Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2016

François, c'est l'Evangile en mouvement

Message-JMJ-2016-citation-Pape-Francois.jpg

Toute prophétie est déconcertante si elle vient de Dieu :


 

 

<<  Le pape François, c'est l'Evangile en mouvement. La foi au Christ - unique nécessaire - permet d'échapper aux divisions héritées de l'histoire. Oui : de s'en échapper, même si elles demeurent incrustées parfois dans les mentalités.

C'est ce que nous venons de voir avec ce voyage du pape en Suède pour le 500e anniversaire du schisme de Martin Luther... Commémoration problématique pour l'Eglise romaine : pourtant le pape a relevé le défi, il a fait le voyage, et il a suscité une joie oecuménique parce qu'il a tout recentré sur la foi au Christ.

Ce fut l'impressionnant rassemblement du mardi après-midi à la Malmö Arena. Loin d'être une "commémoration" tournée vers le passé, cet événement a ressemblé aux forums de mouvements populaires (tel celui de Bolivie en 2015) que le pape François anime avec énergie. Plus de dix mille personnes enthousiastes ; un discours "justice-et-paix" enflammé du président de la Fédération luthérienne mondiale (le Palestinien  Munib Younan) ; des appels dramatiques (de l'Inde, du Sud-Soudan, du Burundi, de la Colombie) lancés par trois femmes et un évêque, avec lesquels le pape a dialogué dans sa propre intervention. Sans compter les témoignages - acclamés - de l'archevêque chaldéen d'Alep et du patriarche melkite de Damas : prises de parole auxquelles pas un média français - sauf KTO - n'a fait écho.

Cet événement montre l'influence du pape au delà de l'Eglise catholique et de son milliard trois cent millions de fidèles. Comme il l'a dit cet après-midi-là : "Pour nous chrétiens, c’est une priorité d’aller à la rencontre des personnes rejetées et des personnes marginalisées de notre monde, et de rendre palpables la tendresse et l’amour miséricordieux de Dieu, qui n’écarte personne mais accueille tout le monde. À  nous chrétiens, il nous est demandé aujourd’hui d’être des protagonistes de la révolution de la tendresse."

On était loin des oppositions entre la Réforme luthérienne du XVIe siècle et le catholicisme romain. Loin aussi de certaines réalités luthériennes suédoises d'aujourd'hui, aux antipodes de l'Eglise catholique sous divers aspects (sociétaux et ecclésiaux).

L'idée de ce rassemblement n'était pas de mettre en exergue nos différences et nos oppositions ! (Même si quelques "catholiques" ont l'air de le regretter : mais on peut s'interroger sur l'idée qu'il se font du catholicisme).

L'idée n'était pas non plus de faire semblant d'être d'accord sur l'ecclésiologie : il faudra la grâce de Dieu pour que la convergence dans ce domaine se fasse un jour.

L'idée était, justement, de demander la grâce de Dieu en réaisant la prescription de Matthieu 25:34-40 : nourrir les affamés, vêtir ceux qui sont nus. C'est là-dessus que nous serons jugés au dernier jour. Si nous faisons ce que demande cet évangile crucial, nous nous désencombrerons des obstacles hérités des péchés de l'histoire ; et Dieu les dissipera, à son heure et à sa manière déconcertante.

Voilà dans quelle perspective le pape François et ses interlocuteurs nous ont proposé le rassemblement du 31 octobre, tenu par la volonté des responsables luthériens et catholiques.

Cet événement en déconcerte certains ? C'est un signe biblique. Toute prophétie est déconcertante si elle vient de Dieu. Elle ne viendrait pas de Dieu si elle nous confortait dans nos préjugés !

Marchons avec notre pape : le Seigneur lui a confié le pouvoir non seulement de lier, mais de délier. L'Eglise a les promesses de la vie éternelle. >>

 

(ma chronique à Radio Espérance, semaine du 6/11)



 

Commentaires

SUR FACEBOOK

Voici les premiers commentaires à la note ci-dessus, dupliquée sur Facebook :


> Patrice de Plunkett - Le christianisme s'inscrit dans l'histoire. La foi au Christ permet de se libérer des scories de l'histoire.
J’aime · Répondre · 5 · 7 h

Luc Leonard - Je suis tout de même un peu perplexe. Pas sur le pape et son action, mais sur ce qu'il est réellement possible de faire avec les Luthériens. Carol Saba, lors du Grand Débat de cette semaine, constatait que ce voyage entérinait un constat: celui de la fin (et de l'échec) de l'oecuménisme institutionnel (du moins avec les protestants, dirais-je). Nous n'avons plus comme point de convergence possible que celui de la justice sociale. Même si le moteur, pour eux comme pour nous, est le message évangélique, ce n'est pas, sur le fond, une convergence spécifiquement chrétienne. Le Pape, avec raison, cherche et promeut cette convergence hors du christianisme aussi. Au fond, on peut aussi voir ce voyage comme une banalisation des luthériens.
Alors, peut-on lucidement espérer un renouveau de l'oecuménisme sur cette base? J'en doute, vu que, pour ce que j'en vois du moins, l'engagement pour plus de justice sociale est grosso modo ce à quoi se réduit désormais l'essentiel de protestantisme "mainline" (hors évangéliques). Avec les résultats catastrophiques que l'on sait: toutes ces Eglises sont moribondes. Nulle part sur la planète on n'observe de ferments de renouveau comme chez les catholiques. Ce que je pense, c'est qu'à la fin du siècle, il ne restera plus du protestantisme que les évangéliques et c'est aussi une réalité dont nous devons tenir compte.
J’aime · Répondre · 6 h

> Patrice de Plunkett - Raison de plus pour débloquer la situation en vivant ensemble Matthieu 25:34-40. Pourquoi chipoter ?
J’aime · Répondre · 1 · 6 h

> Luc Leonard - Et où voyez-vous que je chipote?
J’aime · Répondre · 6 h

> Patrice de Plunkett - Vous non, Carol oui...
J’aime · Répondre · 1 · 6 h

> Jean M L Bergeron - Merci, M. Plunkett ! Merci aussi à vous M. Léonard ! Notre pape a besoin de sentir un mouvement derrière lui, un encouragement et surtout une grande vague d'amour, de miséricorde et d'humilité qui prend sa source dans le Christ et son Évangile sauveur ! Alléluia !
J’aime · Répondre · 4 h

> Pierre Jova - KTO et Famille Chrétienne ! http://www.famillechretienne.fr/.../le-pape-francois-en...
Le pape François en Suède : continuité et élan
famillechretienne.fr
J’aime · Répondre · Supprimer l’aperçu · 1 · 4 h

> Clémence Rouvier - Merci pour votre commentaire qui nous rappelle que notre identité chrétienne commune c'est la foi
J’aime · Répondre · 2 h

> Clémence Rouvier - La foi comme manifestation de notre relation au Christ
J’aime · Répondre · 2 h

etc...
______

Écrit par : PP / | 06/11/2016

KÉRYGME

> Le kérygme d'abord. Rappelons ce qui nous unit et si j'ai bien compris, en ce qui concerne les fameuses questions sociétales (quel mot horrible...), il y a pas mal de divisions et de discussions au sein même des églises protestantes ?

VF


[ PP à VF - Oui : c'est même la fracture principale chez les anglicans. ]

réponse au commentaire

Écrit par : VF / | 06/11/2016

RÉPONSE B

> Question: que faut-il faire?
Réponse A: refaire la nuit de la Saint-Barthélemy?
Réponse B: faire confiance à Dieu.
On peut relire avec intérêt l'hymne à la charité dans Saint Paul, et du même, les fruits de l'Esprit dans les Galates. Le désespoir ne vient jamais de Dieu...
______

Écrit par : ND / | 07/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.