Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2016

L'UE est en guerre avec la Russie (selon 31 eurodéputés)

Fotyga_et_Rice.jpg

Effarant texte, voté par les plus US friendly (photo) de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen :


 

L'eurodéputé Gediminas Vilkas (porte-parole du Parlement européen) est un homme politique lituanien, issu du ministère des Affaires étrangères de Vilnius. L'eurodéputée Anna Elzbieta Fotyga (membre de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen) est une femme politique polonaise, issue du ministère des Affaires étrangères de Varsovie. Ces deux ministères, le lituanien et le polonais, sont dans le sillage du Département d'Etat de Washington. Mme Fotyga était  proche de la secrétaire d'Etat russophobe Condoleezza Rice [photo] durant la néfaste époque Bush. Le bulletin internet  European Parliament News (10/10/2016 [*]) nous informe que M. Vilkas et Mme Fotyga sont impliqués ("involved"), au titre de leurs euro-fonctions respectives, dans une mission ainsi définie : "EU strategic communication" et "propaganda counteracting". Le lecteur est surpris : n'existant pas et ne voulant pas exister sur le plan politique [**], l'UE ne saurait avoir de stratégie ! Ou si elle en a une, ce ne peut être que celle d'un de ses Etats membres. Ou celle de Washington. Ou plutôt les deux à la fois, ce qui explique que la strategic communication du Parlement européen soit confiée aux créatures des ministères les plus US friendly de deux des Etats de l'UE les plus "américains" : ce qui n'est pas peu dire aujourd'hui.

Cette hypothèse se confirme de manière éclatante quand on lit le communiqué d'European Parliament News, signé de M. Vilkas.

Il s'intitule "Be aware of Russian and ISIS propaganda" : "Vigilance face à la propagande de la Russie et de l'Etat islamique".

L'Etat islamique faisant ouvertement la guerre à l'UE, mettre la Russie sur le même plan que l'Etat islamique signifie la guerre avec la Russie.

Le communiqué argumente ainsi (extraits) :

<< La pression de propagande venant de la Russie et des organisations terroristes islamiques augmente, déclare la commission des Affaires étrangères du Parlement européen dans une résolution votée lundi. Elle vise à déformer la vérité, provoquer le doute et diviser l'UE... >>

<< "La propagande hostile et la désinformation dirigées contre nos sociétés à la fois par le Kremlin et par des acteurs non-étatiques tels que l'EI-Daech est un fait. Afin de la contrer efficacement, nous avons d'abord besoin d'être capables de les identifier pleinement", a déclaré la rapporteur Anna Fotyga... [Celle-ci a ajouté :] "Le Parlement européen ne saurait rester silencieux face à un problème aussi vital pour la sécurité européenne." >>

<<  La propagande hostile vise à diviser l'UE et ses partenaires nord-américains, à paralyser les procédures de décision, à discréditer les institutions européennes et à susciter peur et désorientation parmi les citoyens de l'UE... >>

<<  [Les membres de la commission] sont préoccupés par l'expansion rapide de la propagande inspirée par le Kremlin. Ils notent que "le gouvernement russe emploie avec agressivité une large gamme d'outils comme les think-tanks, les TV multilingues (p. ex. 'Russia ToDay'), les pseudo-agences de presse, les réseaux sociaux et les trolls d'internet, pour défier les valeurs européennes, diviser l'Europe, attirer des sympathies locales et fabriquer une image d'Etats en faillite à certains voisins de l'est de l'UE [....] La propagande du Kremlin dans l'UE vise les journalistes, les politiciens et les particuliers... >>

Plus de vingt lignes du communiqué sont ainsi consacrées à dépeindre la Russie comme une puissance en guerre avec l'Europe.

Suivent - symétrie très déséquilibrée - à peine cinq lignes sur Daech, jugé peu de chose apparemment par rapport au monstre russe.

Et la conclusion inévitable :

<< La résolution [de la commission] suggère un approfondissement de la coopération de l'UE avec l'OTAN sur la communication stratégique [...] et un soutien accru pour impulser la résilience médiatique (?) dans les pays voisins de l'UE. >>

La commission a voté ce texte par 31 voix contre 8 et 14 abstentions. Sur une commission de 53 membres, 22 ont donc gardé la tête froide. Les 31 autres ont voté ce que souhaitait Washington, dans le climat de guerre froide (bientôt chaude) que la monstrueuse conférence de presse des deux généraux du Pentagone vient encore d'aggraver : cf. ici ma note du 10/10, le même jour - pur hasard - que la publication du Parlement européen.

 

► On peut relire dix fois ce texte de la commission, il paraît chaque fois plus effarant. C'est la description - en termes ultra-violents - d'une situation inexistante. Que la Russie ait des relais médiatiques multilingues, tout le monde le savait : ils sont identifiés comme tels, ils s'affichent à ciel ouvert, et leur "propagande" consiste à critiquer les orientations de l'UE dans divers domaines. C'est souvent exprimé sans finesse ; on ne voit pas quel "journaliste ou politicien" pourrait se laisser influencer de cette façon ! Il n'y a donc pas de quoi appeler aux armes... A moins qu'aux yeux de la commission, toute critique envers les nouvelles - et très récentes - valeurs sociétales de l'Occident mérite la guerre ?  C'est ce qu'ont dit les deux généraux du Pentagone : une guerre massive - "extrêmement destructrice" - contre quiconque contesterait "our way of life"... (Quelqu'un devrait dire aux 31 eurodéputés que leurs amis américains sont un peu voyants).

► Puisque les eurodéputés deviennent belliqueux, poussons la controverse. Si le Kremlin manoeuvre des "think tanks" en Europe occidentale, on s'étonne de ne pas les connaître. Ce que l'on connaît en revanche, c'est l'ampleur et la profondeur de l'emprise américaine en Europe dans le domaine politique, économique et culturel : emprise réellement croissante, elle, et sans commune mesure avec les quelques antennes russes dont 31 membres de la commission europarlementaire nous font un épouvantail !

► Ces lignes - pourtant objectives - me feront-elles inscrire sur la liste noire de Mme Fotyga ? Vieil accro à Le Carré, je serai ravi qu'on me donne enfin le rôle de la Taupe. Et si M. Vilkas obtient qu'un drone préventif vienne bombarder mon jardin, je demande simplement qu'on épargne le chat.

 

chat-noir.jpg

Photo déclassifiée

 

__________

[*]  http://www.europarl.europa.eu/news/en/news-room/20161010I...

[**]  Ce que lui reprochait hier matin Xavier Emmanuelli, dans une remarquable interview à France Info.

 

10:42 Publié dans Russie-Ukraine-etc, USA | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : russie

Commentaires

@ PP :

> quel roman de Le Carré me conseilleriez-vous pour commencer ? Je n'en ai jamais lu.

Alex


[ PP à Alex - Lisez d'abord les cinq classiques : 'L'Espion qui venait du froid', 'Le miroir aux espions', 'La taupe', 'Comme un collégien', "Les gens de Smiley'. Collection Bouquins, les deux premiers tomes (sur trois) ! L'accoutumance vient tout de suite. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alex / | 25/10/2016

LES U.S.A. ONT ALLUMÉ LE FEU

> Les USA sont en guerre avec la Russie, de plus en plus ouverte.
Ils ont allumé le feu contre la Serbie et ont réussi leur coup en ayant alors manipulé l'Europe.
Ils ont cru pouvoir refaire le coup en Ukraine, négligeant que la Crimée dans l'OTAN serait casus belli pour la Russie.
Ils ont convaincu l'UE que la Russie, de par ses interventions extérieures style Géorgie, seraient prête à reconquérir ses frontières de l'ex URSS, voire du pacte de Varsovie.
Autant je crois qu'elle a effectivement quelque lignes rouges (ses bases en Syrie par ex.), autant l'Afghanistan a guéri les Russes de toute action extérieure en territoire populairement hostile.
De plus ils savent que leur puissance économique est trop faible.
Par contre je m'inquiète de ce que les USA ne veuillent tenter de sortir de leur baisse de puissance par une guerre (sur un sol qui bien sûr serait suffisamment loin du leur pour éviter les "dommages collatéraux").
______

Écrit par : franz / | 26/10/2016

VILKAS ET FOTYGA

> Gediminas Vilkas et Anna Elzbieta Fotyga sont évidemment représentatifs de ce que Z. Brzezinski appelait la "nouvelle Europe": des pays ayant un lourd et compréhensible ressentiment historique envers la Russie, mais en revanche loin de la Méditerranée et de notre propre histoire.
Preuve s'il en est qu'on ne peut et ne doit pas faire de géopolitique européenne, quelque soient les amitiés et admirations réciproques.
Ces politiciens devraient toutefois se rendre compte que si la guerre devient chaude, leurs pays seront une nouvelle fois très mal placés. En attendant, il faut regretter une fois de plus que le ridicule ne tue pas.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 26/10/2016

SORTILÈGES DE PACOTILLE

> Si quelques allumés polonais, lituaniens ou autres Baltes veulent en découdre avec la Russie, eh bien, qu'ils y aillent ! Mais seuls...
L'immense majorité des peuples enlisés dans cette pétaudière gluante et malodorante qu'est l'Union européenne, n'ont, eux, rien à voir dans ces revanches troubles d'anciens satellites et alliés du stalinisme soviétique.
La France, plus que beaucoup d'autres en Europe, possède les clefs d'une souveraineté et d'une indépendance de destin.
Ce qui est effrayant, c'est la passivité de nos concitoyens face à cette propagande éhontée de Washington (notamment au moyen d'une omniprésence, depuis plus de soixante ans, des innombrables sous-produits de la (sous) "culture" US), qui n'a que pour but de vassaliser de vieilles nations, de les transformer en consommateurs captifs et addicts et d'en faire des supplétifs pour des guerres perdues d'avance...
Qui va enfin rompre le charme maléfique qui nous retient prisonniers ?
Qui aura le courage de dire NON à l'UE et à ses sortilèges de pacotille (mais réellement délétères) ?
______

Écrit par : Réginald de Coucy / | 26/10/2016

ETATS SATELLITES

> C'est à se demander pour qui se prennent ces gens pour croire que la Russie songe à les envahir? Ils sont pétris d'orgueil !!! Y'a rien à razzier en Lituanie, et un peu de charbon en Pologne mais quoi les Russes ont plein de pétrole et de gaz, alors le charbon...,
mais on se sent importants.
Ok, on peut aussi comprendre qu'ils soient encore traumatisés par l'occupation soviétique, m'enfin ils ont quand même dans les mains la destinée de 500 millions d'Européens.
Ou alors ils justifient le souhait des Américains d'implanter des solutions militaires de "défense".
Ou les trois à la fois.
Et puis bon, j'veux pas dire mais leur argumentaire, il suffit de d'inverser Kremlin/Maison Blanche et Moscou/Washington, m'est avis que c'est du copiécollé.
Et les Brexités, c'est quoi cette hystérie pour 8 bateaux qui passent en Manche alors que ça fait des dizaines d'années que ça se passe sans avoir jamais rien soulevé d'autre qu'une indifférence totale ? Ils ont quoi de plus que les Lituaniens et les Polonais, les Anglais ? A se dire que si les Français n'ont pas réagi c'est parce que les bateaux étaient déjà trop loin quand on les a remarqués.
Autre pays héroïquement soutenu par la Pologne particulièrement, l'Europe toute entière et les USA au nom de la Démocratie et de la Liberté : trouvé sur le site d'Olivier Berruyer, après un bref rappel du personnage qui préside le parlement ukrainien, une vidéo incroyable et hypnotisante sous titrée en français, le gars qui l'a mise en ligne a beaucoup d'humour :
http://www.les-crises.fr/ca-se-passe-comme-ca-au-parlement-ukrainien/
______

Écrit par : Yann / | 26/10/2016

NEUF FOIS

> 1-Petit rappel: le budget militaire US vaut 9 fois le russe !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_d%C3%A9penses_militaires

2-très mignon, le chat !

PH


[ PP à PH - En plus ce n'est même pas "mon" chat : c'est lui qui a décidé qu'il résiderait chez moi... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 26/10/2016

PORTE SAINTE

> A bon entendeur : il reste à peine plus de trois semaines pour passer la porte sainte. En instituant une année sainte extraordinaire, François savait ce qu'il faisait.
Une chose me fait vraiment de la peine : voir tous ces enfants (dont les miens) qui n'atteindront jamais l'âge adulte...
______

Écrit par : Feld / | 26/10/2016

CINGLÉS

> Et vous croyez vraiment que l'on laissera faire quelques militaires cinglés? Dans l'entourage du président US, ils savent bien que la riposte anéantira aussi les USA. Dans une guerre nucléaire, il n'y a pas de gagnant. C'est comme ça que l'équilibre de la terreur s'est maintenu pendant 50 ans. Sans parler de la Chine et de l'Inde. Ces puissances laisseront-elles faire les USA? Car après tout, si on laisse les Américains atomiser la Russie, qui garantit qu'ils ne le feront pas envers un autre pays plus tard?
Qu'il y ait une bande de cinglés aux USA, je suis d'accord. Que la classe dirigeant US les laisse faire, je ne le crois pas.

VF


[ PP à VF :
J'hésite à croire que le chef d'état-major des forces terrestres US puisse tenir conférence de presse sans le feu vert du secrétaire à la Défense ; et que ce dernier puisse donner feu vert
à des propos pareils sans l'assentiment du "commander-in-chief ".
Mais si c'est le cas, alors on est en plein Kubrick ! "Do you know what fluor is ?" ]

réponse au commentaire

Écrit par : VF / | 27/10/2016

KUBRICK

> En plein Kubrick avec la nouvelle riposte de Poutine : le super ICBM Satan-2 à six têtes nucléaires capable de raser le Texas. "The Doomsday Machine !"
______

Écrit par : Trofim / | 28/10/2016

ABSTRACT ANODIN

> Inquiétant en effet. Et encore plus: en tentant de retrouver le texte intégral de ce projet de résolution qui doit être voté par l'assemblée plénière en novembre, je n'y parviens pas. Que contiendra-t-elle réellement? Pas difficile d'imaginer que les députés fantoches-fantômes et bien payés voteront un texte dangereux et liberticide sur la foi d'un "abstract" anodin.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 29/10/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.