile de palme qui remplit nos réservoirs, agro-industries qui exproprient les paysans d'Amérique du Sud, et les empoisonnent, eux et leurs enfants?
Alors oui il nous faut à un moment ou à un autre payer le juste prix pour notre mode de vie. Et si nous n'avons pas les moyens (et pour beaucoup nous ne l'avons pas), alors il nous faut choisir la décroissance économique, soit en partageant avec ceux qui arrivent sur nos territoires, soit en mettant en place un commerce international qui donne à chacun les moyens de vivre dignement sur sa terre natale.
Si l'on veut regarder la question d'un point de vue économique, alors on peut dire que les migrants ne font pas autre chose que venir chercher leur salaire.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 23/06/2018

@ Anne

> " alors oui il nous faut à un moment ou à un autre payer le juste prix pour notre mode de vie"
Tout à fait d'accord avec vous Anne pour l'ensemble de vos remarques.
Si nous ne considérons pas l'humanité comme une seule famille réunie autour d'une même table ,la Terre, nous ne pouvons pas nous en sortir.
Pas de famille qui tienne si certains de ses membres sont maltraités et exploités voire volés par d'autres membres.
Où aller si les conditions d'existence sont devenues impossibles dans son pays, sinon le fuir si celui-ci est en proie à la guerre! Et d'ailleurs où sont fabriquées bombes et armements? France 3ème exportateur!
Alors le juste prix: oui obligatoirement par la décroissance de notre mode de vie vers beaucoup plus de sobriété, voire de frugalité et en définitive de simple justice.
Soit ce sera notre choix soit ce sera IMPOSÉ par notre Terre qui n'en peut plus et qui nous envoie pourtant depuis des lustres des avertissements de plus en plus nets: réchauffement climatique, pollutions tous azimuts, empoisonnement des terres des eaux et de l'air ,malbouffe et maladies afférentes….
Des voix s'élèvent pour nous dire que le temps presse pour changer nos comportements. Mais elles sont couvertes par d'autres bien plus fortes (le business à tout prix, le mondial de foot par exemple, les multiples attraits et attrapes de l'internet…)
Personnellement je pense que les pires difficultés nous attendent.
Les forces de dislocation sont monstrueuses et ceux qui ont les leviers (les puissants en tous genres)ont depuis longtemps fait le choix d'abandonner leurs semblables pour s'en sortir seuls.
Beaucoup de notre génération sont aussi des monstres d'égoïsme : après nous le déluge vous l'avez sans doute souvent entendu.
TANT QUE NOUS ENTENDRONS VANTER LE MOT DE COMPÉTITIVITÉ donc de rivalité donc de fins justifiants les moyens donc de perdants et de gagnants donc de revanches sans fins donc de conflits en tous genres IL N'Y AURA PAS DE SOLUTION.
Il nous reste l'espérance et le devoir d'accorder notre comportement avec nos réflexions et c'est qqs fois bien difficile même aux plus convaincus.
______

Écrit par : philou / | 25/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.