Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2017

Le cardinal président des évêques américains s'oppose à l'offensive de Trump contre l'environnement

USCCB.gif

Ecologie intégrale - Coup de semonce catholique aux Etats-Unis :


Site de la Conférence épiscopale américaine, 29 mars

http://www.usccb.org/news/2017/17-056.cfm

 

 

Le président des évêques US

s'oppose au décret "environnement"

 

WASHINGTON -  Du président de la conférence épiscopale, S.E. le cardinal Daniel DiNardo (archevêque de Houston) :

 

<<  Le président Donald J. Trump a signé le 28 mars 2017 un décret qui abroge ou affaiblit nombre de protections environnementales, et démantèle en pratique le plan "énergie propre", programme national destiné à réduire d'ici à 2030 les émissions industrielles de CO2 de 32% par rapport au niveau de 2015. Les sites industriels carburant à l'énergie fossile sont la plus grande source d'émissions polluantes, responsable de près du tiers des émissions américaines de gaz à effet de serre.

"La Conférence épiscopale des Etats-Unis, en union avec avec le pape François, soutient avec force la responsabilité envers l'environnement, et a appelé de façon constante notre pays à réduire les émissions carbonées", a déclaré - en réponse au décret - Mgr Frank J. Dewane (Venice, Floride), président du comité pour la justice sociale et le développement humain."Ce décret met en danger nombre de protections environnementales et éloigne les Etats-Unis d'une norme carbonique nationale, loin de tout souci pertinent envers les gens et la création. La décision d'hier signifie, hélas, que les Etats-Unis ne respecteront pas leurs objectifs nationaux et internationaux."

La Conférence épiscopale des Etats-Unis a exprimé durant ces dernières années son soutien à une régulation nationale des émissions carbonées, tout en ne privilégiant aucune approche particulière dans les domaines techniques, économiques et politiques.  Mgr Dewane souligne que, bien que le plan "énergie propre" ne soit pas le seul système possible pour réduire les émissions carbonées, l'absence de toute alternative viable constitue une sérieuse préoccupation.

L'administrateur de l'Agence pour l'environnement a déclaré à plusieurs reprises que les politiques mises en oeuvre doivent être "pro-développement" et "pro-environnement". Une approche intégrale judicieusement mise en oeuvre peut respecter à la fois l'humain et la nature et atteindre ce but. Beaucoup d'Etats [des USA] ont déjà fait de grands progrès vers des objectifs de réduction carbonique dans le cadre du plan "énergie propre" : cette dynamique doit être encouragée et non entravée. L'encyclique du pape François Laudato Si' focalise à la fois sur "le cri de la Terre et le cri du pauvre". Avec son récent décret, l'administration [Trump] risque de nuire à notre air, à nos eaux et à notre peuple, en particulier aux pauvres et aux vulnérables, sans proposer d'approche concrète et adéquate pour remplir nos obligations de responsabilité en tant que nation. >>

 

 

 Mon commentaire

 

Les évêques américains sont unis au pape. Ils ne mâchent pas leurs mots envers Donald Trump. Comme l'évêque français de Fréjus-Toulon (notre note d'hier), ils rappellent avec vigueur que la pensée sociale de l'Eglise ne se limite pas aux questions de morale privée mais indique de nombreux devoirs collectifs ! Le "qu'as-tu fait de ton frère" de la Genèse se développe en interpellations multiples : qu'as-tu fait des conditions de vie de ton frère ? de l'air qu'il respire ? de l'eau qu'il boit ? etc. Sans oublier la directive d'origine donnée par le Créateur, qui confie à l'une de ses créatures le reste de la création mais "pour qu'il la cultive et la garde", non pour qu'il la saccage et spolie ses frères. Merci aux évêques US de nous rappeler tout cela. Avec les catholiques américains lucides et les peuples du monde, affrontons le colosse aux pieds d'argile de la Maison Blanche :

<< La tête de cette statue était d’or pur ; sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses cuisses étaient d’airain ; ses jambes, de fer ; ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre. >>  (Daniel 2:31-45).

 

 

852684383.jpg

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.