Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2019

France : un capitalisme de somnambules

div.jpeg

Les réformes Macron portent leurs fruits. Dans un monde occidental où l'on n'a jamais versé autant de dividendes aux actionnaires, le record d'Europe est battu par... la France :


Cette semaine, l'observatoire de la société de gestion Janus Henderson signale que – malgré la décélération de l'économie réelle et la menace de nouvelle crise financière mondiale  – les actionnaires n'ont jamais perçu autant de dividendes qu'en avril-juin 2019 : 513,8 milliards de dollars, soit 463 milliards d'euros. Sur l'ensemble de 2019, ce chiffre devrait atteindre quelque 1430 milliards de dollars.

En Europe néanmoins les sociétés montrent une certaine prudence (recul des dividendes de 4,5 % ce trimestre). Sauf... dans la France des Premiers-de-cordée :  +3,1 % !  Cette euphorie somnambulique est soulignée par l'étude de Janus Henderson : "De loin le plus grand payeur de dividendes en Europe, la France a vu le montant des dividendes atteindre 51 milliards de dollars au cours du deuxième trimestre, un nouveau niveau historique."  Ce vertige touche les trois quarts des sociétés françaises sauf EDF. L'étude nous apprend que les sociétés du CAC 40 ont versé aux actionnaires 46 % de leurs bénéfices et maintenu un haut niveau d'investissements ; ce qui passe à la trappe, ce sont les salariés.

Commentaire de Quentin Parrinello (Oxfam France), interviewé au contre-sommet de Hendaye par Philippe Jacqué du Monde : "Les pays du G 7 mettent en place des politiques qui favorisent le versement de dividendes, notamment au détriment des salaires." Maxime Combes (Attac) ajoute : "Ce sont les politiques qu'il faut transformer aujourd'hui pour financer l'intérêt général plutôt que de rémunérer les actionnaires."

 

 

coaching-demenagement.jpg

 

Commentaires

HALO AUTOUR DU CHÔMAGE

> Ce qui passe à la trappe, c'est aussi le taux de chômage. La presse nous raconte presque unanimement, y compris Le Figaro qui fait semblant d'être contre Macron, que le chômage baisse. Sauf que lorsque regarde dans le détail, ce n'est bien évidemment absolument pas le cas.
Le chômage baisse, mais le halo autour du chômage monte dans une proportion égale : des gens qui souhaitent un emploi sont radiés des listes du chômage au sens du BIT, car ils ne sont par exemple pas disponible dans les 15 jours pour prendre un emploi au pied levé.
Bref Macron n'a rien fait, ne fait rien du tout, et fait tout pour faire croître les dividendes des actionnaires, puis se fait ensuite encenser par la presse quasi-unanime qui nous raconte que Jupiter a enfin fait baisser le taux de chômage alors que c'est intégralement faux.
Voir: https://www.nouvelobs.com/economie/20190814.OBS17183/moins-de-chomage-mais-plus-de-halo-autour-du-chomage.html
______

Écrit par : ND / | 20/08/2019

JORION

> https://fr.express.live/business-roundtable-responsabilisation-entreprises/

https://www.youtube.com/watch?v=EB-yMoxweMo

Paul Jorion mentionne aujourd'hui sur son compte Youtube la remise en cause du tout-pour-l'actionnaire par une organisation patronale américaine ; il prédit que cette déclaration est la première pierre d'une lente désintégration du capitalisme : "fin du capitalisme : bonnes nouvelles". On aimerait qu'il dise vrai. J'y vois pour ma part une belle opération de 'com', les patrons américains étant conscients de la profonde incompréhension causée par le déluge de dividendes distribué aux actionnaires ces derniers jours. Il demeure qu'une telle déclaration serait probablement difficile à faire de la part du Medef.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 22/08/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.