Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2020

La dernière des ultras dans l'Eglise : le Covid-19 n'est qu'une invention des "mondialistes"

l_ultra.jpg

L'Ultra : caricature de 1820.

“De nombreuses voix faisant autorité dans le monde de la science et de la médecine confirment que l’alarmisme à propos du Covid-19 amplifié par les médias ne semble absolument pas justifié...” On dirait du Canteloup, mais c’est un texte réel ! Et je suis le premier navré qu’il confirme à ce point ce que nous disons ici (depuis des années) sur l’ultra-catholicisme... Ce libelle halluciné – niant littéralement la pandémie – est diffusé depuis le 7 mai sous ce titre trompeur : “Appel pour l’Église et pour le monde aux fidèles catholiques et aux hommes de bonne volonté”.


 

Chargeant cette fois contre le moulin à vent du “mondialisme” [1] (qui aurait inventé une fausse pandémie pour ériger un super-Etat planétaire persécuteur des catholiques !), ce factum prend la suite de plusieurs autres (aux titres non moins trompeurs : genre Humble supplique au pape pour qu’il cesse de bafouer Notre Seigneur Jésus-Christ). Souvent fabriqués par la TFP brésilienne, ils étaient signés toujours par les mêmes : de rares prélats retraités et/ou aigris ; quelques pamphlétaires ; et, pour faire volume, des personnages de salon connus surtout de leur banquier.

Une partie de ce casting immuable a signé le nouvel Appel : on y retrouve une fois de plus le cardinal Müller, ex-préfet de la Doctrine de la foi relevé de cette fonction en 2017 ; Mgr Schneider, évêque auxiliaire du Kazakhstan, bergogliophobe azimuté ; et bien entendu Mgr Vigano, ex-nonce à Washington, pantin du réseau US des milliardaires anti-François – donc auteur officiel du texte de 2018 accusant le pape de protéger la dépravation sexuelle et lui enjoignant d'abdiquer. Signataires aussi : le polygraphe italien Tosatti, plume du libelle Vigano de 2018 ; les editors de deux des médias intégristes US proches du réseau des milliardaires ; une poignée de médecins italiens (dont aucun épidémiologiste) ; et des groupes d'ultras politico-religieux, dont deux français. [2]

N’ayant pas renoncé à voir le cardinal Sarah prendre la tête d’un futur putsch “pour sauver l’Eglise”, les sites ultras français se sont empressés d’annoncer que Son Eminence avait signé l’Appel. Fausse nouvelle, comme ils ont dû le reconnaître dans les heures qui ont suivi ! On se souvient d’ailleurs que Vigano, en 2018, avait affirmé que le pape émérite bénissait son coup monté contre le pape actuel ; ce que Benoît XVI avait aussitôt démenti, via son secrétaire Gänswein. Vigano n’avait alors pas osé répliquer à Benoît XVI ce qu’il ose répliquer aujourd’hui à Robert Sarah : “Je souhaite conserver une attitude de profonde charité envers mon frère dans le Christ, le cardinal Robert Sarah, à qui j’ai immédiatement pardonné le grave tort qu’il a infligé à la vérité et à ma personne.”  Oui : ils osent tout. C’est à ça qu’on les reconnaît.

Comme nous l’écrit un ami prêtre, bien placé pour observer le développement de cette subversion interne depuis quelques années : Les opposants habituels du pape l'accusent, ou d'être complice des mondialistes (cf. déluge de textes et de vidéos complotistes), ou d'être ignorant et incompétent. Sur le ‘mondialisme’, le texte-pétition de l'Appel est rempli d'affirmations gratuites sans aucune référence : donc aucun moyen de vérifier quoi que ce soit. Il ne s'adresse pas à la réflexion mais aux tripes. Il s'agit juste de susciter la tristesse, la colère, la haine et la défiance..., en récupérant des adresses et plus tard de l'argent.” 

 

__________

[1]  "Moulin à vent" : les intégristes s'inventent un mondialisme imaginaire tombé de la lune (on ne sait quel complot satanico-maçonnico-cathophobe). C'est pour éviter de prendre en considération le seul mondialisme avéré et réalisé : la globalisation capitaliste ultralibérale... En effet toute critique envers le système économique s'attire, de leur part, l'accusation rituelle de "marxisme intrinsèquement pervers". La droite catholique américaine a donné le ton dès 2013 en lançant cette accusation contre le pape. Cf le livre de Nicolas Senèze Comment l'Amérique veut changer de pape (Bayard 2019) et deux des miens : La révolution du pape François (Artège 2016) et Cathos, ne devenons pas une secte (Salvator 2018).

[2] Liberté politique et Renaissance catholique. Que l'on retrouve parmi les références recommandées dans un courriel du 8 mai par l'association 'ND de Chrétienté', organisatrice du pèlerinage annuel Paris-Chartres. Autres publications recommandées par elle :  The European Conservative, L'Homme Nouveau, L'Incorrect, Présent, l'organe intégriste US The Remnant... L'association ND de Chrétienté est ainsi  retournée dans l'ornière dont certains de ses fondateurs avaient tenté de la tirer après 1988. Le drame est qu'une fraction des milieux cathos autrefois modérés a dérapé dans le même sens après 2013, sans même s'en rendre compte.

 

960-jerome-bosch---tentation-de-saint-antoine---monstre-messager---pm-300-300.jpg

 

Commentaires

LA PROVOCATION TROUVE UN ÉCHO MÉDIATIQUE

> https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/05/09/pour-des-prelats-catholiques-la-pandemie-est-un-pretexte-pour-limiter-les-libertes_6039132_3224.html

Le problème, c'est que la mayonnaise prend : 'Le Monde' s'étonne avec raison de voir "certains hauts responsables de l'Église catholique" signer un tel document. Comment ces hauts responsables peuvent-ils soutenir la thèse selon laquelle « l’État n’a pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce soit, dans la souveraineté de l’Église » ? Pur délire, à mettre de nouveau au passif de l'ex-nonce Viganò : aime-t-il son Église, pour agir de la sorte ?

PV


[ PP à PV – Vigano n'est qu'un pantin du réseau Legatus et du Napa Institute. La postérité sera plus sévère à l'encontre d'hommes comme le cardinal Müller, qui jouit, quant à lui, de toutes ses facultés. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 09/05/2020

T.F.P. ET TRADIS : DEUX CHOSES TRÈS DIFFÉRENTES

> "Souvent fabriqués par la TFP brésilienne"écrivez-vous.J'ai la même impression que vous, mais avez-vous des preuves? cela m’intéresse.
Je vous remercie mais ne mettez pas tous les tradis -dont je suis-dans le même sac. Beaucoup n'ont aucune confiance en Mgr.Vigano.

Marinette


[ PP à Marinette – Jamais je n'ai mis en cause "les tradis", c'est-à-dire les catholiques assistant à la messe selon la forme extraordinaire du rite romain. J'ai été élevé dans cette forme liturgique pendant toutes mes études secondaires, je la respecte, et j'ai toujours trouvé dommage qu'on mélange à la question liturgique des préjugés politiques qui n'ont rien à voir avec elle.
Sur la TFP : les indices abondent dans les courriels dont elle nous bombarde, dans des listes de signatures au bas des pétitions, etc. L'attitude déviante des gens dont parle ma note n'a pas eu besoin de cette officine brésilienne pour se déclarer ; mais l'officine se sert de leur connivence pour draguer des sympathisants parmi un public catholique abusé. ]

réponse au commentaire

Écrit par : marinette / | 09/05/2020

BIEN SÛR

> M'autorisez-vous à relayer sur ma page FB ?
https://www.facebook.com/jeanmarie.poublanc?ref=bookmarks
Merci d'avance pour votre réponse.

J-M Poublanc


[ PP à JMP – Bien sûr, en indiquant l'origine comme toujours. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean-Marie Poublanc / | 09/05/2020

à Patrice :

> Le cardinal Zen a également signé : rien d'étonnant à cela. Ces gens sont sans doute moins motivés par leurs questionnements post-confinement que par leur rejet du pape actuel.
À noter, à titre humoristique, que notre "auxiliaire des steppes à chameaux" a convaincu son ordinaire de signer lui aussi.
Müller mis à part, il n'y a (me semble-t-il) pas d'autre 'gros poisson'.

PV


[ PP à PV – Si l'on peut qualifier de "gros ^poisson" le malheureux Schneider...
Par ailleurs, on note l'étrange absence du cardinal Burke. C'est inquiétant pour sa santé : on peine à croire qu'il puisse ne pas prendre part à une nouvelle cochonnerie anti-pape, à moins d'être tombé gravement malade...]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 10/05/2020

VALEURS DÉBILES

> Le torchon débile du clan Vigano et consorts est relayé en France aussi par 'Valeurs actuelles'...

MG


[ PP à MG – Quos vult perdere Jupiter dementat. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 10/05/2020

COMPLOT ? NON, BÊTISE...

> Ils ont manqué une occasion de traiter intelligemment les perplexités et inquiétudes justifiées que suscitent les projets, actions et inactions de divers gouvernement voire d'institutions comme l'OMS:
- mise en place de systèmes de surveillance des populations, avec éventuellement stockage de données personnelles sur les serveurs de certains GAFAM.
- dérogations de toutes sortes aux codes du travail ou de l'environnement.
- avalanche de faillites et chômage résultant.
Mais comme disait l'autre (Einstein?) les complots sont peu probables car ils exigent des esprits supérieurs, alors que la bêtise est assez répandue pour expliquer beaucoup de choses.
______

Écrit par : PF. Huet / | 10/05/2020

BURKE ET LA FSSPX, ABSENTS ?

> https://www.spokesman.com/stories/2020/may/08/vatican-cardinal-in-row-over-claim-that-virus-hurt/
Selon cet article, Vigano aurait été jusqu’à enregistrer ses conversations téléphoniques avec Sarah : le cardinal refuse de signer la pétition mais l’ex-nonce menace de rendre publics les enregistrements. Une méthode digne d’un maître chanteur qui n’apporte rien à l’Église, déjà suffisamment en difficulté.
Curieux en effet que Burke n'ait pas signé, ni aucun représentant d'Écône, contrairement à la 'Filiale supplique'. Il est vrai que notre amateur de cappa magna s'est montré moins offensif depuis son retrait du projet Bannon/Martel.

PV


[ PP à PV – En effet : on imagine difficilement la FSSPX signer aux côtés de ses deux scissions, les "ralliés-à-Rome" du Bon Pasteur et de la FSSP ! (Ralliés à Rome en parole après 1988, mais de nouveau en rupture de ban depuis 2013...)
Sur le cardinal Burke : oui, j'ai fait la même supposition que vous (sans l'écrire). L'issue minable et salissante de son alliance avec Bannon lui a peut-être montré ce qui se passe quand on applique l'imbécile maxime du "pas-d'ennemis-à-droite". Et quand le cardinal Burke voit Vigano agir envers le cardinal Sarah comme Patrick Buisson envers Sarkozy, c'est peut-être à ses yeux une raison de plus de se tenir désormais à l'abri.
Si ces choses peuvent être pour lui un chemin de Damas, c'est qu'en effet "Dieu écrit droit avec des lignes courbes"... Mais attendons et voyons. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/05/2020

LE CARDINAL BURKE

> même le cardinal Burke peut ouvrir les yeux. La situation actuelle a peut-être été propice pour qu'il voie enfin clairement les choses ? Ne sous-estimons pas ce que les Seigneur peut faire.

Bernadette


[ PP à Bernadette : oui, à Dieu rien d'impossible. Même cela ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bernadette / | 11/05/2020

à Patrice :

> Tout à fait. Burke a dû modérément apprécier le projet de film 'Sodoma' soutenu par Bannon, dans lequel le premier aurait pu interpréter son propre rôle de "grande dame viking" dégustant du champagne dans sa luxueuse baignoire. Burke rallié à François grâce à Martel ? Si cela devait se confirmer... cela signifierait que Dieu ne manque pas d'humour !

P.S. L'algorithme de Youtube ayant détecté de par mes fréquentations de la chaîne KTO que j'étais catho, il me propose désormais les vidéos de... Saint-Nicolas du Chardonnet. Je me suis résolu à en écouter une, dont le titre tout en finesse ne pouvait que susciter mon intérêt : "les évêques assassins de la vie spirituelle". Rien que ça ! Tout ce qui est excessif est insignifiant.

https://youtu.be/qSibXw6TnEo
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/05/2020

LE P. MAGNIN

> https://www.la-croix.com/Religion/Porte-parole-lEglise-France-pere-Thierry-Magnin-demissionne-2020-05-12-1201093824
Le P. Magnin démissionne. Officiellement, le monde universitaire lui manque, tellement sans doute qu'en pleine crise sanitaire, il doive quitter ses fonctions à la conférence épiscopale.
Ne devrait-on pas y voir une désapprobation de certaines tensions au sein de l'épiscopat français ?

PV


[ Pp à PV – ne préjiugeons pas des raisons du P. Magnon. Mais il doit être difficile de porter la parole d'un épiscopat fracturé, où certains évêques récitent les sites ultras au lieu de marcher avec leurs confrères et avec le pape. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.