Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2019

Notre-Dame de Paris : l'archevêché fait le point

archevéché(1).png

...sur une situation moins simple que ne le disent les médias :



communiqué

 
<<  La vague mondiale de soutiens après l'incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris à l'entrée de la semaine Sainte, le lundi 15 avril appartient désormais à l'histoire de cet édifice. Tant la collecte de fonds que les promesses de dons, de soutiens en nature et en compétence expriment un élan mondial suscité en si peu d'heures. Sans évoquer la ferveur spirituelle qui en résulte, que nul ne pourra jamais mesurer.
 
Deux points d'interrogation essentiels subsistent à ce jour et amènent à des commentaires importants :
 

  • Le budget nécessaire, dûment vérifié, demeure encore inconnu pour que fidèles et  touristes puissent à nouveau y entrer pour se recueillir, admirer l'édifice, dans des conditions de sûreté et de sécurité pleinement satisfaisantes. Les expertises sont loin d'être achevées.

 

  • La collecte évoquée (le fameux « milliard ») n'est consolidée par aucune fondation, aucune autorité. S'il n'y aura probablement pas de remise en question des dons les plus importants promis par des mécènes de renom qui se sont publiquement engagés, il n'en demeure pas moins que la majeure partie de ces dons n'ont pas encore été concrétisés. La raison est simple, les discussions démarrent tout juste pour préparer des conventions de droit privé. Elles serviront aussi de cadre pour que s'exprime la volonté de ces grands donateurs.

Il en est de même pour les messages, fort nombreux, qui ont accompagné les dons plus modestes. Ils font l'objet d'un examen très attentif par la Fondation Notre Dame qui sera en mesure de rendre cette expression publique, mi-juin, soit deux mois après l'incendie.
C'est pourquoi, la collecte continue ! En effet, au fur et à mesure du travail d'avancement des expertises, les besoins apparaissent considérables. « Tout euro donné sera un euro qui servira à faire rebattre le cœur de la cathédrale. Il servira à financer un programme ambitieux mais nécessaire qui réponde aux attentes qui étaient satisfaites avant le 15 avril  » tient à souligner l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, en réponse aux nombreuses questions qui continuent d'être posées par tous publics.
Pour ce qui la concerne, la Fondation Notre Dame a collecté 9.5 M€ auprès de 43.000 particuliers, français et étrangers (notamment 7.000 américains) et 4 M€ auprès de grands donateurs, soit 13.5 M€.
 
La restauration et la conservation de l'édifice sont l'objectif prioritaire et essentiel. Déjà un appel de fonds vient d'être adressé par le Ministère de la Culture de 3.6 M€ portant sur la sécurisation du site du chantier. Une part de la collecte déjà réalisée va donc servir à cet emploi indispensable.
 
La poursuite se fera avec les efforts de tous et notamment avec les soutiens de mécènes. MM François et François-Henri Pinault, M. Bernard Arnault et sa famille ainsi que le groupe LVMH ont bien voulu s'engager à apporter respectivement 100 et 200 M€ qui serviront à la restauration de l'édifice, qui s'inscrit dans le Programme Cathédrale.
 
D'autres mécènes vont se manifester dans les prochaines semaines.
Tous les apports feront l'objet de conventions avec la Fondation Notre Dame qui procédera par étapes successives aux reversements aux pouvoirs publics en fonction de l'avancement du chantier.
 
Outre la conservation et la restauration de Notre Dame, « le Programme Cathédrale » vise aussi à trouver des solutions innovantes pour :
 

  • La rénovation de l'autel fendu et du mobilier et objets liturgiques (reliquaire couronne d'épines par exemple) pour partie détériorés ou détruits
  • Un soutien d'urgence à l'Ecole Supérieure de Musique sacrée (formation diplômante ; concerts)
  • Un nouvel accès à la visite du trésor de la cathédrale (une des seules ressources régulières de celle-ci avant l'incendie)
  • Le matériel de retransmission par écran pour les fidèles, endommagé et détruit pour partie
  • Les équipements de la chaîne de TV KTO (retransmission) endommagés et détruits pour partie
  • Des études indispensables sur le circuit d'accueil dans la cathédrale et l'aménagement intérieur, au regard des besoins propres pour l'accueil des fidèles, touristes, pèlerins, visiteurs (13 millions d'entrées gratuites - et qui devront le rester - chaque année).
  • La sûreté et la sécurité relevant de la responsabilité du diocèse de Paris.

 
Il inclura en outre, selon les possibilités d'implantation locale :
 

  • Des projets destinés à des personnes en difficulté sociale, conformément à la tradition des bâtisseurs de cathédrale des siècles passés.  C'est, pour l'Eglise, une priorité indissociable de l'histoire de l'édifice.

 
Dans une partie des surfaces inoccupées de l'Hôtel-Dieu, dépendant de l'AP/HP,pourraient se tenir plusieurs activités qui doivent se prolonger pendant les travaux. La cathédrale a besoin de se redéployer. Des travaux seront indispensables et les coûts à assumer aussi.
Les besoins s'étalant nécessairement sur plusieurs années, la Fondation Notre Dame devra être en mesure de pouvoir y répondre, la cathédrale n'ayant plus aucune ressource propre.
Le montant des travaux n'est pas encore chiffré mais les besoins sont considérables.
 

Dès que cela sera possible, Mgr Aupetit célébrera une messe dans la cathédrale. Pour des raisons de sécurité évidentes, le public ne pourra s'y associer qu'en intention. La chaîne KTO devrait pouvoir retransmettre l'office accessible à tous (en clair et sur le net).
Des offices célébrés à proximité sont espérés par beaucoup de personnes et le diocèse de Paris s'efforce de trouver des solutions qui garantissent recueillement et sécurité.  >>

 

 

archevéché(1).png


 

Commentaires

LES RADIOS

> De tout ce communiqué les radios n'ont tiré qu'une chose : que Mgr Aupetit voudrait aller
dire la messe le plus vite possible dans la cathédrale. Comme si c'était de l'impatience.
Mais pas un mot des radios sur le problème financier !
______

Écrit par : Corinne Hardy / | 15/05/2019

à Corinne Hardy

> Il ne s'agit pas d'impatience vraie ou supposée, mais de la nécessité de souligner que la cathédrale Notre Dame est et doit demeurer d'abord et avant tout au service de la liturgie.
Mgr Aupetit parlait très justement à ce propos de ce "joyau bâti autour d'un morceau de pain", c'est-à-dire pour l'Eucharistie.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 15/05/2019

> Le plus important, me semble-t-il, est que ce fameux milliard n'est qu'hypothétique, or certains spécialistes affirment qu'un milliard ne sera pas suffisant pour une restauration, complète et minutieuse, de l'extérieur et de l'intérieur.
Il est donc crucial de poursuivre l'appel au mécénat : la position de la fondation du Patrimoine est de ce point de vue incompréhensible.
Mgr Chauvet a par ailleurs rappelé qu'il a une soixantaine de salariés au chômage technique : que vont devenir organistes, chanteurs, appariteurs, personnel d'entretien, avant que la cathédrale ne reprenne vie ? Les virer à l'américaine ? C'est impensable ! Pour cela, il faut des fonds... L'aménagement d'une partie de l'Hôtel-Dieu et de sa chapelle comme cathédrale temporaire nécessite également un budget. Nous disposons pour l'instant de 13 millions d'euros ; c'est trop peu pour tout mener de front.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/05/2019

PAS QUESTION

> https://fr.aleteia.org/2019/05/15/notre-dame-il-nest-pas-question-de-demenager-la-cathedre-a-saint-sulpice/

Excellente prise de position de Mgr Chauvet : la cathèdre ne sera pas déplacée à Saint-Sulpice, Notre-Dame demeure la cathédrale parisienne.
J'ajoute que l'alter ego canadien de M. Macron, Justin Trudeau, vient de visiter Notre-Dame ; le reportage de 'Match' consacré à cette visite permet de voir l'état de l'intérieur, bâché. Le "choc des photos" :

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Notre-Dame-Paris-Interieur-Photos-1624050
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/05/2019

à Michel de Guibert :

> En effet, il semble que l'Archevêché souhaite avec raison rappeler la destinée cultuelle première de la cathédrale.
Je me demande s'il n'y a pas une autre raison, plus juridique : selon la loi de 1905, il peut y avoir désaffectation d'un lieu de culte si aucun culte n'y est célébré durant une période de six mois consécutifs (c'est la raison pour laquelle l'abbatiale Saint-Ouen à Rouen voit deux messes par an - sans quoi elle pourrait devenir centre culturel - ; que la cathédrale de Toul n'organise que quelques offices annuels, etc.).
Il est certes très peu probable que Notre-Dame soit jamais désaffectée, mais il ne s'agit pas non plus de donner des arguments aux détracteurs de la cathédrale : il ne faut donc pas que la case des six mois puisse être cochée par ceux qui rêvent de faire de Notre-Dame un musée, renvoyant les cathos vers Saint-Sulpice, à leurs yeux largement suffisante.
Saine précaution de la part de Mgr Aupetit car les lieux de culte transformés en musées ou en salles polyvalentes, ça existe : la basilique Sainte-Sophie, pourtant chargée d'histoire, a été désaffectée, tout comme la chapelle palatine du château de Lunéville, devenue salle de spectacles et de réunions publiques après la restauration de l'édifice il y a quelques années :

Avant : https://en.geneanet.org/public/img/gallery/pictures/cartes_postales/b5/215144/large.jpg

... et après :
https://cdn-s-www.estrepublicain.fr/images/03379234-2501-4428-841d-de945be60f95/BES_06/illustration-chapelle-du-chateau_1-1425909845.jpg
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 16/05/2019

à Philippe de Visieux

> Pour ce qui est de la basilique Sainte Sophie, elle avait d'abord été transformée en mosquée après la chute de Constantinople en 1453.
C'est Mustafa Kemal Atatürk qui la désaffecta en 1934 et la transforma en musée.
Il y a aujourd'hui de fortes pressions des milieux islamistes pour qu'elle redevienne une mosquée...
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 16/05/2019

LA FONDATION NOTRE-DAME

> Quelles que soient les manoeuvres, c'est à la Fondation Notre-Dame qu'il vaut mieux donner, pour donner le plus de poids possible à l'archevêque dans les débats futurs.

à propos de cathédrales muséeifièes: la cathédrale de Tartous (Syrie)
______

Écrit par : Pierre Huet / | 19/05/2019

LA RESTAURATION DE NOTRE-DAME

> http://videos.senat.fr/video.1165220_5ce47b13c5e86.audition-pleniere---opecst----apports-des-sciences-et-technologies-a-la-restauration-de-notre-dame-d?timecode=14665000

C'est un peu long (plus de quatre heures) mais fort enrichissant : l'état de la restauration de Notre-Dame, avec une intervention remarquable du P. Yves Combeau, o.p., ancien chartiste.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/05/2019

NONCES DÉLOYAUX

> https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-06/pape-francois-discours-nonces-apostoliques.html

Les nonces convoqués à Rome ont dû en entendre durant la séance à huis clos : « Le fait d’être représentant pontifical est inconciliable avec le fait de critiquer le pape par derrière, d’avoir des blogs ou carrément de s’unir à des groupes hostiles à lui, à la Curie et à l’Église de Rome » (le pape dans le texte). Tout est dit. Ceux qui ont soutenu Vigano l'an passé ont dû faire hier un difficile examen de conscience : "quand on est catholique, on est avec le pape" rappelait avec bon sens le regretté cardinal Tauran.
Le pape "dénonce aussi les nonces qui cherchent à vivre dans le luxe, qui recherchent des produits de marque, ou qui mettent leurs convictions personnelles au-dessus de leur service" : stop donc aux nonces 'd'aéroport' qui seront débarqués, comme l'a été Mgr Tebartz-van Elst, l'évêque allemand bling-bling : on n'évangélise personne après lifting et ravalement dentaire assis dans une BMW avec chauffeur en clamant "heureux les pauvres"...

PV]


[ PP à PV – A Paris, le très controversé nonce Ventura et ses proches collaborateurs s'étaient entouré d'une camarilla d'ultradroite bergogliophobe : en complète opposition avec l'excellente gestion du précédent nonce, le regretté Mgr Baldelli. Et les "rapports" que l'équipe Ventura adressait au Saint-Siège s'en ressentaient... Si ce nonce était à la réunion romaine, il a été pris sous le feu du pape. Attendons la suite. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/06/2019

VENTURA & C°

https://www.liberation.fr/france/2019/06/11/agressions-sexuelles-le-nonce-ventura-accuse-a-paris-et-convie-au-vatican_1733121

Oui, Ventura était de la réunion. Et 'Libé' de craindre qu'il n'en profite pour filer à l'anglaise (!) : peu probable, car on imagine mal la Secrétairerie d'État cautionner un tel subterfuge. Ventura est en toute fin de carrière : nous devrions donc bientôt avoir un nouveau nonce, que l'on espère tous bien davantage en communion avec le successeur de Pierre !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.