Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2016

Trump : un maccarthysme écolophobe

McCarthy-Trump1-1280x720.jpg

1950-2016 : du délire anti "Reds" au délire anti-environnement...

La chasse aux sorcières commence :


 

On n'avait pas tort de comparer Mr Trump à feu McCarthy, le chasseur de sorcières rouges de 1950. Après avoir confié l'Agence pour l'environnement à un homme de l'industrie pétrolière (le politicien climatosceptique Scott Pruitt [*] ),  le président élu lance la chasse aux sorcières vertes.

Le 9 décembre, son équipe de transition a adressé au ministère de l'Energie une note quasi-policière exigeant les noms de tous les employés et contractuels ayant travaillé sur le changement climatique. Notamment : 1. ceux qui ont pris part aux conférences internationales sur le climat ; 2. ceux qui ont pris part aux réunions de travail sur le coût social  du dioxyde de carbone. L'équipe Trump exige aussi qu'on lui défère "toutes les publications scientifiques" des employés des 17 laboratoires nationaux du DOE (ministère de l'Energie) depuis 2013...

La climatologie et les sciences de l'atmosphère mises en accusation par un pouvoir politique ? Cette chasse aux sorcières scientifiques ressemble à la chasse aux sorcières du cinéma et de l'édition, menée par McCarthy au début de la guerre froide. La note de l'équipe Trump veut visiblement constituer "une liste de cibles à épurer", confient les collaborateurs du DOE. A leur avis, "quand Mr Trump a dit qu'il voulait assécher le marais de Washington, il ne visait pas les lobbies financiers mais les protecteurs de l'environnement..."

Dans la note de l'équipe Trump au DOE, on reconnaît les exigences des pétroliers (contre les conférences climat) et celles de l'industrie automobile (contre toute recherche sur le dioxyde de carbone). La suite est prévisible.

 

__________

[*]  Programme de Mr Pruitt : "faciliter la liberté d'agir des entreprises américaines". En clair : abolir les mesures de protection de l'environnement... En France, le programme Pruitt aurait été confié par M. Sarkozy à Maud Fontenoy,  l'écolophobe productiviste devenant "ministre de l'Ecologie". Tenté de s'inscrire lui aussi dans la surenchère anti-environnement, M. Fillon envisage de récupérer Mme Fontenoy et de lui donner le poste que lui destinait M. Sarkozy. C'est du moins la rumeur chez Les Républicains.

 

 

images.jpg

 

11:23 Publié dans Ecologie, Trump, USA | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : trump, environnement

Commentaires

CLUB

> Le gouvernement Trump sera un club de milliardaires.
Obscène !
______

Écrit par : churubusco / | 13/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.