Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2016

2017 : désastre annoncé pour l'environnement [2]

=-UTF-8-B-Z29yZ2VzLWR1LWhhdXQtYWxsaWVyLWNvY2t0YWlsLXJpdmllcmUtU0ZKSEFMMjFULTAwMDI1MTY2.jpg

Suite des exploits de M. Wauquiez

( le "cathophile" qui n'a pas lu Laudato Si ) :


 

 

Nous avons déjà fait écho [*] à l'agenda anti-environnemental de M. Laurent Wauquiez  dans sa région Auvergne-Rhône-Alpes. Le Monde du 15/06 nous apprend que M. Wauquiez s'oppose, depuis trois semaines, au projet de "parc naturel des sources et gorges du Haut-Allier".

Ce projet visait à protéger un remarquable périmètre rural et montagnard. Il avait été approuvé par soixante-cinq communes, dix communautés de communes, deux départements (Lozère et Haute-Loire) et deux régions (Auvergne et Languedoc-Roussillon). L'enquête publique avait rendu un avis favorable, qualifiant le projet de "chance pour le territoire"...

Voilà que M. Wauquiez s'y oppose, choquant les habitants ! Ainsi Guy Vissac, ex-sénateur RPR et père du projet : il accuse M. Wauquiez de "déni de démocratie" et souligne que le Haut-Allier avait besoin de ce projet "pour marquer son identité et exister au niveau national".

Mais M. Sarkozy, et le reste du groupe dirigeant le parti LR, ne sont nullement choqués par la décision de M. Wauquiez, puisqu'elle invoque une seule raison : créer un parc naturel régional serait "mettre de l'argent dans une strate administrative supplémentaire" ; or il faut de moins en moins d'administration. Le business suffit à tout. Et M. Wauquiez est soutenu par la FDSEA et le Medef régional, lobbies dont l'indifférence envers l'environnement n'est plus à démontrer. Si la Chambre d'agriculture pousse M. Wauquiez à annuler le projet de parc naturel, c'est que ce projet comporte un volet écologique : agriculture "de qualité", protection de la biodiversité, tourisme vert... Les agro-industriels n'en veulent à aucun prix. LR non plus : ce serait incompatible avec ce qui est devenu (sous l'emprise de M. Sarkozy)  "le parti des OGM et du gaz de schiste".

Quand il en aura fini avec le parc naturel du Haut-Allier, M. Wauquiez - selon Le Monde - va s'en prendre aux neuf autres parcs naturels de la région, en commençant par celui de la Dombes (Ain). Qui peut l'en empêcher ? Eventuellement Mme Royal ; bien faible espoir.

Selon les journaux, M. Wauquiez serait "une star des catholiques de droite". On se demande d'où les journalistes tirent cette information ; sans doute d'éléments de langage utilisés à plusieurs reprises par le président de région, à l'image de M. Sarkozy dans son discours du 8 juin. Ce parti (et la moitié du FN) nous prennent pour des imbéciles qui "se satisfont du brouillard pourvu qu'ils y entendent un tambour", et qui croient le libéralisme compatible avec leurs "valeurs". Mais les catholiques sont censés avoir lu Laudato Si, connaître leur devoir de gardiens de la création, et n'être pas dupes des politiciens professionnels.

 

_______________

[*]   http://plunkett.hautetfort.com/archive/2016/06/04/la-droi...

 
 

Commentaires

POSTURE

> mettre les OGM et le gaz de schiste dans le même sac est croustillant...

ab


[ PP à AB - Ça montre qu'il ne s'agit que d'une posture de surenchère, non d'un raisonnement informé. ]

réponse au commentaire

Écrit par : ab / | 16/06/2016

'CENTESIMUS ANNUS'

> Les catholiques sont censés avoir lu 'Laudato Si', Patrice, vous avez raison : et bien d'autres choses encore. Je viens, avec un léger retard je le reconnais (j'étais bien jeune à l'époque de la publication), de lire 'Centesimus annus'. Grande est ma perplexité, car de deux choses l'une : soit les gens qui nous disent que c'est l'encyclique qui bénit le capitalisme libéral ne l'ont pas lue, et le croient parce qu'on le leur a dit et que ça les soulage de s'en convaincre ; soit ils savent que c'est un mensonge et ils l'affirment bruyamment en comptant sur le fait que nous, nous ne l'avons pas lue, et donc ne pourrons pas les contredire.
Pour parler comme dans le film 'Quai d'Orsay', à force de stabiloter les phrases anti-libérales, j'ai un livre tout gondolé.
Au passage, même si dans cette encyclique la question n'est qu'effleurée par rapport à 'Laudato Si', l'écologie de l'Église n'est en effet pas une perdrix de l'année et, là aussi, les prédécesseurs du Saint-Père ne l'ont pas envoyé dire.
Et pour finir, si le message du pape François sur l'immigration est "naïf" parce qu'il "vient d'Argentine et ne comprend pas les problèmes de l'Europe", comme l'affirment certains paroissiens national-cathos avec une paternelle condescendance, j'en conclus que Jean-Paul II venait de la planète Mars, parce qu'il n'est pas moins énergique sur ces questions (par moment, il m'a même semblé qu'il l'était davantage).
C'est curieux, tout de même, mes collègues de bureau, qui me savent catholique, sont tous athées : j'ai avec eux des conversations courtoises, enrichissantes, productives, et nous parvenons sans mal à de profondes convergences sur les questions économiques et sociales (dans les constats et dans les pistes de solutions). Avec les croisés de 'Valeurs Actuelles' et autres défenseurs de la foi, de la tradition et de la propriété, je reconnais humblement perdre ma patience de plus en plus rapidement.

Lucas


[ PP à Lucas
- Oh comme je vous comprends...
- Avez-vous du le message mondial de Jean-Paul II du 1er janvier 1990 ? Comme réquisitoire écolo anti-productiviste et anti-libéral, on ne fait pas mieux. C'est aussi vigoureux que 'Laudato Si'. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Lucas / | 16/06/2016

TROPISME

> "Mais arrêtez de voter pour ces gens là" : c'est ce que j'essaye de faire comprendre à mes bon petits paroissiens versaillais qui encore une fois, par tropisme, mettrons un bulletin LR dans l'urne en 2017 : "Oui mais tu comprends, faut bien voter..."

Tangui


[ PP à Tangui - Parler de "réflexe de classe" n'est donc pas inadéquat, puisqu'il n'y a dans leur tropisme aucune réflexion personnelle... ]
______

Écrit par : Tangui / | 16/06/2016

EN BATEAU

> Les catholiques se font mener en bateau par tous ceux qu'ils élisent, sur un plan ou sur un autre. On ne sait plus comment faire pour éviter le pire, soit au niveau environnemental et écologique, soit au niveau économique, soit au niveau social, soit au niveau éducatif, soit au niveau familial...
On nous annonce en fanfare la candidature de JF Poisson. Très bien. Mais pas un mot dans son programme des questions environnementales, en 2016 !
Je suis bien convaincue que la solution n'est pas (tout entière) dans la politique, au sens courant du terme. Mais comme le montre cet exemple de projet de Parc naturel, nos politiques ont une capacité de nuisance hors norme ! On ne peut pas simplement les ignorer : ils viennent jusque chez nous nous interdire d'éduquer nos enfants, nous livrer à la merci des marchands d'argent, saccager notre environnement...
« Jusques à quand, Maître saint et vrai, resteras-tu sans juger, sans venger notre sang sur les habitants de la terre ? » (Apocalypse 6, 10)
______

Écrit par : Pema / | 16/06/2016

STAR ?

> Les journalistes tirent cette information de "star des catholiques de droite" sans doute de ceci:
http://www.rue89lyon.fr/2016/06/16/anne-lorne-droite-dure-lyon/
______

Écrit par : Anne Josnin / | 17/06/2016

NOTRE SURDITÉ

> Merci de votre conseil, Patrice, le message de 1990 de Jean-Paul II est en effet très éclairant. Je repense à certaines remarques lors de la parution de 'Laudato Si' : "L’Église sort enfin de son assourdissant silence sur la question écologique". La seule chose qui nous avait assourdis (hélas, je suis du lot), c'était notre propre surdité.

Lucas


[ PP à Lucas
- C'est exactement ce que je disais dans mon livre de 2008 : 'L'écologie de la Bible à nos jours' (éd. L'Oeuvre).
- Face à l'offensive de JP II (prolongée à sa manière par Benoît XVI), les désinformateurs productivistes en milieu catho - style Larminat - ont réagi :
a) en feignant d'ignorer ce que disait le pape ;
b) en rabâchant que les chrétiens s'intéressant à l'écologie étaient des hérétiques camouflés : certes ce que nous disions avait l'air orthodoxe, mais nous véhiculions sans doute des arrière-pensées... Et le livre de M. de Larminat accusait nommément une série de personnes (dont des évêques), ainsi soupçonnées dans leur foi - sans l'ombre d'un indice.
Que des catholiques déloyaux envers le Magistère se permettent de calomnier des catholiques loyaux, c'est une iniquité symptomatique.
La situation est plus claire maintenant : la plupart de nos calomniateurs attaquent désormais le pape [*]. Il leur devient difficile de jouer aux bons paroissiens. ]

["] sauf Larminat qui se contorsionne. Mais ses obstinations l'ont brouillé avec la CEF.


réponse au commentaire

Écrit par : Lucas / | 17/06/2016

UN CAS

> Au fait, avez-vous lu le dernier ouvrage commis par M. de Larminat ? "Climat, et si la vérité (nous) rendait libre ?" paru chez Terramare ?
Il s'agit d'un compte-rendu "privé" d'un débat sur les causes du changement climatique à la CEF en janvier et mars 2015. Je l'ai parcouru brièvement : l'argumentation de Stanislas de Larminat est très séduisante. Mais la lecture de l'argumentation des deux experts du GIEC (dont M. de Larminat ne veut pas donner les noms) recadre bien les choses et montre bien l'erreur de M. de Larminat.
Nous ne sommes pas au bout de nos peines...

pema


[ PP à Pema :
Ce livre est la transcription "privée" (version Larminat) d'un dialogue organisé iritialement sous l'égide de la CEF mais avorté par la faute de Larminat.
Dans son infinie bienveillance, la CEF avait fini par céder à Larminat et organiser (sur sa demande harcelante) une confrontation avec deux climatologues authentiques. Face à ceux-ci : Larminat (lobbyiste agro-industriel) et son frère (statisticien), l'un et l'autre sans légitimité en climatologie mais armés de la rhétorique de la "Religious Right" US. Le dialogue ayant eu lieu, Larminat a soulevé tant de difficultés, chicané tant de points et tellement voulu tirer la couverture à lui, que le représentant (laïc) de la CEF a renoncé à éditer le débat. C'est ce que j'évoque ci-dessus à la fin de ma réponse à Lucas.
D'où la parution "privée" que vous avez eue sous les yeux... Le fait que Larminat cache les noms des deux climatologues disqualifie l'ensemble de l'ouvrage.
Larminat refuse ce que les scientifiques constatent.
Il refuse que le pape admette ce que les scientifiques constate.
Larminat seul a raison.
Tous les autres (sauf son frère) sont des hérétiques.
Larminat est un cas, comme disent les cliniciens. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pema / | 20/06/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.