Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2016

Son programme à lui, pour changer ?


-

16:36 Publié dans Idées, Politique | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : mélenchon

Commentaires

CHANGEMENT

> Je n'ai pas eu le temps de lire à fond le programme et les contributions mais à première vue on y retrouve guère le libertarisme sociétal échevelé et le laïcisme agressif traditionnels de la "gauche de la gauche". Me trompè-je ou y a-t-il changement de ton ?
______

Écrit par : grzyb / | 25/11/2016

LAUDATO SI'

> Il y a tout de même des résonances assez sérieuses avec 'Laudato Si'. Plus que dans le programme de Fillon. Il me semble aussi que récemment à une radio un porte-parole du Parti de gauche a louangé le christianisme du pape François.
______

Écrit par : a. ancelin / | 25/11/2016

MÉLENCHON

> La première chose qui m'a interpellé chez ce gars là, c'est lorsqu'il a soutenu Kerviel, aussi soutenu par nombre de prêtres. Quelle drôle d'alliance. Et puis y'a eu ça :
http://melenchon.fr/2016/04/17/vive-le-pape/
puis ça :
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/06/08/25001-20160608ARTFIG00219-jean-luc-melenchon-souhaite-rencontrer-le-pape.php
Et tous comptes faits, pourquoi pas ?
De toutes façons les autres on sait à quoi ils nous ont menés depuis des décennies, tous camps confondus. Et ils veulent continuer, non pas comme des idiots, mais par volonté, c'est pas possible autrement. Je ne suis pas allé voter et ne voterai pas aux primaires des fossoyeurs de la Terre et de l'Humanité.
En plus il semble avoir la faveur des jeunes :
http://www.slate.fr/story/129020/melenchon-le-pen-forum-jeuxvideocom
J'irai voter avec les jeunes.
______

Écrit par : Yann / | 25/11/2016

JEAN LASSALLE

> " Quel est votre diagnostic sur l'état de la France ?"
Depuis la chute du mur de Berlin, un changement de monde s'est opéré sous nos yeux. Notre système avait triomphé. Nous avons dit : plus de frontières, que l'argent serve à produire de l'argent, sans limite. Que tout soit mis en concurrence. Que tout doit avoir un prix, même la nature. Nous sommes arrivés dans un système, comme d'autres fois dans l'histoire, devenu totalitaire. Et qui s'est donné tous les moyens subtils pour exercer son totalitarisme. Aujourd'hui, il n'est pas nécessaire de vous tuer pour vous éliminer.

- "Quelle politique préconisez-vous ?"
Il faut d'abord expliquer qu'est-ce que c'est que cette dette, puisque c'est en son nom que nous faisons tous la même politique. Quelle est la vraie part de dette que nous devons ? Quand on sait que l'on emprunte depuis quatorze ans à 3,7 %, alors que l'inflation n'a jamais dépassé 2 %, et quand on voit à qui nous empruntons, moi, je remets en cause totalement cette dette, qui est d'ailleurs impossible à rembourser."

Jean-Luc Mélenchon ?
Non, Jean Lassalle.

http://www.sudouest.fr/2016/11/12/je-livre-le-plus-grand-combat-de-ma-vie-2566292-3227.php
______

Écrit par : Aventin / | 26/11/2016

MELENCHON ET LE SECOURS CATHOLIQUE

> Mélenchon est à ma connaissance le seul candidat qui a évoqué, certes à sa façon, le rapport du Secours catholique sur la pauvreté
http://www.le-samaritain.fr/2016/11/23/jean-luc-melenchon-tend-la-main-aux-catholiques/
______

Écrit par : PH94 / | 26/11/2016

PROCHE

> En fait, Mr Plunkett, vous êtres très proche des thèses défendues par Mr Mélenchon...

E-G


[ PP à E-G - Plus exactement : un certain nombre des thèses de J.L. Mélenchon sont ce qu'il y a de plus proche de 'Laudato Si', d''Evangelii gaudium' (pages économiques) et des trois discours du pape aux mouvements populaires. C'est un fait objectif, mais que ne veut pas voir le segment des populations aisées que l'on appelle (faussement) "électorat catholique". Et ça ne veut pas dire que Mélenchon ait raison sur tous les points, évidemment... ]

réponse au commentaire

Écrit par : elgringos777 / | 26/11/2016

JEAN LASSALLE SUITE

> Jean Lassalle est indiscutablement un candidat intéressant.
Ce qui est dommage c'est qu'il mène une campagne de député, pas de futur président de la République.
Celle de Mélenchon, dans la qualité des moyens qu'il met en oeuvre, est d'une toute autre dimension.
______

Écrit par : PH94 / | 26/11/2016

CE QUI UNIT

> Voici ma réponse à une question d'un musulman sur le forum Dialogue Abraham, à savoir comment se fédérer entre catholiques, musulmans et humanistes "progressistes" face à ce qui se passe:
"Tout d'abord, je ne pense pas qu'il faille s'opposer à la mise en sphère des croyants identitaires par la mise en sphère des croyants non-identitaires. Il nous faut opposer, aux communautarismes de tous bords, la voie du personnalisme, la seule qui honore la conscience de chacun, ce lieu sacré où même Dieu n'entre qu'avec notre assentiment.
C'est dans cet esprit-là que je suis le travail fait par Mélenchon et, plus encore, des Insoumis qui oeuvrent autour de lui. Je me sens aussi de plus en plus Insoumise. Sur le fond parce qu'ils représentent le seul mouvement qui prenne au sérieux la crise écologique sans précédent qui menace aujourd'hui toute vie sur terre, et la crise économique qui lui est liée (ce qui détruit l'homme détruit la nature, et réciproquement). Parce qu'ils sont les seuls à travailler à une démocratisation réelle, une réappropriation du pouvoir populaire par le peuple, le rôle du politique retrouvant son sens authentique de service. La qualité de leur travail est inversement proportionnelle au tapage médiatique qu'on observe dans ces mouvements hystériques autour des candidatures d'un Poisson hier, d'un Juppé ou d'un Fillon aujourd'hui.
Sur la forme, parce que si j'y vois de plus en plus de mes amis de NuitDebout communistes, EELV, sans étiquette, de mes amis syndicalistes, les rejoindre, un à un, c'est toujours par choix personnel, et je n'ai trouvé rien de racoleur dans la campagne de Mélenchon. Le non rattachement du PC officiel à sa candidature est ainsi à mon sens positif. Elle laisse liberté à chacun de se décider en son âme et conscience (et l'âme d'un communiste, ce n'est pas rien ^^ ).
Il est temps pour nous croyants d'affirmer haut et fort que nous ne constituons pas un groupe qu'on achète par des promesses, que nous ne sommes pas un stock de voix mobilisables, que nous nous refusons à nous associer pour faire du lobbying, nous constituer en groupe de pression, mais que notre foi nous renvoie à notre responsabilité personnelle de citoyen soucieux du sort de nos compatriotes, avec qui nous sommes en communauté de destin, quelles que soient les sensibilités (a)religieuses, les convictions et les croyances de chacun. Ce qui nous unit, c'est le souci du frère. Et d'abord du plus pauvre.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 26/11/2016

DU BOULOT

> Je pense que j'irai également voter pour lui, comme la dernière fois du reste, mais j'ai de vraies réserves relatives à son scientisme/positivisme viscéral. Sa collaboration avec Paul Ariès et autres transfuges de la décroissance l'a conduit à modifier certaines positions dans le bon sens, mais je l'ai encore entendu récemment parler de vaincre la mort (pas dans le sens chrétien s'entend...) avec exaltation... Il a encore un peu de boulot à faire pour accepter sincèrement qu'il est bon de cultiver et d'aimer les "limites".

spqr


[ PP à SPQR - Certes. ]

réponse au commentaire

Écrit par : spqr / | 26/11/2016

SON PASSÉ

> Sortir des traités européens : intéressant, c'est récent chez lui (il était pour le OUI au traité de Maastricht). Est-ce circonstanciel?
Depuis 1968, il a eu un lourd passé dans la gauche supranationaliste, qui a fait le lit de la mondialisation financière. Alors?
Il est vrai qu'on peut évoluer, j'en sais quelque chose, mais je préfère un patriote à la critique du libéralisme mieux fondée.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 26/11/2016

PAR LA RUE

> Une question de pure bonne foi : pourquoi s'intéresser encore aux programmes ? Pourquoi même s'intéresser encore aux élections ? L'histoire contemporaine est pleine à craquer de résultats électoraux trahis. Pensez-vous vraiment que c'est là que se joue l'histoire ?
Pour ma part, je ne prête vraiment plus attention aux professionnels de la politique, dont le travail me semble être d'occuper les honnêtes gens avec leur mauvais show de télé-réalité, pendant que le vrai pouvoir (UE, FMI, USA, lobbys) s'exerce en toute liberté et en toute opacité. Le seul changement possible passera par la rue, et probablement par l'affrontement, comme il en a toujours été dans l'histoire.
______

Écrit par : Quentin / | 26/11/2016

INTENTIONS

> Il n'y a pas encore grand chose dans le programme, ceci dit. J'approuve les intentions mais je suis assez vieux pour garder un vague souvenir des premières années de Mitterrand. Le "programme commun" a explosé en vol après deux ans et a laissé la place à la dérégulation.
Au moins Mélenchon a-t-il l'honnêteté de dire que le processus de changement serait long.
______

Écrit par : Luc / | 27/11/2016

LE BON ET LE MAUVAIS

> Il y a bcp de choses intéressantes, d'autres bcp moins : inscrire le droit à l'avortement dans la constitution... le droit de vote à 16 ans ...négation de la présence de la théorie du genre...
Mais côté économique je n'ai pas eu le temps de fouiller tout mais il relève qq loupés (ex: https://actus.jlm2017.fr/2016/10/03/mer-hollande-sen-fout-perd-500-millions/).
______

Écrit par : franz / | 28/11/2016

DANS LE PAYSAGE ACTUEL

> Merci Patrice, de faire sauter un tabou, un de plus. Certes, Mélenchon et son programme ne constituent pas un "remède-miracle", mais ils sont probablement ce qui se rapproche le plus de la DSE dans le paysage politique actuel. Et par ailleurs, il y a un gouffre entre Mélenchon et certains des ses anciens amis de la galaxie d'extrême-gauche nombriliste et hors-sol auto-référencée qui risque de ne jamais sortit d'une certaine sphère folklorique.
C'est autre chose qu'il nous propose, et c'est d'autant plus structuré et pertinent, qu'il a renoncé à la lubie du sapin de Noël d'un "programme commun" à l'extrême gauche. Il est ancré dans le réel, cela semble être le fruit d'un dialogue raisonné entre les principes qui sous-tendent le bien commun, et la réalité actuelle, changeante et évolutive, dépeinte sans fard.
Sur un versant comme sur l'autre, c'est très proche de ce que nous dit le Magistère, hic et nunc, même si comparaison n'est pas raison, et si - forcément - les deux exercices sont d'un ordre et d'une nature relativement différents -.
Maintenant,ce qui me touche beaucoup, Patrice, dans ce post, et dans votre affirmation d'il y a quelques jours sur ce blog: "en conscience, je ne suis pas de droite", c'est que - indépendamment du fond de notre réflexion commune - vous avez fait un pas - un de plus - dans un chemin qui nous aide à remettre à leur juste place - sinon 'exploser' ;-) - les rails idéologiques, culturels et familiaux qui - sans pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain - corsètent parfois notre pensée et notre agir de chrétiens.
Chacun de nous à des titres et degrés divers peut éventuellement aller assez loin - grâce à Dieu - dans sa réflexion sur la société et ce qui nous tient lieu de "religion", mais à titre personnel, ou 'en ligne'. Plus déchirante est la perspective de faire tomber les masques et d'être en vérité face à notre cercle familial proche, nos collègues, nos amis, nos connaissance et tout ce qui a structuré jusqu'à présent notre univers social et culturel de "cathos de droite" pour plusieurs d'entre nous, double langage et schizophrénie compris.
Ce qui est intéressant, et angoissant souvent, mais avec la grâce en plus, c'est que le Christ, quand nous voulons vraiment le suivre en vérité, ou du moins essayer à tâtons, nous conduit là où nous n'aurions jamais pensé aller.
Mais il n'y a pas que de la porcelaine cassée dans cette aventure, il nous donne de connaître aussi "de nouveaux frères, mères, pères et sœurs" que nous n'aurions jamais pensé rencontrer, sans doute, et lesquels servent le bien commun bien mieux que nous, parfois, nous évangélisent aussi sans s'en rendre compte et sont parfois assoiffés de ce que nous pourrions leur partager du Christ. Et c'est d'abord notre façon d'"être avec" qui ouvre ces petites portes. Deo gratias !
______

Écrit par : jwarren / | 28/11/2016

"JE SUIS INQUIÈTE"

> Je suis désolée d'apporter un son un peu discordant ici, mais si je trouve certains points du programme de Mélenchon intéressants (sur les traités européens et trans, sur l'écologie, dans une certaine mesure en économie - parce que je ne crois pas du tout au fait d'embaucher massivement des fonctionnaires), d'autres me posent de graves questions : sur la santé (et la question de l'ivg en particulier !), l'éducation, la famille... c'est la mainmise de l'Etat idéologique dans toute sa splendeur ! Et le peu de liberté qu'on a dans les écoles libres, dans le choix de la médecine... risque tout simplement de passer par pertes et profits.
Ce disant, vous me connaissez assez pour savoir qu'il ne s'agit pas de ma part d'une crise de "points-non-négociables"-ite aigüe, ou de retour d'un refoulé de droite...
Mais je suis inquiète : soit à gauche à cause de ces points, soit à droite à cause du libéralisme débridé (qui, je ne me leurre pas, ne fera pas beaucoup mieux sur les questions de santé, de famille et d'éducation, et fera bien pire dans les domaines économiques et écologiques).
Au secours !
______

Écrit par : Pema / | 29/11/2016

MOUTARDE

> Un peu caractériel quand même: même si je souscris(lecteur de la Décroissance oblige) globalement aux positions de Mélenchon sur l'écologie et l'organisation socio-économique du monde je suis en revanche très dubitatif sur sa capacité à argumenter positivement avec des contradicteurs.
La moutarde lui monte vite au nez! Voir le dernier clash avec Cohn Bendit.
Possibles frustrations non éteintes ressortant en accès de fureur.
______

Écrit par : philou / | 29/11/2016

@ Philou

> personnellement, je trouve son attitude vis-à-vis de Cohn Bendit plutôt gaullienne ;-)
______

Écrit par : Anne Josnin / | 29/11/2016

ASSELINEAU

> Puisqu'on commence à parler de candidats éventuels à la Présidence, eh bien j'avance le nom du fondateur d'un mouvement de libération nationale (découvert en 2010 grâce à Radio Notre-Dame) , soucieux de sauvegarder la protection sociale à la française, et sans être écologiste soucieux de promouvoir l'agriculture biologique et surtout, voulant arrêter un des principaux moteurs du désastre écologique qui est la mondialisation économique. C'est François Asselineau. Ce François ci n'est pas plus éloigné de François le pape que les autres.
Ah oui, mais, aux yeux de certains cathos de droite, de gauche ou d'extrême centre, il commet un blasphème contre la construction européenne. :)
______

Écrit par : Pierre Huet / | 29/11/2016

SUR LE PLAN SOCIÉTAL

> Mélenchon est le plus proche de 'Laudato si'... sur le seul plan économique.
Allez voir le plan sociétal.
Par ailleurs de nombreux points sont contestables par exemple il veut abaisser le droit de vote à 16, pour rajeunir le collège d'électeur qui statistiquement parlant va vieillissant et parce qu'à 16 si on peut travailler on peut aussi voter ... Quand je pense aux nombres de mes amis qui en 1981 n'ont voté Mitterrand que pour la réduction du service national à 6 mois (jamais fait en 14 ans de présidence), à 18 ans passés ils manquaient sacrément de maturité.. Je doute que les jeunes d'aujourd'hui soient + mûrs que ceux d'hier (sortis des séries télé, des youtubeurs, et autres jeux en ligne, bien peu s'intéressent à la politique).
______

Écrit par : franz / | 29/11/2016

@ Anne

> Mélenchon plutôt gaullien? Là vous le flattez et je pense qu'il aime çà le bougre ! Personnage assez secret en fait. Clivant comme Sarkozy et aimant par dessus tout ferrailler. De ce fait sera cantonné à rôle "d'agitateur d'idées". Il en faut.
______

Écrit par : philou / | 30/11/2016

IMPATIENT

> J'attends avec impatience votre condamnation du libéralisme sociétal de Mélenchon (IVG et euthanasie), avec une vigueur égale à celle que vous mettez à taper sur le libéralisme économique des autres candidats...

Pinkernes


[ PP à 'Pinkernes' - Armez vous plutôt de patience. Je n'aurai cette "vigueur égale" que lorsque M. Mélenchon se posera, comme M. Fillon, en candidat des catholiques tournant le dos à ce que dit le pape.]

réponse au commentaire

Écrit par : Pinkernes / | 30/11/2016

@ PP et Anne

> Voici le commentaire de M Onfray sur JL Mélenchon à propos de la réaction de ce dernier sur la disparition de Castro.
https://www.youtube.com/watch?v=cjIh726R8sw
à regarder à partir de 3mn15
C'est saignant!
______

Écrit par : philou / | 01/12/2016

@FRANZ, @PINKERNES : SUR LE PLAN SOCIETAL...

> Certes la position de Mélenchon est inacceptable sur le plan sociétal.
Mais celle de Fillon et des autres candidats déclarés est elle meilleure ?
Fillon est le premier à soulever la contradiction entre sa position de "pratiquant" catho est celle de candidat sur le plan sociétal.
La réalité, c'est qu'il n'y a pas aujourd'hui de candidat "compatible" à la doctrine "sociétale" de l'Eglise dans ces présidentielles.
______

Écrit par : PH94 / | 02/12/2016

FAISEUX

> Et Alexandre Jardin, et ses "initiatives citoyennes", pour changer du vote-alpha-et-oméga-de-la-politique ?
http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2016/10/16/alexandre-jardin-bientot-candidat-a-la-presidentielle_5014589_4497186.html
______

Écrit par : Alex / | 03/12/2016

CTHULHU FTAGHN

> Sinon, on peut essayer, nous aussi, le poulpe théogonique :
https://www.facebook.com/CthulhuFrance
______

Écrit par : Alex / | 03/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.