Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2016

Père Jacques, priez pour nous

CoTNsbsWgAEZkM4.jpg

Réflexions sur l'événement de Saint-Etienne-du-Rouvray :


 

Le P. Jacques Hamel est, en trente-six ans, le second prêtre assassiné à l'autel pendant qu'il célébrait l'eucharistie : le précédent était le bienheureux martyr Oscar Romero, archevêque de San-Salvador tué en 1980 par un militaire des Escadrons de la mort. Le P. Hamel, quant à lui, a été égorgé par deux jeunes tueurs de Daech (dont l'un semble avoir été natif de Saint-Etienne-du-Rouvray), en une scénographie rituelle de djihad. Entrés dans l'église pendant la messe, ils se sont filmés prononçant une exhortation en arabe près de l'autel. Puis ils ont égorgé le prêtre après l'avoir mis à genoux...

Il ne fait aucun doute que le P. Hamel, 86 ans, ait accompli un destin  de martyr de l'Eglise très imprévu en Seine-Maritime. 

Comme bien d'autres dans le monde, les chrétiens de l'Hexagone vont connaître des jours difficiles. "Plus vous nous fauchez et plus nous nous multiplions", écrivait Tertullien au IIIe siècle : "le sang des chrétiens est une semence." C'est la pensée qui vient à l'esprit des croyants catholiques (catholiques parce que croyants). Après nos larmes devant le corps du martyr normand, nous prions comme toute l'Eglise : nous prierons vendredi le Chemin de la Croix pour la France et la paix, avec les deux millions de jeunes rassemblés à Cracovie. Nous prierons pour que le sang du P. Hamel, comme celui de Mgr Romero il y a trente-six ans, soit une semence de conversions. Ce vieil homme généreux voulait servir son Seigneur jusqu'au dernier souffle. Il n'imaginait pas que cette abnégation irait jusqu'à l'héroïque. Puissent nos contemporains être touchés par ce destin de prêtre, et comprendre.

 

 

CoSY_mfWcAAYUu0.jpg

Père Jacques, priez pour nous.

 

Commentaires

UNE GRÂCE

> Prions, et prions surtout pour les assassins : comme le Père Jacques prie déjà pour nous et pour eux.
Cette mort-là est une grâce pour notre pays (cette phrase est incompréhensible en dehors de la foi, je sais mais ce n'est pas une raison de ne pas le dire, au contraire).
(Par pitié qu'Odon Vallet tourne sa langue sept fois dans sa bouche avant de faire des commentaires sur cet attentat!)
_______

Écrit par : E Levavasseur / | 26/07/2016

LA FRANCE

> Au XX° siècle, le Christ a annoncé à différents mystiques, des temps difficiles pour la France, suivis d'une "résurrection" : la France redevenue catholique deviendrait missionnaire dans le monde.
A Marcel Van (en cours de béatification) il donnait l'image d'un rosier (pour la France), planté avec amour par Dieu, mais attaqué par des parasites. Le Christ fait alors mettre en sécurité le rosier et le remplace par un buisson d'épines. Les insectes se laissent prendre au subterfuge et viennent toujours plus nombreux sur le buisson d'épines. Au moment opportun le Christ met le feu au buisson et détruit tous les insectes. Puis il replante le rosier "France", le soigne et celui-ci refleuri abondamment.
D'autres mystiques ont eu des visions semblables.
Pour moi, cette parabole doit nous donner confiance et espérance dans les épreuves car après... il y a la victoire promise par Dieu.
Comme le Christ montant à Jérusalem pour sa dernière Pâque, il a annoncé aux disciples qu'il devait y souffrir et y mourir puis ressusciter. Mais eux n'arrivaient pas à y croire, pensant qu'il allait prendre le pouvoir et chasser les romains. Méditons sur ce passage d'évangile et les difficultés des apôtres à accueillir ce message. Seront nous, dans les épreuves comme St Pierre qui sort son épée pour défendre le Christ, comme l'inconnu (de St Marc) qui s'enfuit tout nu lorsque l'on vient arrêter le Christ, ou comme St Jean aux pieds de la Croix, avec Marie.
Le Christ a dit "qui veut venir avec moi, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive". L'heure est venue.
Confiance, le Christ marche avec nous.
Cdt,

bergil


[ PP à Bergil - Mais la promesse de la vie éternelle est donnée au Corps mystique (en Eglise) : pas aux entités politiques. L'Eglise a survécu à l'empire romain... ]

réponse au commentaire

Écrit par : bergil / | 27/07/2016

JÉRÉMIE

> Ce mardi, la première lecture pour la messe du jour (Jérémie 14, 17-22) m'a frappé dans toute sa dimension prophétique :

« Que mes yeux ruissellent de larmes
nuit et jour, sans s’arrêter !
Elle est blessée d’une grande blessure,
la vierge, la fille de mon peuple,
meurtrie d’une plaie profonde.
Si je sors dans la campagne,
voici les victimes de l’épée ;
si j’entre dans la ville,
voici les souffrants de la faim.
Même le prophète, même le prêtre
parcourent le pays sans comprendre.

As-Tu donc rejeté Juda ?
Es-Tu pris de dégoût pour Sion ?
Pourquoi nous frapper sans remède ?
Nous attendions la paix, et rien de bon !
le temps du remède, et voici l’épouvante !
Seigneur, nous connaissons notre révolte,
la faute de nos pères :
oui, nous avons péché contre Toi !
À cause de Ton Nom, ne méprise pas,
n’humilie pas le trône de Ta gloire !
Rappelle-Toi :
ne romps pas Ton alliance avec nous !
Parmi les idoles des nations,
en est-il qui fassent pleuvoir ?
Est-ce le ciel qui nous donnera les pluies ?
N’est-ce pas Toi, Seigneur notre Dieu ?
Nous espérons en Toi,
______
car c’est Toi qui as fait tout cela. »

Écrit par : Albert Christophe / | 27/07/2016

THOMAS DEBESSE

> Fervent lecteur de linuxfr, il y a dans ce site collaboratif dédié aux logiciels libres un des auteurs qui écrit régulièrement : Thomas Debesse.
Ces articles "informatiques" obtiennent sur ce site généralement d'excellentes notes :
https://linuxfr.org/users/illwieckz
Pour autant, Thomas est un chrétien.
Sa "lettre d’un croyant à mon frère musulman" qui date de début 2015 et postée sur son blog prend encore plus de sens aujourd'hui.
http://illwieckz.net/journal/Lettre_d_un_croyant_%C3%A0_mon_fr%C3%A8re_musulman
______

Écrit par : Pierre / | 27/07/2016

> Père Jacques, priez pour nous.
______

Écrit par : Pierronne la Bretonne / | 27/07/2016

@ PdP :

> je vous invite à lire le tome 2 des colloques de Marcel Van. Vous verrez que le Christ a un amour particulier pour la France (pas la république, mais "La France"). D'où la prière pour la France diffusée par Marcel Van. Quand on lit sa biographie (Tome 1), on voit qu'il n'a pu inventer ça (en pleine guerre de décolonisation, il détestait les français), et pour avoir gardé sa vocation et sa volonté de rester dans l’Église, il lui a fallut une grande dose d'Esprit-Saint (vu ce qu'il a subit de "mauvais prêtres").
Mais je suis d'accord avec vous : c'est l’Église, corps mystique du Christ qui est voué à l'éternité. (mais la France fille ainée de l’Église ... a encore un rôle à jouer dans l'histoire).
Fraternellement,


bergil


[ PP à B.
Ce n'est pas la France qui était dite "fille aînée de l'Eglise" par la formule ancienne (non magistérielle d'ailleurs ) : c'est la couronne de France, à cause du baptême de Clovis. La couronne disparue, transférer ce titre à une population était très aléatoire. L'opération fut faite dans le sillage des incertitudes politiques françaises du XIXe siècle, ce qui laisse dubitatif.
D'autre part, on ne voit pas comment le Christ pourrait avoir une préférence pour un peuple particulier, alors que son amour englobe tout l'humanité et qu'Il vient "tout récapituler en Lui"... ]

réponse au commentaire

Écrit par : bergil / | 27/07/2016

> christus marschiert mit uns ?
______

Écrit par : E Levavasseur / | 27/07/2016

à PP et Bergil

> "D'autre part, on ne voit pas comment le Christ pourrait avoir une préférence pour un peuple particulier, alors que son amour englobe tout l'humanité et qu'Il vient "tout récapituler en Lui"...
Oui bien sûr.
Plus prosaïquement, voyez "l'ambiance" dans une famille où les parents ont une préférence pour l'un des enfants.
______

Écrit par : philou / | 27/07/2016

ETIENNE

> Il a fallu que cet événement se déroule dans une ville nommée Saint-Etienne, protomartyr selon les actes de Apôtres !
______

Écrit par : Thomas Mousset / | 27/07/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.