Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2008

Mgr Rey critique le traité de Lisbonne sur le plan éthique

A lire,  sur le site du diocèse de Toulon :

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Problemes-ethiques-souleves-par-la.html

Commentaires

Patrice André, magistrat, expose dans ses deux ouvrages "Mini-traité, la constitution par la force" et "Refonder l'Europe" une analyse qu'il présente sommairement - mais sur toute une page quand même - dans le dernier numéro de "L'homme Nouveau".
"L'en jeu du nouveau traité européen : Il ressort de l'examen de la Charte des droits fondamentaux que le but poursuivi est la destruction du droit naturel et chrétien."

Écrit par : Qwyzyx | 03/02/2008

Nb : Patrice André ajoute une critique que ne fait pas Mgr Rey.
Le mini traité va rendre l'ouverture d'école confessionnelle interdite dès sa ratification en considération de l'article 14 qui impose le respect des principes démocratiques dont fait partie la laïcité.
Compte tenu de l'évolution prise par l'enseignement privé catholique, il n'y a pas de quoi s'alarmer vu le peu d'importance porté par l"Eglise de France et "l'enseignement catholique" aux propos de Mgr Cattenoz. Il suffit de lire les déclarations de M. Eric de Labarre dans le dernier numéro de "Famille et Education" pour mesurer toute l'importance relative qu'il porte à l'enseignement de la foi catholique. On voit très bien sa légion d'honneur en revanche. On sait au moins où sont ses priorités.

Écrit par : Nb | 03/02/2008

> A Nb : si vous avez bien lu, Mgr Rey ne parle que de la Charte jointe au traité, et non du traité lui-même.

Écrit par : JG | 13/02/2008

Les commentaires sont fermés.