Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2017

Dieu et César : l'avis du pape

papefrancois_1.jpg

Salubre rappel ! (à l'ère des confusions politico-religieuses)...


 

Radio Vatican

 

<<  La traditionnelle prière de l’Angélus, ce dimanche 22/10 à midi devant les fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre, le pape a commenté l’Évangile du jour, tiré de saint Matthieu, dans lequel Jésus est interrogé sur la légitimité ou non de payer l’impôt à César : un piège tendu à Jésus par les pharisiens qui veulent tester son éventuelle soumission à Rome, dans le contexte tendu de la Palestine d’alors.

Mais le Christ leur répond de façon surprenante, en séparant la foi de l’ordre temporel de la politique. « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu...».

Dans cette phrase célèbre, parfois présentée comme une préfiguration du concept moderne de laïcité, Jésus fait preuve d’un certain pragmatisme et permet d’écarter la relation à Dieu de toute instrumentalisation politique. Il répond tranquillement aux pharisiens que « payer la taxe n’est pas un acte d’idolâtrie, mais un acte dû à l’autorité terrestre ».

Tout comme Jésus avait interpellé ses interlocuteurs à propos du visage gravé sur la pièce, le pape invite à une interrogation radicale : «À qui est-ce que j’appartiens ? À la famille, à la ville, aux amis, à l’école, au travail, à la politique, à l’État ?» Notre appartenance fondamentale c’est « notre appartenance à Dieu ». Elle n’annule pas le reste, mais elle est au-dessus de tout le reste.

...«Le chrétien est appelé à s’engager concrètement dans les réalités terrestres», mais en les illuminant «avec la lumière qui vient de Dieu». Donner la priorité à Dieu n’est pas «une fuite de la réalité», mais permet au contraire de répondre courageusement aux défis du réel, a insisté le pape François. >>

 

 

vatican_logo.jpg

Commentaires

AFFAIRE

> Bon courage à vous. Vous serait-il possible, si vous avez un peu de temps, de nous donner quelques éclaircissements ou, simplement, votre éclairage sur cette "sombre" affaire qui enflamme les réseaux tradis, prompts à voir de la division où il n'y en a pas et un désaveu du Cardinal Sarah en cette affaire.
https://fr.zenit.org/articles/liturgie-lettre-du-pape-au-cardinal-sarah-traduction-integrale/
Merci beaucoup.
______

Écrit par : isabelle / | 24/04/2017

ON RÉSISTE

> Et comment on fait quand César se met à délirer et à se prendre pour Dieu ?

BH


[ PP à BH - Justement : on résiste. Cf ce que dit H.U.von Balthasar, texte cité dans la note du 21/10. Aussi l'encyclique 'Laudato Si', le discours de Santa-Cruz, etc. ]

réponse au commentaire

Écrit par : B.H. / | 23/10/2017

SCEAU

> Un propos de Saint Augustin invite à se demander quel est le sceau de notre âme par comparaison à celui de la monnaie....
______

Écrit par : Gérald / | 23/10/2017

À SAINTE-MARTHE

> Vous en reprendrez bien une petite tranche? http://fr.radiovaticana.va/news/2017/10/23/hom%C3%A9lie_%C3%A0_sainte-marthe_le_pape_d%C3%A9nonce_lidol%C3%A2trie_de_largent/1344661
______

Écrit par : ND / | 23/10/2017

> Excellent sermon du cardinal Vingt-Trois sur le sujet :
https://youtu.be/ty8nTqLHnUo
______

Écrit par : Bégand / | 24/10/2017

L'IMAGE

> Notre curé nous a également fait un très beau commentaire de cet Evangile, dans le même esprit :
La pièce est à l'image de César, et qui est à l'image de Dieu ?
L'homme est créé à l'image de Dieu, c'est le don que Dieu nous fait. Et l'homme doit devenir de plus en plus à la ressemblance de Dieu.
Nous avions un baptême pendant la messe : le baptême nous fait ressembler à Dieu, en son Fils.
______

Écrit par : Pema / | 25/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.