Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2021

Covid et lien social : l'ère de l'individualisme de masse

carnaval.jpg

Ma chronique à Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne. «  Les fêtes inciviques  se multiplient dans la rue en France : carnaval de six mille personnes à Marseille, manif dansante à Annecy, foule à Lorient… Le tout sans masques, sans distances sanitaires, et assorti de déclarations du genre : “Maintenant ces histoires de virus on s’en fout, ça ne nous concerne pas, on veut du fun et de la musique”, etc... » :


<< ...Bien entendu les municipalités s’indignent : le maire UDI de Lorient dit que c’est "inadmissible", le maire socialiste de Marseille traite les fêtards d’"irresponsables"... Qu’est-ce qui est “irresponsable” ? “Ce genre de comportements alors qu’on demande à nos concitoyens de respecter les gestes barrière”, expliquent les maires.  Bon. C’est irresponsable, en effet. Mais regardons pourquoi ces groupes ou ces foules tombent dans l’incivisme en ne respectant pas les gestes barrière :

– chez les uns, minoritaires, c’est parce qu’ils continuent (au bout d’un an et malgré cent mille morts) à ne pas croire au virus et à dire que c’est un complot : complot d’on ne sait trop qui contre on ne sait trop quoi… Ceux qui croient ça au point d’organiser des fêtes anti-sanitaires, sont réellement des irresponsables au sens mental du terme.

– Mais il y a aussi les autres. On peut les comprendre. Souvent mal logés, chômeurs hantés par les fins de mois, étudiants désemparés, ils vivent de plus en plus mal les restrictions quotidiennes : ils trouvent qu’elles les empêchent de vivre, et ils tentent de les oublier dans la rue pendant quelques heures.

Ne cherchons donc pas à accuser tel ou tel tempérament, tel ou tel groupe. Le problème est plus large et plus grave. Entre des jeunes qui ne veulent rien savoir de l’épidémie, et des vieux qui soupçonnent les jeunes de mauvaises intentions, notre société tient mal le coup face au Covid. D’ailleurs elle tiendrait mal le coup face à n’importe quelle autre catastrophe naturelle. Depuis plusieurs dizaines d’années, les valeurs de vie en société ont été dissoutes par le matérialisme mercantile et le consumérisme de masse, qui travaillent à re-coaguler la population autour d’un seul principe issu du marketing : le culte des pulsions individuelles. S’il n’existe plus rien d’autre que le Moi et ses désirs successifs, rien ne nous tient plus ensemble : nous ne sommes pas des citoyens, mais des habitants et des consommateurs. Face à une catastrophe naturelle, des citoyens peuvent toujours se sentir solidaires par-delà les différences d’âge ou de milieu social… Mais de simples habitants consommateurs n’ont plus le réflexe de solidarité. Est-il trop tard pour le faire revivre ?  Non. A condition d’ouvrir les yeux.  >>

 

https://www.radiopresence.com/IMG/mp3/24032021_chroeco_airtemps.mp3

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

 

11:43 Publié dans Santé, Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : covid, confinement

Commentaires

ILS N'EN PEUVENT PLUS

> Exaspération par ailleurs compréhensible en raison des lenteurs de la vaccination d'une part, et d'une bureaucratie auteur de formulaires quelque peu alambiqués d'autre part. Beaucoup de gens n'en peuvent plus ; prions pour eux, qui sont souvent éloignés de Dieu.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 24/03/2021

SURVIE

> Rappelons que même BFM reconnait qu’il n’y a pas de risque de cluster en extérieur. Quant à l’état psychologique de nos jeunes, on assiste à un effondrement silencieux. Les tentatives de suicides se multiplient chez mes collégiens, scarifications, harcèlements et violences, les parents qui ne vont guère mieux jetant de l’huile sur le feu via les réseaux sociaux qu’ils ont surinvestis avec les cours en distanciel, les collègues à bout... ces fêtes de rue sont avant tout un réflexe de survie mentale et sociale. Ensuite une révolte du monde de la culture, pas celle des stars parisiennes, non , celle des intermittents et modestes serviteurs de la culture populaire, dernier lieu non commercial accessible à tous, ultime refuge de l’esprit. D’où l’initiative nantaise d’ouvrir une église à François Ruffin et Gilles Perret pour une séance cinéma. Merci à l’Action Catholique pour cette initiative qui réconcilie foi et esprit que des règles sanitaires absurdes opposent artificiellement.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 24/03/2021

PSYCHOLOGIES

> Peut-on évangéliser directement l'individualisme sans devoir d'abord demander aux gens de changer radicalement de psychologie ? En tout cas c'est ce qui s'est passé dans la vie monastique avec l'ordre des Chartreux qui ne demande pas aux futurs moines de changer de psychologie; Saint Bruno a bâti (et reçu de l'Esprit-Saint) un projet de vie monastique qui est parfaitement adapté aux psychologies individualistes.
______

Écrit par : B.H. / | 25/03/2021

LUC FERRY

> Parmi les vieux accusant les jeunes, le pire est Luc Ferry. Il y a quelques jours sur Radio Classique, il s'est répandu en diatribe contre une jeunesse "qui veut tuer les vieux",. Du pur délire. Vous me direz que dire n'importe quoi est sa marque de fabrique. En 2018 il voulait qu'on tire sur les Gilets jaunes.
______

Écrit par : B. Compernolle / | 25/03/2021

à B. Compernolle :

> Lors d'une série de cours en ligne consacrée à la philosophie, l'ancien ministre avait lâché : "avant que vos parents ne décèdent, il serait bon de vous réconcilier avec eux ; après, il sera trop tard". Un athée rétif à toute transcendance.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/03/2021

à B.H. :

> Oui et non, car même reclus, un ermite ou un chartreux sont en communion permanente avec l'Église universelle, prient pour le salut de l'humanité, vivent leur foi en relation avec d'autres. Ce n'est pas 'moi et mon Créateur' : on ne peut être chrétien seul.
Idéal somme toute fort éloigné du "parce que je le vaux bien" de notre société consumériste : il importe peu au moine cartusien d'avoir une Rolex pour réussir sa vie, louer Dieu lui suffit.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.