07/04/2012

La résurrection de Jésus touche notre histoire humaine

pâques, jésus-christ, résurrection, saint paul, christianisme

C'est tout autre chose qu'un symbole :



 

<<  « Le troisième jour il est ressuscité selon les Ecritures », dit Paul (1ère lettre aux Corinthiens 15,4) qui veut aussi voir, dans cette résurrection que personne n'attendait, un accomplissement de ce qui avait été annoncé, tandis que les évangélistes mettent cette annonce dans la bouche du Seigneur lui-même (Marc 10,34). Qu'on puisse assigner à un jour prédéterminé le tournant qui commande tout, montre que, prévu avec précision, ce tournant est datable pour les témoins eux-mêmes, comme tout ce qui est arrivé dans les jours mortels de Jésus. Cette datation est aussi importante que celle de la Passion sous Ponce Pilate. Le point chronologique où, dégagée de la mort, la nouvelle vie de Jésus s'éloigne de notre histoire mortelle, n'est pas un moment indéterminé ; il est, dans cette histoire qui continue, un maintenant fermement situable.
Il n'en va pas comme si quelqu'un avait pu suivre et accompagner ce surgissement vers la vie à partir de la mort. Il s'agit d'un événement dans l'histoire de Dieu seul : il n'en va pas autrement que de l'événement de l'Incarnation. Pourtant, tous les deux – entrée et sortie – touchent notre histoire humaine. >>

Hans Urs von Balthasar

Credo