Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2016

Mini-putsch à Ankara : faillite des "experts" européens

loups gris.jpg

...obligés d'admettre qu'ils se trompaient sur la Turquie :


 

Au moins 90 morts, plus de mille blessés, des combats de rue entre militaires : le mini-putsch raté à Ankara confirme que M. Erdogan divise gravement son propre pays.

Il confirme aussi l'aveuglement des élites européennes. Car elles maintenaient - contre toute évidence - que le régime Erdogan marquait un progrès et disposait la Turquie à entrer dans l'UE... Interrogée par Le Monde du 17/07, l'un(e) de ces experts en France - Dorothée Schmid, de l'IFRI - l'avoue sans fard : "Nous pensions tous que la Turquie avait changé de catégorie et que ce retour au passé était aujourd'hui impossible..." 

Les experts et les politiciens de l'UE se trompaient donc "tous" ! D'où leur venait cet aveuglement ? Du mythe américain de la "disruption" (destruction créatrice), mythe venu de la pub et implanté dans la politique via l'économie. M. Erdogan avait beau être islamiste et nationaliste (deux idées non eurocompatibles), le simple fait qu'il soit officiellement "en rupture" avec ce qui l'avait précédé en faisait un disrupteur : donc un Européen...

Cette illusion a souffert des réalités sultanesques du régime Erdogan. Elle a été replâtrée en 2015 par le drame des migrants, dont Ankara a su jouer pour reprendre l'ascendant sur Bruxelles. Mais voilà des combats de rue dans la capitale turque ! La réalité décidément est navrante. Mme Schmid en convient, la mort dans l'âme : "Cette crise révèle en fait l'extrême fragilité du pays et même du pouvoir de M. Erdogan malgré les apparences : il avait déjà deux fronts ouverts face aux Kurdes et face à l'Etat islamique, il se retrouve aussi à devoir faire des comptes avec l'armée..." La crise révèle surtout l'incapacité de l'euro-classe à voir les choses comme elles sont. Dans le domaine géopolitique comme dans tous les autres, le postmoderne est une négation du réel.

 

20:07 Publié dans Europe, Turquie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : turquie, erdogan

Commentaires

LES U.S.A.

> L'armée turque pivot de l'OTAN, tente un coup d'État sans que les USA ne soient au courant ? Ils l'étaient si peu, que du coup l'armée turque, pourtant experte en coup d'État, a échoué.
Du coup Sultan Achmet Erdogan sera encore plus le bon soldat des USA contre les méchants Russes. Et tant pis s'il tape sur les Kurdes alliés de l'OTAN en Syrie, achète du pétrole à Daech, etc.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 16/07/2016

FRANCE ET RÉPUBLIQUE

> Exacte, votre conclusion. Exacte aussi, la remarque que l'UE est manipulée par les USA.
Mais il faut aussi considerer l'incompatibilité entre la démocratie, telle que nous la connaissons et pratiquons, et l'islam.
Incidemment, une chose me frappe dans le langage des politiciens français : le plus souvent, ils dissent "la République" plutôt que "la France". Nous sommes aussi une république, mais il ne viendrait jamais à l'esprit des Mauriciens que nous sommes, de dire : "la République".
Cela me fait penser à la repartie de Beethoven au prince Lobkowitz -- si ma mémoire est exacte -- qui lui demandait de jouer du piano pour les officiers de l'empereur Napoléon Ier : "Sire, dit-il, des princes comme vous, il y en a des centaines, mais il n'y a qu'un seul Beethoven. Pareillement, il y a au moins une centaine de républiques de par le monde, mais il n'y a qu'une seule France... qui "vient du fond des âges".
______

Écrit par : P. Jean-Claude Alleaume / | 16/07/2016

ASSASSINS

> Il serait bon de verifier. L'illustration de cet article est le sigle du parti turc dit des "loups gris". C'est à dire des extremistes turcs de la pire espèce. Le turc qui avait tenté d'assassiner le pape en faisait parti. Prendre cette illustration n'est de bon gôut ..

JPN


[ PP à JPN - Je le savais, et j'ai déjà utilisé cette illustration naguère. Je l'utilise délibérément en cette nouvelle occasion, que ce soit ou non "de bon goût" et pour trois raisons objectives :
1. en réplique à la précédente prise de position du pape François sur le génocide des Arméniens, M. Erdogan a envoyé Ali Agça, membre des Bozkurtiar ("Foyers idéalistes", alias "Loups gris") et auteur de l'attentat contre Jean-Paul II, se montrer dans la basilique Saint-Pierre - alors qu'il est interdit de séjour en Italie ;
2. les Loups gris ont pris part au combat de M. Erdogan contre le PYD kurde et l'armée d'Assad. Le Loup gris Alparslan Çelik (alors commandant en second de la brigade turkmène opérant en territoire syrien) semble avoir donné l'ordre de tuer le pilote russe Oleg Pechkov pendant sa descente en parachute le 24/11/2015 ;
3. il y a peu de différences entre l'idéologie des Loups gris (nationalisme + pantouranisme + islam + haine des Kurdes) et celle de M. Erdogan (islam + nationalisme + pantouranisme + haine des Kurdes). Lorsque M. Erdogan invective des députés allemands d'origine turque (ayant voté la reconnaissance du génocide des Arméniens) en les accusant de trahir "la pureté du sang turc", c'est un propos digne de feu le colonel Turkes, fondateur des Loups gris. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean-paul nunez / | 17/07/2016

"DÉMOCRATIE"

> Ahurissants commentaires des médias français se félicitant comme Obama et Tusk qu'Erdogan ait "rétabli la démocratie constitutionnelle". Au même moment des milliers d'islamistes étaient dans la rue à Ankara pour crier "Allah akbar" et remercier Erdogan d'avoir vaincu les militaires "mécréants infidèles". Cela se passe de commentaires. Les Européens programment leur propre chute.
______

Écrit par : B. d'Ibelin / | 17/07/2016

UKRAINE

> "... se félicitant comme Obama et Tusk qu'Erdogan ait "rétabli la démocratie constitutionnelle"..."
Alors qu'en Ukraine, ils se sont félicités de l'exacte contraire : l'éviction de Viktor Ianoukovitch.
______

Écrit par : Yann / | 17/07/2016

SOURCES

> Votre réponse à JPN contient des informations que je tiens à faire connaître. Question pour approfondir:
quelle est la source de l'info sur la présence d'Ali Agça à Saint Pierre de Rome ?

PH


[ PP à PH - "Milieux proches des services de sécurité italiens", selon l'expression en usage... Cette source n'étant (par définition) pas plus identifiable, celui qui la cite le fait sous sa responsabilité. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 18/07/2016

THÈSES

> Je vois deux thèses circuler sur ce putsch sur internet:
- c'est un coup des Etats-Unis et des Occidentaux devant un rapprochement de la Turquie avec la Russie et parce qu'Erdogan islamise trop la Turquie (voir Sputnik news par exemple)
- le putsch est une mise en scène d'Erdogan(ou bien il a laissé faire) pour chercher à en tirer profit et procéder à une purge (voir une synthèse là dessus dans 'Courrier international').
______

Écrit par : Marie / | 19/07/2016

MISE EN SCÈNE

> "- le putsch est une mise en scène d'Erdogan ..."
Bien qu'il y aille avec des pincettes, c'est aussi la préférence d'Observatus geopoliticus :
http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/07/apres-coup.html
______

Écrit par : Yann / | 19/07/2016

"FUCK E.U."

> Ça pue depuis le début et quand on voit la purge que ça permet... avec le slogan simpliste "anti-Erdogan = anti-turc", on pourra accuser n'importe quel simple opposant de complot et même le condamner à mort.
D'ailleurs sur le possible rétablissement de la peine capitale, pas bcp de protestations en UE.
Il est vrai que, comme on dit au Département d'État : "fuck EU".
______

Écrit par : E Levavasseur / | 21/07/2016

TËTE-À-QUEUE

> Il y a quelque chose qui reste très curieux, c'est le tête à queue (presque en mode panique) d'Erdogan vers ses "ennemis", Israël et la Russie, même pas un mois avant cette tentative de coup d'état :
http://www.lefigaro.fr/international/2016/06/27/01003-20160627ARTFIG00243-erdogan-veut-se-reconcilier-avec-la-russie.php
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/27/israel-et-la-turquie-trouvent-un-accord-pour-mettre-fin-a-leur-brouille_4958561_3218.html
Il se dit que Poutine tiendrait les Kurdes,
mais Israël ? ...sinon cela, où elle (c'est féminin Israël ?) parait impliquée : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/07/pleure-mackinder-pleure.html et Observatus Geopoliticus dans un autre article que je n'ai pas retrouvé laissait entendre que la Turquie pourrait être intéressée, auquel cas, elle commencerait à normaliser ses relations. M'enfin juste avant le coup d'État c'est quand même très coïncidant.
"...on pourra accuser n'importe quel simple opposant de complot et même le condamner à mort." Ha bah, va pas se gêner l'Erdogan, je suppose aussi. Quant à la peine capitale y s'en fiche, il craint rien, on le paie pour retenir les réfugiés et il est dans l'OTAN; et il a déjà certainement intégré depuis longtemps le fait que la Turquie ne rentrera jamais dans l'UE (Y'a que Merkel qui entretient le mythe). Et pis la peine de mort, y'a notre grand frère américain qui la pratique encore par endroits, là aussi on n'entend personne râler.
Trouvé un autre son de cloche, mais le gars part du principe que toutes les personnes embastillées étaient parties prenantes dans le complot, ce qui n'a pas l'air d'être la cas, vu la masse, ça n'aurait pas pu rester secret jusqu'au jour J :
http://lesakerfrancophone.fr/coup-detat-manque-en-turquie-quelques-premieres-reflexions
Chez Jorion aussi y'a un débat :
http://www.pauljorion.com/blog/2016/07/17/quel-role-erdogan-a-t-il-joue-dans-le-putsch-defait-par-francois-leclerc/
http://www.pauljorion.com/blog/2016/07/19/turquie-les-vessies-et-les-lanternes-par-abel-musard/
http://www.pauljorion.com/blog/2016/07/20/turquie-reponse-a-francois-leclerc-par-abel-musard/
http://www.pauljorion.com/blog/2016/07/20/reponse-a-une-reponse-une-these-fort-mal-etayee-par-francois-leclerc/
Et ça aussi, mais ça n'a plus rien à voir :
http://www.pauljorion.com/blog/2016/07/11/le-role-joue-par-paul-de-tarse-dans-lorganisation-des-societes-humaines-i/
______

Écrit par : Yann / | 21/07/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.