Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2021

L'évêque sicilien ami des SDF et qui défie la Mafia

Peri.jpg

Ma chronique à RCF (Radios chrétiennes de France) :


https://rcf.fr/la-matinale/en-sicile-une-maison-de-mafieux-bientot-transformee-en-refuge-pour-personnes-sans-abri

 

<<  J’ai envie de vous parler d’Italie… Non : pas du reconfinement dans la péninsule ! mais d’un sujet plus tonique, un de ces sujets dont on a besoin en ce moment pour se remonter le moral.  Ça se passe en Sicile, autour d’une grande maison sur les hauteurs de Syracuse, (style Le Parrain, vous voyez le genre) : la maison appartient à un boss de la mafia, et c’est là qu’a été fabriquée la bombe qui a tué le juge Falcone il y a 30 ans… Or la maison vient d’être confisquée par la justice. Et qu’arrive-t-il ? Elle est réclamée par un évêque sicilien qui veut en faire un refuge pour les SDF en s’appuyant sur l’organisation catholique Caritas et son réseau d’aide aux plus démunis. L’évêque est Mgr Calogero Peri. Il explique : « Cette maison était un symbole du mal. On va la transformer en lieu de la rédemption sociale. Quand je ferme les yeux, je vois d’avance des jardins potagers et tous ceux qui seront heureux de s’en occuper ! »

Mais en Sicile, on ne touche pas impunément aux propriétés des capi mafiosi. Les journalistes disent à l’évêque sicilien : « Vous savez que c’est dangereux pour vous ? La mafia tue des membres du clergé, rappelez-vous en 1993 l’assassinat du prêtre de Palerme, Don Puglisi, qui gênait les boss locaux… »  Et l’évêque rétorque : « Vous savez, dans la vie, si on a peur on ne fait rien ! ». 

Alors, oui, cette histoire sicilienne fait du bien au moral. Pour plusieurs raisons. D’abord, on est soulagés quand l’actualité veut bien parler d’autre chose que du Covid et des vaccins : et quand on entend une pareille histoire de courage et d’entraide, on se sent revigorés. D’autre part, il est bon aujourd’hui de voir des médias constater que l’Eglise est en première ligne pour secourir concrètement les humiliés et les affamés. C’est un aspect essentiel de son action, qui répond à un problème contemporain douloureux et urgent. Et le caritatif concret fait partie du quotidien des catholiques depuis toujours : même si, évidemment, tous ne sont pas dans la situation de l’exercer avec le stoïcisme d’un évêque de Sicile.  >>

 

 

vesc-818x460.jpeg

 

 

Commentaires

DON GIUSEPPE

> A méditer, merci PP, la vie de Don Giuseppe Puglisi, le bienheureux… assassiné par des mafieux baptisés dans la même paroisse que lui !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Puglisi
______

Écrit par : Denis / | 22/03/2021

AUTHENTIQUE SPIRITUEL

> Contraste encourageant entre cet évêque et les pratiques "spirituelles" évoquées dans votre note précédente : tandis que des gogos s'adonnent à des superstitions bricolées (en vue de leur "bien-être" tout personnel et immédiat), des chrétiens - dont Mgr Peri - prennent des risques pour servir immédiatement les pauvres, ce qui est un chemin de sainteté : une authentique pratique spirituelle, cette fois sans guillemets.
______

Écrit par : Sven Laval / | 22/03/2021

à Sven Laval :

> Il y a quelques années, la société américaine au sein de laquelle j'étais salarié avait fait remplir un questionnaire anonyme qui comportait, à cocher, une rubrique consacrée à l'affiliation religieuse : 'chrétien', 'catholique' (ah, les catholiques ne seraient pas chrétiens ?), 'athée/agnostique' et 'spirituel sans affiliation religieuse'. J'eus l'outrecuidance de cocher à la fois chrétien et catho, sachant que l'immense majorité de mes collègues étaient ou athées ou "non-religious spiritual", c'est-à-dire adeptes du naturalisme païen sauce Nouvel Âge - qui est bien évidemment religieux.
Certains de ces collègues pratiquaient la "méditation", purement enstatique comme elle est entendue dans le bouddhisme. Tout cela est hélas très tendance : le "développement personnel" qui gravite autour de cela est une démarche autocentrée. L'évangélisation en ce monde narcissique est une nécessité de tous les jours.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 23/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.