Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2018

Lille : French-American super-performance, #terrific !

 

congres-fn-bannon-1024x576.jpg

Chez les Le Pen, "se refonder" signifie revenir aux années 1950 :


 

M. Bannon est un débris de l'imposture Trump, qui consista à faire voter les pauvres pour l'homme de main des milliardaires (après quoi la Maison Blanche s'est débarrassée de M. Bannon et d'autres, comme on largue l'étage inférieur d'une fusée). Ayant tout perdu, y compris son propre site internet repris par la milliardaire trumpiste qui le finançait, M. Bannon en est réduit à chercher des auditoires. Il est donc venu à Lille tenir des propos énervés. La scène de ce congrès du parti "national" était surplombée de deux immenses drapeaux stars and stripes : la phase gaullo-chevènementiste du FN était bel et bien close. Revoici la droite Côte d'Azur.

Comment la réacosphère 2.0 allait-elle accueillir ça sur Twitter et Facebook ?  Par un déferlement d'idolâtrie :  "Trump est un don de Dieu à l'Amérique", écrit une lepéniste survoltée - ignorant que M. Trump a évincé M. Bannon. Des dizaines d'autres messages célèbrent le "conservatisme transatlantique"... C'est une régression vers l'époque de la guerre froide et du "parapluie américain"  - à ceci près que 2018 n'a rien à voir avec 1950, mais la droite-de-droite 2018 est encore plus aveugle que celle des fifties ! Et beaucoup plus incohérente, puisqu'elle est en même temps fascinée par M. Poutine... alors que tout se passe comme si le Pentagone de M. Trump préparait un affrontement ("confrontation", en globish) avec le même Poutine. Avoir un maître étranger est dans l'ADN de la droite-de-droite ; en avoir deux est une innovation. C'est la droite en marche.

Mais qu'importe ?  Ce qui compte, n'est-ce pas, c'est qu'on soit tous contre les immigrés ! Voilà ce qu'était venu dire M. Bannon, et c'est pourquoi il fut acclamé. Il a même ajouté qu'à ses yeux Mme Maréchal Le Pen était "une des personnes les plus importantes au monde", formule digne d'un film de Cohen (Sacha Baron, pas Joel).

Le spectacle lillois fait ricaner ce matin les commentateurs. Ses metteurs en scène répondent en se drapant dans les douleurs de "la France des abandonnés". Quel rapport entre la France des abandonnés, trop réelle, et ce parti perpétuellement irréel malgré ses scores quinquennaux ? Dirigé par les Atrides, incapable d'avoir une position vraiment politique (sur l'Europe, l'Amérique ou quoi que ce soit) parce que peuplé de gens qui ne veulent que virer l'immigré : ce FN, ou RN, ou de quelque nom qu'il se nomme, est un parti zombi.

 

 

b-89.jpg

Yippie kai yay !

 

10:41 Publié dans Politique, USA | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : le pen, états-unis

Commentaires

PSYCHANALYSE LE PEN

> A noter, le clin d’œil marketing que nous offre le nom du parti relooké : comme nous avions eu le très narcissique EM – alias Aime/En Marche/Emmanuel Macron –, voici le très souverainiste RN – Rassemblement National/Est Reine.
En route vers de nouvelles aventures, l’héritière de la dynastie Le Pen est désormais reine à RN, sachant qu’en même temps, comme dirait celui qui s’EM, elle cherche à droite le roi/la reine qui lui permettra de rassembler pour exister dans l’arène politique nationale.
Au-delà de la calembredaine, ces jeux de sigles et d’egos en disent pas mal sur notre époque. Entre réseaux sociaux et agences de com’, la logique de l’individu y est poussée à bout. Au risque de transformer n’importe quel pékin, et d’autant plus lorsqu’il est candidat aux plus hautes fonctions, en cas social.

Denis


[ PP à Denis -Je ne vous savais pas aussi influencé par la psychanalyse ! Lacan gourou ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 12/03/2018

@ PP

> Désolé… J’ai occasionnellement des remontées de « psy », l’influence sans doute d’un papa médecin et psychosomaticien, mais pas lacanien, qui était par ailleurs amateur de calembours !

Denis

( PP à Denis - Mais au contraire, vous avez toute mon approbation. Ça enrichit encore le débat. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 12/03/2018

MARKETING

> L'analyse de Denis me semble fort juste en ce qui concerne EM.
C'est du marketing qui doit agir sur l'inconscient, c'est ainsi qu'il est le plus efficace.
(j') aime (qui ? quoi ?) Emmanuel Macron / En marche [le sous-entendu - déjà si fortement imprégné dans les esprits qu'il n'est plus nécessaire d'y revenir - étant : le progrès (= le bien), c'est toujours aller de l'avant ]
En ce qui concerne RN, cela me semble plus "capillotracté". Pour entrer dans le jeu, pourquoi pas route nationale (qui mène vers la victoire, bien évidemment) ? Non, franchement, les publicitaires, sur ce coup-là, ont raté la cible. Cela manque d'allant, cela ne suscite pas "l'envie d'acheter".
Triste mentalité quand même, où l'avenir de la nation se vend comme une marque de lessive et où les prétendus "grands hommes" ne sont que des hommes-sandwichs.
______

Écrit par : Bernadette / | 12/03/2018

DISTRACTIONS

> Les Français sont donc forcés de choisir entre blanc bonnet et bonnet blanc. En sortir est faire preuve de choses si horribles que je ne saurais les écrire ici et tomberait même sous le coup de la loi.
Dénoncer OK. On fait quoi ? Pourquoi ne mettez-vous pas 'Laudato si' là dedans ? C'est possible. Je suis curieux de voir l'écologie intégrale face à ce truc. En plus, il s'agit de nos frères humains en activité. Pourquoi ne pas les regarder avec miséricorde, amour et compassion ? La dénonciation est juste distrayante dans la situation actuelle. Cela vous rend distrayant.

DidierF


[ PP à DidierF :
- Je mets 'Laudato Si' partout.
- L'avez-vous lue ? Si oui, vous savez que ce sont eux qui ne la mettent nulle part !
- Donc n'inversez pas les rôles.
- D'autre part, le parti communiste chinois aussi est composé de nos frères humains en activité ; ce n'est pas une raison pour l'approuver. Etc.
- Les gens du FN-RN (etc), toutes tendances confondues, haïssent le pape, conspuent les évêques et tournent le dos aux 9/10èmes de la doctrine sociale de l'Eglise ; j'aime en eux leur nature de créatures de Dieu, mais je suis en désaccord frontal, si j'ose dire, avec leur idéologie. Voilà.
- Quant à être jugé par vous distrayant : votre mépris est pour moi un bon exercice de carême. Soyez-en remercié. D'autant qu'apparemment vous me lisez avec exaspération, et que supporter l'exaspération est aussi un bon exercice de carême ; un peu comme de porter un cilice. Nous nous faisons donc le plus grand bien l'un à l'autre
- Cela dit, vous n'êtes pas obliger d'accabler de vos mépris ceux qui ont d'autres idées que les vôtres.... ]

réponse au commentaire

Écrit par : DidierF / | 12/03/2018

RÉSUMONS

> Résumons : le front dit national invite un orateur étranger éconduit par un président américain que des sympathisants dudit front admirent (tout en rêvant d'un autre président que le premier présente désormais comme un ennemi, par habitude, sans doute), et l'orateur étranger fait acclamer la nièce de son hôtesse, laquelle, dit-on, ne se ferait plus appeler que "Maréchal" tandis que, savourant une Nième bonne blague, le père de l'hôtesse profite de la publication de ses mémoires pour rappeler qu'il a lui-même utilisé le nouveau nom de ce parti il y a un peu plus de trente ans.
Il est assez juste de voir dans ce fouillis la droite de droite "en marche", puisqu'elle semble avoir adopté le désormais célèbre "en même temps". Mais ce n'est plus les Atrides, c'est du boulevard.
Il est curieux - et triste - de constater que les mouvements représentés par les candidats "finalistes" de 2017, qui doivent probablement leur relatif succès à la lassitude des électeurs envers les partis "barils de lessive", se comportent de manière encore plus caricaturale que ces derniers. Il fallait cependant s'y attendre.
______

Écrit par : Sven Laval / | 12/03/2018

à Denis :

> Prenons garde, qui s'EM le vent récolte la tempête.
______

Écrit par : Sven Laval / | 12/03/2018

PITRERIES

> Bravo pour la trouvaille Cohen !
RN = ère (de) haine ? ou Marine erre (dans la) haine ? Il faut au moins de l'humour juif pour supporter ces pitreries...
______

Écrit par : Alex / | 12/03/2018

HOULA

> R.N... Révolution Nationale?
Ok, je sors....
______

Écrit par : VF / | 12/03/2018

Sven,

> plus qu'un bon mot inspiré par le sujet débattu, cela me semble l'un des dictons de la sagesse des nations que beaucoup devraient méditer à l'heure actuelle.
______

Écrit par : Bernadette / | 13/03/2018

A.D.N.

> C'est vrai que la sujétion à l'étranger reste l'ADN d'une certaine droite entre autres. Lecture instructive des réactions aux dépêches sur Yahoo actu : on trouve des franchouillards pour s'indigner que Le Maire et Malmström veuillent défendre l'industrie française et européenne contre l'agression de Trump. Argument de ces larbins : "Le Maire et elle y vont trop fort, les USA sont nos alliés tout de même".
Incurables.
______

Écrit par : B. Le Diberder / | 13/03/2018

VIEUX MAL

> La sujétion à l'étranger est un vieux mal français, de gauche comme de droite: francs-maçons, libéraux, communistes prosoviet ou prochinois, kollabos etc. Le plus curieux est qu'en même temps, nous multiplions les cocoricos.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 13/03/2018

USA CONTRE FRANCE

> nos amis les Américains :
http://www.rfi.fr/economie/20180216-une-legislation-americaine-bloque-vente-rafales-egypte-france?ref=tw
______

Écrit par : e levavasseur / | 13/03/2018

Pierre,

> penchez-vous un peu plus sérieusement sur l'histoire de France, ou allez simplement au bistrot d'à côté voir ce que pensent vos compatriotes de la géopolitique française et de ce qu'elle devrait être. Vous verrez que vos généralités insultantes ne sont pas bien sérieuses.
______

Écrit par : Lucas / | 13/03/2018

à Bernadette :

> Vous avez raison, et il arrive aux "bons mots" de n'être pas que de "bons mots".
______

Écrit par : Sven Laval / | 13/03/2018

L'U.E. VA-T-ELLE SE RENDRE ?

> Que l'UE se rende et se sera la fin de la guerre (commerciale)
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/guerre-commerciale-etats-unis-et-ue-vont-discuter-de-l-elimination-de-barrieres-douanieres_1991722.html
("fuck EU" comme ont dit au départment d'Etat : https://www.youtube.com/watch?v=CL_GShyGv3o)
______

Écrit par : e levavasseur / | 14/03/2018

@ Lucas

> Ne vous inquiétez pas pour la fréquentation des bistrots de mon copain Pierre ni pour ses connaissances historiques : il lit plus que la moyenne, ni pour son degré de patriotisme sain et bien compris (notre pays est la partie d'un tout : on ne guérit pas le corps en faisant du mal à l'un de ses membres).
Il y a seulement une incompréhension :
PH ne fait que constater qu'au milieu de beaucoup de gens qui voient les choses avec justesse, il y a toujours dans l'histoire de France des capitulards béats, des zozos ivres de sabordage jusqu'à l'euphorie et que ces défrocages sont toujours présentés comme de grandes victoires de la raison.
Ceux qui voient clair étant les scrogneugneux, "la France de papa", les "refuseurs d'espoir", les méchants, les cyniques, la "France du refus", "la France du repli" etc.
Autant d'expressions toutes faites et accolées systématiquement qui montrent le refus de se pencher sur les idées des autres et la lobotomisation des esprits.
Rappelons-nous la Propagandastaffel avant le référendum sur le traité de Maastricht où nous étions systématiquement insultés.
Mais comme toutes ces mensonges auxquels nous nous opposons ne reposent sur rien (par définition), ils s'écrouleront : confiance donc.
______

Écrit par : e levavasseur / | 14/03/2018

@ Lucas et E. Levavasseur

> Merci à Eric.
J'ajoute qu'avoir tort me ferait énormément plaisir.
Malheureusement, j'ai eu la grâce très instructive de fréquenter des milieux assez différents les uns des autres, tant mentalement que socialement, ou on voit que plus on monte dans la hiérarchie et la possibilité de faire du bruit, plus on a un tropisme étranger, ce qui peut avoir de l'intérêt pour les apports culturels mais est généralement désastreux en politique et géopolitique.
Les exemples ne manquent pas: italomanes au XVIe s., propagandistes de l'Angleterre et de la Prusse au XVIIIe, anglomanes du XIXe (les Broglie par ex!), clans des Ja dans les années noires, bolcho-intellos engraissés par les ventes gonflées en URSS et, depuis, soumission au "soft power" américain parfois caché sous le drapeau pseudo-marial de l'UE omniprésent dans les apparitions publiques de nos dirigeants.
Toutes ces pseudo-ouvertures sont en fait des variantes de la course à la bonne soupe.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 14/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.