Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

Peu de voix, beaucoup d'élus. Analyse non-conformiste...

738_resultats_definiitifs.jpg

...proche (en partie) de ce qu'on a dit ici. À lire dans Le vent se lève :

http://lvsl.fr/en-marche-et-la-france-insoumise-s-affirme...


-

11:13 Publié dans Macron, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : macron, en marche

Commentaires

D'accord : ce qui vient d'arriver dans les urnes françaises (après l'Autriche, les Pays-Bas,
la Finlande et l'Italie) dément certaines prédictions sur la "vague populiste" qui devait régénérer l'Europe.
D'accord aussi : amère est la déconvenue de certains devant Trump ; ce ne sera pas "le Leader qu'attendait l'Occident".
Ce n'est pas une raison pour qu'ils perdent leur temps à nous écrire. Ils ont des sites.
______

Écrit par : PP / | 20/06/2017

LA QUESTION

> C'est effectivement une analyse intéressante. Le postulat que la seule opposition se trouve à gauche est structurellement (à l'Assemblée en tout cas) aujourd'hui plutôt vraie.
Toutefois, la ficelle est un peu grosse: parler des bourgeois réac qui s'allient à Macron.... Or ils ne sont plus "réac" s'ils s'allient aux libéraux.
La question est donc, reste-t-il des "réac" (pour reprendre le générique employé)? La seule alternative au macronisme est-elle la lutte des classes ? Je rêve pour ma part d'entendre plus souvent parler du principe de subsidiarité tel qu'enseigné par l'Eglise avec, à l'appui, des exemples de ce qui existe.

BC


[ PP à BC - "Ils ne sonjt plus réacs s'ils s'allient aux libéraux..." C'est précisément ce à quoi l'on assiste. Le bourgeois réac est moins réac que bourgeois ; le fils et le petit-fils du bourgeois réac ne sont plus réacs, mais macroniens ; il est donc tentant (et patriarcal) pour le père et grand-père de se laisser recycler par sa descendance. On en voit des exemples... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Benoît C / | 20/06/2017

ASSELINEAU

> Moi j'ai constaté avec plaisir que le parti de M. Asselineau était celui qui avait présenté le plus de candidats au premier tour de cette élection législative. La mobilisation et la motivation des militants de l'UPR sont pour moi des motifs de satisfaction.
(Désolé de troller votre article mais 1) c'est la vocation des zélateurs de l'UPR, 2) c'est la mention de « l'agenda de la Commission Européenne que veut appliquer l'élève Macron » qui m'y a fait penser.)
______

Écrit par : Ghislain / | 20/06/2017

CENTRAL

> L'expression « sa centralité dans l’espace humaniste », concernant Jean-Luc Mélenchon, m'a aussi amusé au passage.
______

Écrit par : Ghislain / | 20/06/2017

DERNIÈRES ANNÉES

> "Les soirées électorales sont de plus en plus un sujet d’hilarité générale devant les contorsions des médiacrates de référence pour défendre leur idéologie fumeuse." dit votre auteur.
J'irai même infiniment plus loin. J'ai l'impression d'assister aux discours de langue de bois que l'on entendait lors des dernières années des pays de l'Est ou en URSS.
Pourquoi ne pas dire franchement que la classe politique s'est pris une grande claque qu'elle mérite bien, et que les Français sont franchement patients avec des gens qui se moquent d'eux en permanence depuis des décennies ? Ce serait la vérité, et cela aurait le mérite de la franchise. Mais les media ne sont pas faits pour cela visiblement.
______

Écrit par : ND / | 20/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.