Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2016

Cinq vérités dérangeantes sur la fête du 1er Mai

 1244156521.jpg

L'églantine, le turbo-capitalisme, le pape...

(et Jeanne d'Arc qui n'a rien à faire là-dedans) :


 

 

Le 1er Mai n'est pas la fête nationale de Jeanne d'Arc. Celle-ci est fixée au deuxième dimanche de mai par une loi de 1920, votée à l'unanimité des deux Chambres (et signée par le ministre de l'Intérieur radical et protestant Théodore Steeg) sous le nom de « fête de Jeanne d'Arc et du patriotisme ». L'adoption de cette loi avait été demandée de 1894 à 1903* – date de sa retraite politique – par l'historien républicain Joseph Fabre, député puis sénateur gauche radicale de l'Aveyron... L'invention d'une « journée Jeanne d'Arc » le 1er mai fut une initiative très récente (1988) de Jean-Marie Le Pen, cette date étant plus médiatique en raison des cortèges syndicaux. Cependant les leitmotive du FN ne réussirent à s'accorder, ni à la tradition ouvrière du 1er mai, JMLP restant un libéral ; ni aux thèmes johanniques, la Jeanne d'Arc de l'histoire étant inséparable de l'idée de royauté dynastique.

 

Ni le 1er mai ni le 8 mai ne sont la fête catholique de Jeanne d'Arc : celle-ci fut fixée au 30 mai par Benoît XV en 1920, lors de la canonisation. Rappelons que si Jeanne est reconnue sainte, ce n'est ni pour avoir fait sacrer Charles VII, ni pour avoir repris Orléans, mais pour avoir « pratiqué les vertus théologales de foi, d'espérance et de charité envers Dieu et envers le prochain, et les vertus cardinales de prudence, de justice, de force et de tempérance. »

 

3. La véritable fleur-emblème du 1er mai n'est pas le muguet (pseudo-tradition de 1941**). Depuis 1892 c'était l'églantine : la fleur que portait Maria Blondeau lorsqu'elle fut tuée à Fourmies, ainsi que huit autres ouvriers, par les soldats du 145e de ligne lors d'une manifestation pacifique pour les « huit heures », le 1er mai 1891.

 

4. La fête du 1er mai est née de ces manifestations pour la journée de huit heures à la fin du XIXe siècle. Cette revendication sera satisfaite en France par une loi de 1919. Elle répondait à un besoin fondamental de l'être humain écrasé par le capitalisme brut depuis le début du XIXe. Aujourd'hui, le turbo-capitalisme opère un démantèlement de ces lois : il le fait au nom de slogans « progressistes » à la Macron (En marche !), mais c'est un retour au capitalisme brut d'avant les lois sociales... A ceci près qu'aujourd'hui les classes moyennes aussi sont en voie de prolétarisation, ce qui va élargir grandement le front social. On peut prédire le retour des « 1er Mai de lutte » dans les années à venir.

 

5. Pape François, encyclique Laudato Si', § 128 : « Nous sommes appelés au travail dès notre création. On ne doit pas chercher à ce que le progrès technologique remplace de plus en plus le travail humain, car ainsi l’humanité se dégraderait elle-même. Le travail est une nécessité, il fait partie du sens de la vie sur cette terre, chemin de maturation, de développement humain et de réalisation personnelle. Dans ce sens, aider les pauvres avec de l’argent doit toujours être une solution provisoire pour affronter des urgences. Le grand objectif devrait toujours être de leur permettre d’avoir une vie digne par le travail. Mais l’orientation de l’économie a favorisé une sorte d’avancée technologique pour réduire les coûts de production par la diminution des postes de travail qui sont remplacés par des machines. C’est une illustration de plus de la façon dont l’action de l’être humain peut se retourner contre lui-même. La diminution des postes de travail « a aussi un impact négatif sur le plan économique à travers l’érosion progressive du “capital social”, c’est-à-dire de cet ensemble de relations de confiance, de fiabilité, de respect des règles indispensables à toute coexistence civile ». En définitive, « les coûts humains sont toujours aussi des coûts économiques, et les dysfonctionnements économiques entraînent toujours des coûts humains ». Cesser d’investir dans les personnes pour obtenir plus de profit immédiat est une très mauvaise affaire pour la société. »

 

_______________

* Ce n'est qu'en 1904 que l'Action française s'empare du thème johannique, à partir d'une polémique contre un professeur d'histoire parisien. La police cherche alors à empêcher les manifestations des « nationalistes intégraux » à la statue de la rue de Rivoli ; cette répression vise l'AF pour des raisons de politique intérieure. Elle ne vise évidemment pas la mémoire de Jeanne d'Arc, honorée par toute la droite mais aussi par une grande partie de la gauche... (cela depuis Michelet, pour des raisons dont la plupart ne sont pas celles de Maurras).

** La légende selon laquelle le muguet du 1er mai remonterait à Charles IX ne repose (semble-t-il) sur aucun document historique.

 

 

►  Voir aussi :

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2013/05/01/1er-mai...

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2012/04/30/ni-mugu...

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2013/05/01/1er-mai...

 

 

4202178340.jpg

 

 

Commentaires

FILM

> Le 1er mai donne envie de regarder "Les Enfants du Marais".
______

Écrit par : E Levavasseur / | 01/05/2016

St JOSEPH

> Très intéressant. Dommage qu'il ne soit fait nulle part mention de la St Joseph Travailleur.

GP


[ PP à GP - J'aurais dû en dire un mot. J'ai laissé la parole au pape ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Guillaume Péguy / | 01/05/2016

1er MAI

> Le premier mai n'est pas la "fête du travail" (sauf à être un ami du Maréchal) mais la "fête des travailleurs" s'enracinant en France (en lien avec des luttes internationales) , après les crimes policiers commis à Fourmies en 1891, dans la lutte des classes.
Salutations syndicales révolutionnaires,

D.L.


[ PP à AL :

- Bien vu en théorie.
Mais :
- si parler de "travail" devient incorrect, on aura du mal à raisonner ;
- Fourmies comme Draveil vont au-delà du crime "policier" : c'est carrément l'armée qui tirait sur les ouvriers ;
- quant à Vichy, consultez ce blog et vous verrez ce que nous en pensons ;
- quant à l'urgence d'une Internationale, j'ai fait un livre il y a six mois pour la souligner* ;
- le problème c'est de concevoir vraiment une "convergence des luttes"... ]

* 'Face à l'idole Argent - La révolution du pape François' (Artège). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Annick L. / | 02/05/2016

GUERRE

> Jeanne d’Arc – une nouvelle fois péniblement prise en otage hier –, avait cependant quelques raisons de faire l’actualité de ce dimanche – un dimanche de convergences des « luttes » du Bon Dieu et du travailleur (lesquelles luttes consistent aussi à savoir contempler ce qui est bon, à l’heure du repos honnêtement gagné).
Après tout, nous sommes en guerre ! Guerre économique et sociale. Guerre contre ceux dont la priorité est de faire travailler l’argent… plutôt que les gens. Et il se trouve que, dans ce domaine, c’est l’ultralibéralisme anglo-saxon qui mène la danse. Et que, l’Angloys, Jeanne, elle connaît.
Demain avec sainte Jeanne d’Arc dans la mêlée syndicale et anticapitaliste ? Sus à la perfidie (Albion) et à la menace (de l’Oncle Sam) ? Contre la guerre faite aux travailleurs ?
Je rêve… « En avant ! en avant ! tout est nôtre ! En avant ! »
______

Écrit par : Denis / | 02/05/2016

LE 17e

> C'est le moment de chanter "Gloire au vaillant 17e! "
Les petits barbichus de la Troisième République faisaient tirer sur les ouvriers, des Flandres au Languedoc comme leurs grand-pères de la première faisaient tirer sur les paysans, de la Vendée à la Franche-Comté.
Sans oublier les canuts.

EL


[ PP à EL - N'oublions quand même pas ce que Versailles (dans un état d'esprit comparable) fit subir aux paysans des Cévennes... ]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 02/05/2016

BARBICHUS

> ni les Croquants !
mais les barbichus en question avec les mots "peuples" et "république" constamment à la bouche, se présentaient comme meilleurs que les autres et proches du peuple, et ça fait vomir.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 03/05/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.