21/12/2012

L'arrogance du groupe Vinci

 .19209162.jpg



...face à la mobilisation

   de Notre-Dame-des-Landes


 braveheart-3.jpg

 


"Je n'ai pas l'ambition de faire converger toutes les opinions sur ce projet", reconnaît Claude Chéreau, chargé de présider la "commission de dialogue sur le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes" (un deuxième aéroport pour la seule ville de Nantes, avec expropriation des paysans et destruction des zones humides du bocage). Cette commission devait tenir sa première réunion aujourd'hui. Cependant le porte-parole des populations concernées – l'association ACIPA constate que "les conditions d'un dialogue ne sont pas réunies". En effet l'ACIPA souhaite pouvoir discuter du bien-fondé du projet : mais la technostructure* de Vinci, sur un ton particulièrement altier, présente sa participation à la commission comme "l'ultime main tendue, l'opportunité supplémentaire, pour les différents acteurs locaux, de formuler des observations" : "il est clair que le sujet de travail n'est pas la remise en cause du projet d'aéroport", précise le communiqué du bétonneur. Autrement dit cette commission est sans objet. La "main tendue" (!) de Vinci-Ayrault aux habitants du bocage, c'est une méprisante cellule d'aide psychologique... pendant que les bulldozers se préparent.

 

 _________

* "Aéroports du Grand Ouest". (Remarquer le pluriel du mot "aéroports" : contrairement à ce qui fut dit, le vieil aéroport resterait en service).

 

Commentaires

EDIFIANT

> C'est édifiant! Et nos grands médias qui se taisent toujours sur ces abus effectivement arrogants et méprisants pour notre peuple...
Personnellement, je boycotte depuis déjà plusieurs mois et autant que possible tous les "produits" Vinci que je peux, c'est-à-dire ses parkings et ses autoroutes (ma mission me fait faire 85000 km par an à travers l'Europe de l'Ouest et passer régulièrement dans une vingtaine de villes dont la plupart sont peu ou prou "vincisées"). Cela ne me facilite pas toujours la vie, et je sais que le géant aveugle ne s'en rend même pas compte, que c'est dérisoire. Mais j'ai le sentiment de ne pas le soutenir, et indirectement d'encourager à chaque fois ses victimes du moment (pour lesquels du coup je pense à prier avec intensité, en cherchant une place "normale" ailleurs, ou en admirant le paysage depuis nos belles routes nationales que j'avais oubliées...). Est-ce une bonne idée ? A vous d'en juger.
______

Écrit par : Arnaud-Guilhem / | 21/12/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.