Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2016

Méga-région Auvergne Rhône-Alpes : un logo à la hauteur

logoaura.png

Voilà le logo réalisé - en agence ? - pour la super-région technocratique de M. Wauquiez, nouveau chef de file de la Droite Fière De Ses Valeurs (et écolophobe). Il soulève l'hilarité régionale :


 

 

capture_decran_2016-09-27_a_15.20.32.png

 

Les administrés de M. Wauquiez seraient curieux de savoir si une agence de graphistes a été rémunérée pour une aussi puissante création,  riche d'humanisme, d'histoire et de symboles.

 

 

Commentaires

SUPPOSITION

> En supposant que ce logo riche en symboles émane des travaux d'une agence et que la commande passée a été faite de manière régulière, il faut aussi supposer que plusieurs agences auront été consultées, avec une commission pour établir l'appel d'offres et ensuite dépouiller les offres reçues, en comparer les esquisses, etc. On peut même imaginer des séances de créativité rémunérées à la hauteur...
Pour faire bref, M. Wauquiez fait sans doute partie des responsables politiques avec qui l'argent public cessera enfin d'être gaspillé.
______

Écrit par : Sven Laval / | 27/09/2016

EN-TÊTE

> Du nouveau logo, on devine que la région comporte des montagnes. Mais ça, on n'a pas attendu le logo pour le savoir.
Ajoutons que tous les documents à en-tête sont maintenant périmés et qu'il faut donc en imprimer de nouveaux...
Pas grave : la France est riche n'est-ce pas, donc ses régions le sont aussi.
______

Écrit par : Bernadette / | 27/09/2016

RÉGIONALADES

> C'est d'époque... On dirait le 'design' épuré d'Apple ou de Facebook... La région réduite à une 'icône' d'appli'... Faut que ça ait l'air 'smart'.
Autre régionalade : Bourdin cuisinant ce matin sur RTL Marion Maréchal Le Pen, lui demandant combien il y a d'habitants en PACA, et elle, hésitante, tente un '2 millions'. Bourdin lui révèle que c'est 5 millions, et ironise sur le fait qu'elle ait voulu devenir présidente de ladite région...
______

Écrit par : Alex / | 27/09/2016

INTERNE

> Les journaux locaux précisent que le logo « a été réalisé en interne ». C'est déjà ça…
______

Écrit par : Philarête / | 28/09/2016

PROFIL TENDANCE

> Wouah! Quelle oeuvre! Absolument unique!
Encore une étude géniale et incontournable payée par les administrés!
Une imbécillité remarquable au profil tendance! C'est ainsi que disparaît progressivement le blason chargé de sens et d'histoire. Business et encore business, voilà en vérité les valeurs essentielles dont sont fiers ces grands hommes politiques en complet-veston!
______

Écrit par : Pierronne la Bretonne / | 28/09/2016

TOUT ENSEMBLE

> On critique qui? le logo, l'élu affilié, l'homme, l'ecolophobe, l'agence de graphisme ou tout ensemble? Tout symbole pour une "région" artificielle sans origine commune et autre liens naturel ne peut donner qu'une image "vision" qui est plus de l'ordre prospectif et hors sol qu'autre chose. Rendons à César ce qui lui revient. N'apportons pas d'importance à ce qui n'en a pas, puisque ce n'est qu'un graphisme relevant d'une institution d'Etat qui a été imposé. En lui-même et indépendamment du fond, le graphisme a du sens, un sens qui est celui qui est et pas davantage , qui se tient, qui a un coût bien évidemment. Et après, passez il n'y a rien à voir.
______

Écrit par : DidierF / | 28/09/2016

LES BLASONS FONT DE LA RÉSISTANCE

> Ben avec ça, je vais garder mon blason du Dauphiné sur ma voiture (http://www.mon-blason.fr/).
Mais je ne crois pas que les blasons disparaissent... ils ne disparaissent que des communications officielles, mais de plus en plus de petites communes revendiquent le leur, et, en tout cas en Dauphiné, de plus en plus de plaques arborent le joli blason !

Pema


[ PP à Pema - Technocrate par nature, la classe politique française en est restée à la mode des années 1990 : quand les collectivités régionales supprimaient toute référence au patrimoine et payaient (ridiculement cher) des agences pour qu'elles leur dessinent des logos, tous inspirés du logo de Cofiroute et dans les mêmes couleurs bleu-blanc-vert. On n'est pas surpris de voir l'équipe de M. Wauquiez rivée à cet état d'esprit. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pema / | 28/09/2016

GRAND EST

> J'ai hâte de voir le logo du Grand Est, région sans sens et qui en aurait eu un si ce fut l'Austrasie, qui recouvrait cette grande région autrefois. On attend la décision de Sitting Bull, alias Richert, qui a même décidé pour "Grand Est" puisque réaffecté dans la liste.
______

Écrit par : Alain De Vos / | 28/09/2016

LAIDS

> Pour que la symbolique saute plus aux yeux un peu plus de couleur aurait été bienvenue (j'ai effectivement lu sur le net des allusions à un triangle pubien et...). D'un autre côté 2 couleurs dont le blanc, ils vont faire des économies sur les tarifs d'impression.
De toute façon ça ne peut que être moins laid que celui de la région île de France (qui a remplacé il y a quelques années notre sympathique petite fleur) !
______

Écrit par : franz / | 28/09/2016

> Et il va falloir que j'explique ça à mes élèves du bocage....
P.....in, j'suis pas rendu...
______

Écrit par : VF / | 28/09/2016

@ Pema

> Exemple de retour au blason: ma bonne ville de Montmorency, revenue aux armoiries des ducs (D'or à la croix de gueules cantonnée de seize alérions d'azur ordonnés 2 et 2) après six ans d'une mandature socio-écolo-libertaire qui avait engraissé de nombreux de milliers d'euros une agence de com' pour nous logotomiser par un insipide feuillage.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 28/09/2016

@ Pierre HUET

> Ne parlons pas d'héraldique pour une institution qui se fout du territoire, pour un territoire qui n'a aucune cohérence humaine, historique, naturelle, etc
Le graphisme proposé ici, a l'avantage d'être dessiné, comme les marques des artisan jadis qu'ils laissaient sur leurs œuvres. D'ailleurs, ce dessin serait transposable très aisément en blason, suivant ses règles et pour le même résultat sémantique. Des structures arrivent à construire des systèmes visuel complet: logo + blason + etc. Mais pour cette "région" imposée depuis Paris, je n'en vois pas l'utilité ni la légitimité.
______

Écrit par : DidierF / | 29/09/2016

A DidierF :

> et déjà que la région Auvergne est un bricolage de Paris (l'Allier, c'est le Bourbonnais et ce n'est pas l'Auvergne. Ici, les gens vous étripent si vous leur dite qu'ils sont Auvergnats ;-) ).
______

Écrit par : VF / | 29/09/2016

AGRANDIR N'EST PAS PROMOUVOIR

> Du géographe Nicolas Escach :

" Le 1er octobre, l’ensemble des chefs-lieux des nouvelles régions sera définitivement fixé par le Conseil d’Etat. (...) En France, les recompositions se sont rarement appuyées sur des liens fonctionnels, laissant les citoyens aux portes de l’espace de délibération. Elles ont principalement touché l’échelon régional compte tenu du succès mitigé de l’appel aux communes nouvelles, excepté dans l’Ouest (notamment en Normandie). (...) Les nouvelles régions, privées d’assise historique, ont adopté pour la plupart un toponyme neutre axé sur la localisation (Hauts-de-France) ou sur l’addition (Auvergne-Rhône-Alpes), ce qui rend difficile toute appropriation future.
La principale question que pose la réforme dans les deux pays reste l’accès aux services dans les places centrales issues de la réforme. (...) Le recours pour les régions à l’ancien terme «chef-lieu» masque mal l’écart avec l’appel de Mirabeau à «rapprocher l’administration des hommes et des choses». L’abandon des espaces ruraux a précédé celui des chefs-lieux de canton, des sous-préfectures ou des préfectures rétrogradées au profit des espaces jugés "mondialisables".
(...) Le jacobinisme a influencé une répartition inéquitable des compétences, renforcée par la parution de cartes des chefs-lieux s’obstinant à désigner à tout prix et partout une seule capitale. Quelle sera la visibilité de ces villes rayées de la carte auprès des investisseurs ? Penser l’articulation entre des échelles élargies nécessitant d’ailleurs plusieurs relais et les bénéfices de la proximité, voire du voisinage, apparaît aujourd’hui indispensable y compris sur un plan économique pour éviter de nouveaux déserts français tout en valorisant de possibles synergies."

('Libération', 29/09/2016)
______

Écrit par : luça / | 30/09/2016

LISSAGE DES ENDETTEMENTS

> Comment ont-été dessinées les nouvelles régions ? J'ai longtemps essayé de comprendre, aucun critère commun qui ne tienne, jusqu'à ce que je fasse l'observation suivante :
Regardez l'endettement de chaque ancienne régions, regardez l'endettement des nouvelles régions ! Vous avez un beau travail de lissage, les disparités ont été réduites, les moins vertueux se retrouvent avec des plus vertueux.
La version socialiste de la prime au mérite ?
______

Écrit par : franz / | 30/09/2016

VRAIE RÉGION

> Lors du dernier débat de la primaire de la droite, la question territoriale est revenue sur le tapis: tous les candidats à l'exception de Juppé souhaitent revenir sur l'actuelle carte notamment en favorisant le droit d'un ou de plusieurs départements d'opter pour la région de leur choix: la carte pourrait bouger pour l'Alsace et pour la Bretagne.
Pourra-t-elle bouger pour l'Avernorhodalpie? Les Hautes Alpes n'ont rien à faire en Provence (c'est le Haut Dauphiné) tandis qu'une région Massif central avec le Limousin, le Bourbonnais, l'Auvergne et le Velay eut été plus cohérente! Autre idée: la fusion entre deux départements dans une grande région pourrait être favorisée. Si la droite repasse en 2017, nul doute qu'Hervé Gaymard reprendra l'affaire de créer un département SAVOIE au sein de la grande région Auvergne Rhône Alpes. En tout c'est très agréable de vivre en Normandie et de savourer là-bas la renaissance d'une vraie et authentique région!
______

Écrit par : Cleris / | 20/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.