Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2019

Luc Ferry, président d'honneur des Amis de Galliffet ?

gilets jaunes

À Radio Classique hier, Luc Ferry (philosophe institutionnel de la droite) donnait son sentiment sur les émeutes de Gilets jaunes  :

"Que [les policiers] se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit ! "

"On a, je crois, la quatrième armée du monde : elle est capable de mettre fin à ces saloperies, faut dire les choses comme elles sont !"

 

La réplique à M. Ferry pourrait bien être cette chanson de 1871 :

https://www.youtube.com/watch?v=58v-IpXXUiQ


 

Tardi 71.jpg

Léon Bloy : « Par nature, le Bourgeois est haïsseur et destructeur de paradis. Quand il aperçoit un beau domaine, son rêve est de couper les grands arbres, de tarir les sources, de tracer des rues, d'instaurer des boutiques et des urinoirs. Il appelle ça monter une affaire. »

(Éxégèse des lieux communs, éd. Rivages, coll. « Rivages poche / Petite Bibliothèque », 2005)

 

20:08 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : gilets jaunes

Commentaires

POLITIQUE DU PIRE ?

> Ou ils sont vraiment très "cons", ou ils cherchent à faire monter les choses pour pouvoir interdire les manifestations et appliquer l'article 16.
Mais à jouer avec le feu....
J'ai un copain de club qui est boucher, pompier volontaire et gilet jaune. il est monté à Paris (le 22/12 je crois) et s'est retrouvé dans un des affrontements. Le mercredi suivant, le gendarmes étaient chez-lui et il avait droit à un interrogatoire. Est-ce parce qu'il fait partie d'un club de tir (il fait même parti du comité directeur)?
En tout cas, il y a des intérêts à ce que les GJ n'arrivent pas à se structurer et à mettre au point un programme. Autant dans la macronie que chez les syndicats (ils sont ulcérés...)ou les partis politiques habituels.

VF


[ PP à VF – Je crois que c'est plus incohérent chez les macronistes.
Les uns (ceux qui ont des gens furieux dans leur "circo") ont peur à l'idée d'un mouvement électoral GJ.
Mais les autres ont surtout peur d'une déculottée de la REM aux européennes, qui placerait mécaniquement le RN en tête ; ceux-là misent sur une liste GJ pour prendre beaucoup de voix au RN. Et accessoirement à LFI... Il serait intéressant de savoir pour qui roule par exemple l'hypnothérapeute du Morbihan avec son "parti des Emergents", traitée par les autres GJ de "fausse dissidente"... ]

réponse au commentaire

Écrit par : VF / | 08/01/2019

QUI SÈME LE VENT

> Si je comprends bien, Luc Ferry souhaite que les choses évoluent en guerre civile ?
Parce que si on peut effectivement tuer quelques milliers de gilets jaunes, voire quelques dizaines de milliers, on ne peut quand même pas les tuer tous. Dans ceux qui subsisteront, certains s'écraseront sans doute, probablement une majorité, mais il y en restera suffisamment, n'ayant plus rien à perdre, pour organiser la guérilla.
Comme dit le dicton : qui sème le vent récolte la tempête.
______

Écrit par : Bernadette / | 08/01/2019

AUTRE RÉFÉRENCE SUR LE BOURGEOIS DESTRUCTEUR DE PARADIS

> Dans une émission radio présentée par Fabrice Hadjadj avec Olivier Rey, lui-même ou son invité cite Cecil Rhodes, le Bill Gates du XIXe siècle, acheteur de tout un pays dans le sud de l'Afrique (et conquis militairement pour l'homme d'affaires), nommé "Rhodésie" en l'honneur de l'illustre homme d'affaires, ce dernier se lamentait quand il voyait les étoiles la nuit. Le brillait industriel avouait lui-même sa fureur devant les étoiles qui se montraient à ses yeux, étoiles qui abritaient probablement des systèmes planétaires lointains (au XIXe siècle, on se doutait déjà de l'existence de milliards de planètes hors du système solaire) : des mondes qui avaient le culot inadmissible de se tenir inaccessibles aux affaires juteuses de sa compagnie commerciale, qui restaient insolemment hors de ses conquêtes et qui avaient l'outrecuidance de ne pas rapporter des bénéfices astronomiques !
______

Écrit par : Aurélien Million / | 08/01/2019

BLOY

> Encore un peu de Léon Bloy: "L'infériorité intellectuelle et morale est une conséquence trop banale de la richesse pour qu'il soit expédient de la remarquer." (C'est dans 'Le sang du pauvre', au tout début du chapitre VII.)
______

Écrit par : Jean-Marie Salamito / | 08/01/2019

GENTILS ET MÉCHANTS

> Ce qui est curieux c’est qu’on n’entend rien de la sorte lié aux violences de type pillages par les bandes de banlieue, voitures brûlées le 31/12, attaques sur les pompiers dans les « quartiers ».
Comme si il y avait un bon peuple et un mauvais peuple pour les élites politiques.
______

Écrit par : Ludovic / | 09/01/2019

VASE CLOS

> Et les médias ont une mémoire plus que sélective.. Ils ont largement oublié la cagnotte en ligne pour Tariq Ramadan accusé de viol. Là, il n'y a plus de féministes... Et ces "gens trop intelligents" pensent que le Français ne voient pas cela? ils me font vraiment penser aux marquis poudrés en vase clos dans Versailles...
______

Écrit par : VF / | 09/01/2019

à Ludovic

> Les mafias (celles de petits voyous de banlieue ou celles liées au grand banditisme) ont toujours roulé pour l'ordre néo-libéral. Voir les briseurs de grève dans les docks à Marseille. Sarkozy avait signé la paix des braves avec les "grands frères" pour avoir la paix et le maintien du trafic.
Dans toute l'Europe (beaucoup en Belgique et en Allemagne), la mafia politico-religieuse turque des Loups Gris traque les opposants à Erdogan pour leur faire la peau, bel exemple d'alliance entre clanisme mafieux islamiste d'extrême droite et islamo-conservatisme néo-libéral. Les exemples sont légion.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 09/01/2019

C.E.S.E.

> Les politiques (et les média aux ordres) pensent qu'avec le temps tout s'efface. Il n'en est rien.
J'ai découvert que le CESE avait ouvert (du 15 déc au 4 janv / curieusement pendant une période où les gens sont et en vacances et avec d'autres choses en tête) un forum de revendication pour "gilets jaunes et autres". Résultat, cinq années après la mise sous étouffoir de LMPT, les 3 revendications arrivées en tête (et de loin) émanaient de leurs idées et non des gilets jaunes.
Evidemment le CESE s'est empressé de "disqualifier" ces revendications.
On croit étouffer ; mais sous la cendre des braises restent présentes. Les cheminots non plus n'ont pas oublié. Sans doute en ira-t-il de même pour les gilets jaunes.
Mais un jour viendra où quand un vent viendra à souffler, on découvrira qu'il y a aura trop braises pour étouffer l'incendie qui se déclenchera.
(il est symptomatique de voir d'où venaient les gendarmes atteints par le boxeur : je ne suis pas spécialiste mais l'écusson me semble être celui de la gendarmerie de montagne ... que l'on retrouve mobilisés ... à Paris !)
______

Écrit par : franz / | 10/01/2019

RÉÉCRIRE

> 'Le Monde' vient une fois encore, lui aussi, au secours des possédants. Ou alors tente de dire des choses profondes, mais se trompe clairement dans ses formulations.
Le titre de cet article, par exemple, est inexact. Au lieu de dire "Macron cherche la sortie par la droite", il devrait titrer : "Macron, fatigué de faire semblant, jette le masque".
Il faut réécrire quelques paragraphes, aussi.
Par exemple :
"ces mesures marquant une inflexion destinée à satisfaire les attentes de ce que certains au sein de l’exécutif appellent la « France silencieuse », France qui, selon eux, ne supporte plus l’agitation et le désordre actuels et promeut les valeurs d’effort et de mérite",
devrait logiquement devenir :
"ces mesures marquant une inflexion destinée à satisfaire les attentes de ce que certains au sein de l’exécutif appellent la « France silencieuse », alors que la France silencieuse, ce sont les 70% de la population qui soutiennent les gilets-jaunes sans en être. Une France qui, selon eux, ne supporte plus l’agitation et le désordre actuels, parce qu'ils empêchent de transformer en toute impunité la France en camp de travail tout en réduisant en esclavage les femmes enceintes et les enfants de Chine et du Pakistan, et promeut les valeurs d’effort et de mérite pour faire écran au fait que, pour eux, tout doit revenir aux héritiers (au sens de Bourdieu) et aux héritiers seuls."

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/01/18/crise-sociale-emmanuel-macron-cherche-la-sortie-par-la-droite_5410933_823448.html
______

Écrit par : Lucas / | 18/01/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.