Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2018

Moteurs truqués : un PDG allemand en prison

volkswagen-emission-dieselgate-1-638.jpg

L'industrie d'outre-Rhin en voie de moralisation ? Pas si simple :


 

Un des grands patrons de l'automobile allemande, Rupert Stadler (PDG d'Audi depuis 2007)  est en prison à Munich depuis le 18 juin dans l'affaire des moteurs truqués du groupe Volkswagen. Le parquet a placé M. Stadler en détention provisoire afin d'éviter "toute dissimulation de preuve".  Stadler et le groupe VW avaient tenté d'éluder l'enquête depuis  trois ans, mais le dossier est lourd ; le 13 juin, dans le même dieselgate, VW a été condamné par le tribunal de Brunswick à une amende d'un milliard d'euros. Et l'enquête s'étend au reste du secteur : le 12 juin, Daimler s'est vu enjoindre de "rappeler" 774 000 véhicules à travers l'Europe. Eux aussi étaient équipés de logiciels (illégaux) désactivant le système anti-pollution... Parallèlement, les sous-traitants automobiles se révoltent contre les "erreurs"  - euphémisme - commises par les groupes, et exigent les chiffres réels de la fraude.

Jamais les juges allemands ne s'en étaient pris ainsi à la principale industrie d'outre-Rhin. N'en concluons pas trop vite que le capitalisme allemand est plus civilisé que son équivalent français :  si un coup de barre se produit vraiment, il ne vient pas des industriels ni de la classe politique qui leur est liée ;  il vient des magistrats, exaspérés de l'impunité dont jouissaient depuis des décennies les grands managers.

La connivence des politiques explique l'arrogance des managers depuis le début du scandale des moteurs truqués.  Alors que les particules fines sont une nuisance sanitaire massive et avérée, les industriels ont d'abord nié les faits ; puis en ont admis une partie, mais en refusant la modification systématique des véhicules.

Les pouvoirs publics libéraux n'ont plus aucun moyen (ni volonté) de faire pression sur les industriels. Ce sont donc les juges qui prennent l'initiative...

Et en France ? Une information pour "tromperie aggravée" a été ouverte sur PSA, Renault, VW et Fiat Chrysler. L'enquête technique avance prudemment. Aucune conclusion ne semble encore s'en dégager. On devrait obtenir des nouvelles en septembre.

 

 

LOGO-DIESELGATE.jpg

Commentaires

LES BELLES-LETTRES

> Allez si on faisait confiance aux entrepreneurs. C'est vrai quoi, ils sont tellement bien intentionnés, tellement merveilleux, bien sous tous rapports... Voir: https://www.lesbelleslettres.com/livre/2947-si-on-faisait-confiance-aux-entrepreneurs
Rien à voir : je suggère un nouveau slogan en faveur de l'Europe: "voyagez à travers l'Europe, rencontrez des gens exceptionnels et exploitez-les".

ND


[ PP à ND - Jadis éditeur culturel de haut niveau, les Belles-Lettres sont devenues le réceptacle de l'ultra-droite la plus obtuse : les libéraux-réacs. (Arrogance & hébétude dans l'anachronisme). ]

réponse au commentaire

Écrit par : ND / | 21/06/2018

CRIME

> Je viens de lire cet article désespéré et désespérant de Libération, voici le seul sujet qui devrait nous mobiliser, mais que faire ? Est il encore temps ?http://www.liberation.fr/debats/2018/06/19/destruction-de-la-nature-un-crime-contre-l-humanite_1660394


NL


[ PP à NL - Et l'indifférence concrète du public, malgré les avertissements multiples... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Nathalie Larnicol / | 22/06/2018

ICOMPÉTENCE DES LÉGISLATEURS

> Cela révèle aussi une certaine incompétence des différents législateurs intervenant en ce domaine, et surtout celle de leurs conseillers techniques.
Ces professionnels censés savoir à peu près comment fonctionne un moteur pouvaient voir depuis longtemps l'écart croissant entre deux exigences de réduction des pollutions:
- réduire les émissions de CO2 et de particules, impose de réduire la consommation, ce qui passe entre autre par un fonctionnement à haute température des moteurs.
- inversement, réduire les émissions d'oxydes d'azote, les fameux NO et NO2 passe par un abaissement de la température de fonctionnement.
On aurait pu se douter que ça finirait en impasse, les fraudes constatée consistant à masquer cet aboutissement.
Quant au réalisme des tests d'homologation, même sans fraude, il était douteux.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 22/06/2018

"article désespéré et désespérant de Libération"

> Moi aussi je pense qu'il trop tard pour renverser le processus de dégradation et in fine d'arriver à une planète invivable pour de nombreuses espèces dont la nôtre.
On n'arrête pas un paquebot lancé vers des écueils si le capitaine, l'équipage et les passagers ne veulent pas les voir.
Ce qui m'étonne et me laisse pantois en réalité c'est que certains catholiques revendiqués (et médiatisés) œuvrent à augmenter ces nuisances.
Ph de Villiers (on pourrait facilement en trouver d'autres ) par exemple:
*créateur du parc du Puy du Fou et la Cinescénie: bien sûr sur le plan artistique et récréatif c'est au top mondial. Mais quelle fuite en avant pour faire toujours plus grand et plus beau et attirer de plus en plus de monde .Quelle débauche d'énergies et d'énergie alors que les priorités sont autres!

*opposant à Notre Dame des Landes surtout parce que le nouvel aéroport aurait mis le parc trop loin pour les visiteurs étrangers.

*et aussi sa proximité affichée avec E Macron (et sa volonté de faire sauter toutes les entraves au "développement").

Désespérant de la part de cette personne qui a pourtant de grandes capacités d'analyse et de réflexion. Par ses écrits il montre de solides références chrétiennes .Et pourtant……...

Qui suis-je pour juger?
Je ne juge pas mais je m'inquiète (euphémisme)
______

Écrit par : philou / | 22/06/2018

EN CHINE

> Sur RCF ce matin, la question d'une note de confiance, à Sukian, Chine, envers les entreprises (à combien de points au-dessous de zéro doit-on noter les ultimes maquignons aux manettes de la construction automobile ?).
Mais le système est, a priori, prévu aussi pour la notation des citoyens: si, pour ces derniers, cela venait à faire florès, alors la seule note décente à viser serait le chiffre 1984...
Quitte à faire sourire (Sukian, c'est si loin...), je crains qu'il ne faille dès à présent s'en indigner, quand bien même à Sukian nul ne s'en soucie nous dit-on.
https://rcf.fr/actualite/monde/un-systeme-de-credit-social-en-chine
______

Écrit par : Aventin / | 23/06/2018

A Pierre Huet:

> incompétence ou naïveté idéologique? Nous sommes face à une génération qui croit béatement au progrès technique infini. Pour eux, l'ingénieur peut tout. Il suffit de lui donner un cadre un peu contraignant pour l'obliger et le miracle arrive. Les "décideurs" comme on dit sont coupés du réel, de même qu'ils sont ignares en science comme en histoire ou en religion pour ne parler que des sujets actuels.
______

Écrit par : VF / | 23/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.