Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2017

Le vote Le Pen est produit par ce que représente Macron

 192px-RedistributionPauvresVersRiches.jpg

<< Pour la première fois, un parti d’extrême droite peut véritablement accéder à la présidence de la République. Il ne suffit pas d’appeler à voter pour le candidat qui se présente comme démocrate, et qui, comme "Marine", navigue à vue, sans autre boussole que sa petite personne. La France de Macron, on la connaît : c’est celle qui a voté pour ce traité européen que jadis les Français, dans leur majorité, refusaient ; et qu’on leur imposa ! Je me rappelle avoir été invité, le soir du "non", chez de bons bourgeois libéraux (aux deux sens du terme). Je me souviens de leur colère arrogante contre tous ces pauvres qui votaient si mal, qui ne compre­naient rien… Je me souviens, donc, d’avoir vu le visage de cette Europe libérale et égoïste dont je ne veux pas : si dans dix jours Mme Le Pen est élue, c’est à eux que nous devrons cette catastrophe ; et non à tous ces malheureux dont on dénie depuis si longtemps l’existence, les souffrances, le désespoir. >>  Stéphane Audeguy, La Croix (chroniques), 28/04


-

Commentaires

SYNONYMES

> Donc entre une catastrophe et la poursuite du cataclysme, il faut choisir la poursuite du cataclysme, c'est ça l'idée ?

HH


[ PP à HH :
Dictionnaire Robert des synonymes :
" CATACLYSME : accident, anéantissement, bouleversement, calamité, catastrophe..."
" CATASTROPHE : voir 'calamité' "
" CALAMITÉ : accident, adversité, cataclysme, catastrophe..." ]

réponse au commentaire

Écrit par : HH / | 02/05/2017

BIEN VU

> Bien vu. Simplement, j'ose escompter qu'il avait voté pour un candidat du "Frexit" non FN au 1er tour. Non?

PH


[ PP à PH - Chi lo sa ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 02/05/2017

ABSTENTION

> Tout à fait en phase avec ce texte.
Et maintenant, on nous demande de voter pour l'incendie ou pour le pyromane.
Ne reste que l'abstention pour ne pas se sentir coupable en sortant de l'isoloir.
______

Écrit par : Yvan / | 02/05/2017

"ON LE SAIT BIEN"

> Je me demande s'il faut lire toute cette littérature d'entre les deux tours. Tout le monde sait bien que Macron sera élu avec plus ou moins 60 % des voix. Il n'y a pas photo ! Intéressant sera de savoir quelle sera la composition de la future assemblée.
______

Écrit par : Jean Claude Kill / | 02/05/2017

@ Yvan :

> D'accord avec vous jusqu'à "pyromane". Ensuite ? J'ai la faiblesse de croire qu'aller voter quand même, pour "les pompiers", soit pour personne, même si c'est inutile, est une façon de s'exprimer.
______

Écrit par : Sven Laval / | 02/05/2017

DÉJÀ LÀ

> "Si dans dix jours Mme Le Pen est élue, c’est à eux que nous devrons cette catastrophe"
A quoi il conviendrait peut-être d'ajouter que la catastrophe est déjà là, qu'elle est en marche (si l'on ose dire).
C'est encore une façon de défendre le présent, et donc d'exonérer les "bons bourgeois libéraux", que de limiter les effets de leur nuisance à un futur encore résistible.
Au-delà, il convient de signaler l'inanité du positionnement affiché par le journal 'La Croix'. Soutenir Macron au nom de l'Europe ouverte et de l'accueil des migrants, c'est du même ordre que d'en appeler à la corde pour sauver le pendu.
Jusqu'ici, j'étais plutôt tenté par l'abstention mais ce pilonnage de mauvaise fois, ce débordement de lâchetés déguisées en altruisme, vont peut-être finir par produire un bulletin Le Pen supplémentaire.
Geste dérisoire mais (provisoirement) relaxant.
______

Écrit par : Benoît Girard / | 02/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.