Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2017

Une cause de migrations dont on ne parle guère...

famines-conflits-p.jpg

...mais à laquelle on pourrait remédier :


 "Les affamés en Afrique sont pour la plupart des agriculteurs : accablés évidemment par les conflits armés et par le réchauffement climatique, ils doivent aussi parfois réagir contre leurs dirigeants souvent liés à l'agro-business qui les chassent de leurs terres. Ceci a été décrit par le pape François dans son encyclique Laudato Si' [*]", souligne le CCFD.

C'est l'une des causes (parmi d'autres) du phénomène migratoire. Mais de cette cause beaucoup d'Occidentaux refusent de parler... Un petit nombre -"l'élite" - parce qu'ils sont liés au business ; un grand nombre - les "populistes" - parce que l'immigration ne doit être décrite, bien sûr, que comme le fruit d'un Complot Contre Nos Valeurs.

Ni les uns ni les autres n'ont la moindre idée de ce qu'il faudrait faire pour diminuer le phénomène migratoire. Les "élites" n'ont aucune envie de le diminuer (main d'oeuvre à bas prix). Les "populistes" se partagent entre ceux qui croient dans la vertu des rafles et ceux qui couleraient volontiers les barcasses.

Y a-t-il des réponses plus humaines ?  Oui. Partielles, elles ne remédieraient pas aux guerres mais elles pourraient faire reculer la faim. "Nous pensons, au CCFD-Terre Solidaire, qu'il faut défendre la petite agriculture vivrière et familiale dans les pays du Sud, seule capable de nourrir durablement les populations et de leur éviter la fuite vers les villes  ou l'exil. De nombreuse initiatives locales sont menées dans ce sens par des associations très motivées, mais qui manquent de moyens. Le CCFD-Terre Solidaire a choisi précisément de les aider financièrement. Actuellement 750 projets de développement sont soutenus, dans plus de 60 pays."

"Qu'as-tu fait de ton frère ? Telle est la question que Dieu nous posera un jour", conclut le CCFD.

 

contact :  ccfd-terresolidaire.org

 

__________

[*]  Raison pour laquelle le pape est traité de "gauchiste immigrationniste" par des... chrétiens occidentaux.

 

Commentaires

TURKSON

> [Zenit] ''  Immigration: promouvoir le développement des pays de provenance
Réflexion du cardinal Turkson

Face à l’émigration massive, le cardinal ghanéen Peter Kodwo Appiah Turkson, président du Dicastère au service du développement humain intégral, a plaidé pour la promotion du développement des pays de provenance des migrants, le 30 mars 2017.
Présentant au Vatican le Congrès organisé par le dicastère les 3 et 4 avril, sur le thème “Perspectives pour le service du développement humain intégral à 50 ans de Populorum progressio”, le cardinal a évoqué la crise actuelle, dans des propos rapportés par l’agence catholique italienne SIR. Il a recommandé de promouvoir des projets dans les pays de provenance des migrants afin de « prévenir la nécessité des personnes d’émigrer ». Il a aussi appelé à « permettre l’accès aux marchés de la part des pays en voie de développement ».
« L’immigration c’est comme l’eau qui coule du robinet : il ne faut pas seulement essuyer, mais fermer le robinet », a-t-il insisté.
Le cardinal Turkson a estimé que la « préoccupation » des pays d’accueil était due à leur baisse démographique : « là où il y a plus d’hôtes que d’enfants, il y a toujours une tension », a-t-il noté. Pour donner asile, il faut en effet « une sécurité dans la démographie locale ». D’où aussi la montée des « nationalismes », exprimant « la préoccupation d’un pays d’être englouti par l’arrivée en masse de nouvelles populations ». ''
______

Écrit par : luça / | 31/03/2017

> Un exemple concret:
http://ccfd-terresolidaire.org/IMG/pdf/dossier_vola0f1b.pdf
______

Écrit par : PMalo / | 31/03/2017

"Business" ou "Complot Contre Nos Valeurs"?

> N'ironisez pas, les deux vont très bien ensemble ! La mondialisation dont on croit pouvoir distinguer la globalisation économique pour ne pas la récuser est un système et non une carte dans laquelle on choisit ce qui plait.
A propos de l'accaparement de terres agricole par des fonds d'investissement, nous ne sommes pas épargnés: des domaines familiaux, ou des terres de grande culture sont achetés par des investisseurs sans que nous puissions nous y opposer en raison des honteux traités des Maastricht et Lisbonne. Conséquence indirecte: l'augmentation déraisonnable car spéculative de la valeur marchande de certains terroirs expose les propriétaires à l'Impôt Sur la Fortune (réservé aux personnes physiques !) et met en danger leur pérennité.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 01/04/2017

@ Pierre Huet

> Je vous rejoins: chez nous les maraîchers et agriculteurs de nos Hauts de France voient leurs terres rachetées par des exploitants belges, qui n'hésitent pas à faire régulièrement passer leurs tracteurs en France pour cultiver en intensif, tandis que des jeunes paysans, notamment en projet d'agriculture bio, ne trouvent pas de terre (et la procédure est extrêmement compliquée pour eux!).
Quand le pape martèle qu'avoir un toit, un travail, une terre, sont des droits sacrés, c'est très concret. Il en va de la dignité de l'homme.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 01/04/2017

@ Anne Josnin

> C'est pourquoi il faut soutenir 'Terre de Liens' qui achète des terres agricoles pour les soustraire à l'accaparement , et les loue à de jeunes néoruraux. Leur action est extrêmement utile, chacun peut faire un don ou acheter des actions, devenant ainsi propriétaire de parts de terres agricoles.
______

Écrit par : Nathalie Larnicol / | 04/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.