Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2016

USA : Trump le xénophobe n'est pas catho-compatible

ChRNpfbWkAAxzwJ.jpg

La xénophobie trumpienne soulève des indignations :


 

 

Président républicain des Représentants et catholique affiché [*], Paul Ryan s'est rallié le 2 juin à la candidature Trump. D'où l'indignation de nombreux catholiques américains... Dans le Washington Post du 7 juin, John Gehring (auteur de The Francis Effect : A radical Pope's Challenge to the American Catholic Church) déclare que Ryan "devrait avoir honte". Selon Gehring, ce ralliement à Trump aurait - en principe - de quoi traumatiser les religious conservatives !  Ils prenaient Ryan pour "le héros des valeurs catholiques dans l'espace public" : or voilà que cet homme apporte son soutien à "un "grossier sexiste et démagogue, l'une des rares personnalités à se dresser publiquement contre le pape François". L'attitude de Ryan s'explique par le réflexe partisan en période électorale, mais elle est "indéfendable", dit Gehring, selon les critères de la foi et de la doctrine sociale de l'Eglise.

Dans son  discours au Congrès, explique Gehring, le pape avait pressé les législateurs de placer le bien commun au-dessus de la partisanerie. Il avait également rappelé que les Etats-Unis étaient une nation d'immigrés... Trump vocifère en sens contraire.

Le pape met en garde contre l'idole Argent et décrit l'inégalité comme "la racine du mal social". Trump fait étalage de sa richesse et de son style de vie extravagant...

Le pape souligne que non seulement l'avortement mais la crise des réfugiés et le changement climatique sont des menaces contre la vie. Trump nie le changement climatique, insulte les réfugiés, et croit piper les voix chrétiennes avec pour seul argument qu'il serait devenu (très récemment [**]) pro-life...

Gehring rappelle que, dans le numéro de mars de la National Review, une vingtaine d'intellectuels catholiques de droite constataient que la campagne de Trump "plonge notre politique dans d'inédits abîmes de vulgarité" : "Ses appels aux peurs et préjugés ethniques choquent toute sensibilité authentiquement catholique", déclaraient-ils. Gehring rappelle aussi que selon le cardinal archevêque de New York, la rhétorique anti-immigrés de Trump ramène à la lointaine époque du fanatisme "nativiste"... qui ciblait alors les catholiques irlandais : "Je ne me mêle pas de dire quel candidat il faut soutenir, mais je suis catholique et je prends au sérieux la Bible qui nous apprend à accueillir l'étranger - un des impératifs moraux les plus fréquemment rappelés par les deux Testaments", insiste le cardinal Dolan. D'autres archevêques stigmatisent une campagne présidentielle "qui transforme en boucs émissaires et en cibles les immigrants, les réfugiés et les pauvres".

Conclusion de Gehring : "Pour les croyants, le temps est venu de renouer avec des siècles d'enseignements catholiques en matière de justice sociale, inconciliables avec la candidature d'un homme qui transforme en dérision les valeurs chrétiennes."

C'est le drame des catholiques américains : ils auront à choisir entre M. Trump et Mme Clinton. La peste ou le choléra...

_______________

[*] Mais Ryan se réclame aussi de la pensée d'Ayn Rand (1905-1982), idéologue ultralibérale et christophobe...

[**]  Il y a peu d'années encore, Trump se déclarait partisan de l'avortement tardif.

 

 

 

ChnoucWVIAARw1k.jpg

L'hilarante campagne "Cthulhu 2016" contre Clinton et Trump.(Cthulhu est le monstre principal des romans fantastiques de H.P. Lovecraft,1890-1937). Thème de cette satire : si l'on présente Clinton et Trump, autant présenter carrément Cthulhu.

Ch25NfaVEAUjIcQ.jpg

"Aucune vie ne compte".

 

00:51 Publié dans USA | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

PARODIQUE

> Dans le genre parodique, ceci n'est pas si mal non plus ...
http://reason.com/reasontv/2016/06/10/a-milestone-for-women-in-politics
______

Écrit par : Luc / | 12/06/2016

CTHULHU

> Pourquoi, en effet, ne pas carrément répondre au "Call of Cthulhu", quand on est plongé dans la "partis/ânerie" jusqu'au cou ? Les âneries des partis sont autant misérables chez nous, et nous sommes toujours orphelins politiques (au sens du système électoral des partis). Refondons tout.
______

Écrit par : Alex / | 12/06/2016

DRUMPF

> Pour rebondir sur la première image, voici une émission du comédien John Oliver consacrée à Trump en février dernier — dont il a découvert les origines germaniques et le nom ancestral : Drumpf. D'où le slogan : "Make Donald Drumpf Again!"
https://youtu.be/DnpO_RTSNmQ?t=1094
À part cela, pourquoi choisir le *moindre* mal ? Votez Cthulhu !
https://qph.is.quoracdn.net/main-qimg-56ef4165494983b82979a214852a9f72?convert_to_webp=true

AR


[ PP à AR - Très belle étymologie onomastique. Quand il sera élu (s'il l'est), il pourra prendre le titre de "Grand Droumpf". Ça lui ira à la perfection. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Aurélien R. / | 12/06/2016

ET NOUS

> "C'est le drame des catholiques américains : ils auront à choisir entre M. Trump et Mme Clinton. La peste ou le choléra..."
Nous, l'année prochaine, je crois que ce ne sera pas tellement mieux...
______

Écrit par : Feld / | 12/06/2016

AU CHOIX

> Une petite réflexion glanée je ne sais plus trop où sur internet de quelqu'un qui disait Trump capable de "semer beaucoup de désordre" aux U.S.A., et Clinton pareil mais dans le monde, et que du coup, à choisir entre les deux ...
______

Écrit par : Yann / | 12/06/2016

TRUMP ET LORDON

> Il est nécessaire d'ouvrir les yeux à une frange du catholicisme sur qui est vraiment Trump, c'est évident. Mais à l'autre frange, si je puis dire, il ne me paraît pas inutile d'en faire autant avec Frédéric Lordon.
https://m.youtube.com/watch?v=GxppqiVnHxo
______

Écrit par : Luc / | 13/06/2016

à Luc

> Je ne suis pas sûr que mettre Lordon dans la symétrie soit fondé : beaucoup d'objecteurs de croissance - notamment chez les catholiques - trouvent imbuvable son post-léninisme, lourd de paranoia jacobine donc très éloigné de la position "anarchriste" ! Il me semble que 'La Décroissance' ne l'apprécie guère. Ou je me trompe ?
______

Écrit par : chebelfior / | 13/06/2016

REDUCTIO

> Ne pratiquons pas la "reductio ad lordonum" dès qu'il est question de critique du système capitaliste. Lordon est spécial.
______

Écrit par : a. ancelin / | 13/06/2016

LA 'NATIONAL REVIEW'

> Je ne peux émettre que les plus grandes réserves vis à vis de la 'National Review', après que ce magazine eut publié dans son numéro 5, volume LXVIII du 28 mars 2016, l'article "Le père-Führer : chaos dans la famille, chaos dans l'État : le dysfonctionnement de la classe ouvrière blanche", où son auteur, Kevin Williamson, conclut que ces communautés touchées par le dysfonctionnement "méritent de mourir" ("deserve to die"). Je pense que ce darwinisme social n'est pas chrétien.

Jacques


[ PP à Jacques :
Parfaitement d'accord avec vous. La NR est l'archétype du confusionnisme de la droite américaine, mélange de darwinisme social et de "valeurs traditionnelles" dénuées de sens.
D'où l'intérêt de constater que même dans ce magazine, des voix s'élèvent pour trouver Trump inacceptable ! S'il choque même ce milieu, ça donne la mesure du personnage.
Ajoutons que la NR est vénérée par les "libéraux conservateurs" français, mais que ceux-ci (trumpistes par ailleurs) n'ont pas dû apprécier la mise en garde des "catholic conservatives" à l'encontre de Trump. Certains sites vont s'alarmer d'un tel progrès du bolchevisme parmi "les bons", comme disent leurs manuels de référence. ]

réponse au commentaire
______

Écrit par : Jacques / | 13/06/2016

à Jacques,

> Je ne pense pas qu'il y ait grand monde pour soutenir Trump à la NR. L'article effarant que vous citez, si c'est bien celui auquel je pense, est contre Trump ou plus exactement, contre son électorat, ces manants qui ont le culot de se plaindre et de ne pas profiter des immenses bienfaits que leur offre le libéralisme américain. Juste parce qu'ils sont des paresseux dégénérés.
Trump prend aussi à rebrousse-poil tout le courant néo-conservateur en disant - par exemple - que l'Irak fut un énorme gâchis et que Poutine est quelqu'un avec qui on peut s'entendre. Un bon peu des neo-cons sont prêts à passer chez les Démocrates et ce serait logique. Hillary a à peu près tout bon (à leurs yeux bien sûr) en politique étrangère et elle attaque moins Wall Street.
______

Écrit par : Luc / | 13/06/2016

RÉVISIONNISTES

> Excellente image.
A noter dans la même veine je suis ulcéré d'entendre plus grande fusillade de l'histoire des Êtas Unis pour Orlando lorsque l'on pense à l'extermination des Indiens ou alors la la guerre de Sécession...
Du pur révisionnisme.
______

Écrit par : Ludovic / | 14/06/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.