20/02/2012

Présidentielle française : la FNSEA hausse encore le ton

écologie,fnsea,présidentielle,ogm


      


   Jusqu'où ira le lobby des méga-céréaliers ?


 

Secrétaire général de la FNSEA, Xavier Beulin (« Agricultor ») est à l'environnement ce que Schwarzenegger fut à la géopolitique. A soixante jours de la présidentielle,  il hausse encore le ton : si Nicolas Sarkozy veut que les adhérents de ce syndicat (dominé par les grands céréaliers) votent pour lui, il devra achever de répudier l'écologie. Qualifier les écologistes de « sectaires » – comme l'a fait le chef de l'Etat – ne suffit pas à la FNSEA : elle exige un ralliement franc et massif au lobby agro-industriel. (On sait que les demi-prudences du gouvernement sur les OGM exaspèrent Beulin et ses associés).

Mais pour qui Beulin pourrait-il voter, sinon Sarkozy  ? Il a déjà passé à la tronçonneuse François Hollande (pour avoir conclu un vague accord avec Eva Joly, qui a le tort de prôner «  les circuits courts1 et l'agriculture biologique ») ; et Marine Le Pen, parce qu'elle conteste l'UE. Quant à Mélenchon et Bayrou, ils peuvent numéroter leurs abatis : à moins qu'ils ne fassent allégeance au transgénique dans les quarante-huit heures.

_________

1.   Ennemi de la proximité, Beulin n'a jamais entendu parler du pétrole cher.


Commentaires

VEOLIA PATAUGE DANS LA POLLUTION

> La Sarkozye et l'environnement sont en mauvais termes depuis longtemps et ça ne s'arrange pas avec l'affaire Borloo-Veolia, juste au moment où Veolia patauge dans la pollution en Belgique :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/18/pollution-la-region-de-bruxelles-met-en-cause-veolia_1645226_3244.html#xtor=AL-32280516
______

Écrit par : Amicie T. / | 20/02/2012

MYSTÈRE

> Il en va de la FNSEA comme du MEDEF. Par quel mystère des catégories d'agriculteurs et d'entreprises y parviennent-elle au pouvoir alors qu'elles sont minoritaires?
______

Écrit par : Pierre Huet / | 20/02/2012

TERRES ABANDONNEES

> Mais que voulez-vous commenter après avoir lu ça ?
Tant mieux, que ce monde meure, je m'enfonce dans quelques jours dans des terres inhabitées (abandonnées, devrais-je dire : il y a quelques décennies, des gens vivaient-là...).
______

Écrit par : PMalo / | 20/02/2012

> Jusqu'ou ? dans le mur.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 20/02/2012

POLLUTION

> A défaut de voter pour un candidat, le seul sens à notre vote consisterait donc à en faire tomber un (le plus "polluant"). Et si possible à casser la machine bi-partiste, pour ouvrir une brèche à la démocratie prise de fait en otage, ce qui me semble le préalable à toute discussion sur les points non-négociables. Qu'en pensez-vous?
AJ


[ De PP à AJ - D'accord, mais sur la question des points dits "non négociables" (et de tout le reste de la pensée sociale), les petits partis sont aussi pollués que les grands... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Anne Josnin / | 21/02/2012

LES ENERGUMÈNES DE LA FNSEA

> Qu'il est triste de voir la FNSEA apparaître comme unique porte-parole du monde agricole. Ces énergumènes défendent une conception totalement dépassée de leur métier, aberrante même dans leur logique libérale : ils sont massivement subventionnés - par la collectivité, donc - pour produire et contraindre cette même collectivité d'un produit dont elle ne veut massivement plus, ni pour lui-même (infesté de pesticides) ni pour ses à-côtés. Face à cela, le reste du monde rural cherche déjà depuis plus de 15 ans de nouvelles voies, une agriculture plus humaine, plus respectueuse de son environnement, et tout simplement, plus adaptée à la nouvelle demande des urbains qui sont, depuis des millénaires, les destinataires du fruit de son travail... Mais ces ruraux-là, qui porte leur voix ?
______

Écrit par : Phylloscopus / | 21/02/2012

ET ELLE A RAISON DE HAUSSER LE TON

> Et elle a raison de hausser le ton, la FNSEA, puisque Sarko a l'air persuadé que nuire à l'environnement est un bon argument de campagne. Témoin la presse : " un arrêté imminent va lever l'interdiction d'extension des élevages industriels ans les ZES (zones d'excédents structurels) aux sols déjà gorgés d'azote. Autant de mesures qui font bondir les associations écologiques de Bretagne, où les problèmes de marées vertes et aux nitrates d'origine agricole dans les cours d'eau sont récurrents. 'Avec ces différentes décisions, on se moque du monde', s'insurge Jean-François Piquot, porte-parole d'eaux et Rivières de Bretagne. "
______

Écrit par : le balp / | 25/02/2012

LOINTAIN MRJC

> Et dire qu'à l'origine de la FNSEA, il y a le MRJC. Ce syndicat a oublié l'existence de la doctrine sociale de l'Eglise en lui préférant les chartes ultra-libérales.
______

Écrit par : Arnaud Le Bour / | 26/02/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.