Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2022

L'étrange "Europe" de la Commission bruxelloise

76489068-icône-lunettes-américaines-isolé.jpg

Ce n'est visiblement pas l'Europe "européenne" que prônait de Gaulle... Ma chronique à Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne :


Le problème de la construction européenne, c’est qu’une partie des dirigeants européens semblent ne pas vouloir qu’une Europe existe en tant qu’Europe-puissance : une Europe autonome donc vassale de personne. Voyez ce qui se passe en ce moment avec les Etats-Unis. Lancé à fond dans le protectionnisme économique comme avant lui Donald Trump, Joe Biden dope l’industrie made in America par les subventions et les crédits d’impôts. Résultat : non seulement les exportations industrielles européennes sont pénalisées, mais des industriels européens font leurs bagages pour les Etats-Unis. Le Suédois Northvolt ne construira pas son usine de batteries en Allemagne mais en Amérique : il annonce que "[son] expansion" sera désormais là-bas et non plus en Europe. Même chose pour le français Saint-Gobain, qui choisit la Californie... Même chose pour le chimiste belge Solvay, pour l’énergéticien espagnol Iberdrola… C’est un sabordage industriel qui se prépare en Europe par la volonté de Washington.

Face à ce danger, comment réagit Bruxelles ? Rencontrant le 5 décembre les ministres américains, la Danoise Margrethe Vesthager – pourtant commissaire européenne (et à la Concurrence !) – les félicite de leur loi protectionniste. Vous agissez pour le climat en soutenant vos énergies renouvelables, leur dit-elle. Sous-entendu : tant pis si vous fermez le marché américain aux énergies renouvelables européennes... La propre présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, avait dit la même chose cet été en félicitant le protectionnisme américain “de jeter les bases d’une économie de l’énergie propre”…  Il lui aura fallu ensuite trois mois entiers pour finir par entendre les cris des industriels allemands du renouvelable, et admettre que l'attitude américaine menace l’économie de l’Europe.

Le seul commissaire européen lucide semble être le Français Thierry Breton, qui appelle l’Europe à défendre son économie en résistant aux Américains… Mais il a contre lui les Européens du Nord et l’appareil bruxellois, rivés aux dogmes d’il y a trente ans : le libre-échange absolu et la mondialisation heureuse.  “La préférence européenne, ce n’est pas notre ADN”, déclare un haut fonctionnaire bruxellois à nos confrères du Monde.  Devant la situation actuelle, on peut se demander quel est au juste “leur ADN” ; ce n’est visiblement pas l’Europe “européenne” qu’espérait le général de Gaulle.  

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

 

12:38 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : europe-usa

Commentaires

LE MAIRE PROPHÈTE

> "Nous allons provoquer l'effondrement de l'économie russe", déclarait il y a neuf mois Bruno Le Maire. Encore un ministre dont la boussole indique le Sud, comme Olivier Véran lors de son "fulgurant" passage au ministère de la santé.
______

Écrit par : B.H. / | 07/12/2022

PATRONS MIGRANTS

> J'aimerais bien que les informations relatives aux industriels s'installant aux USA soient un peu plus "sourcées" dans votre article. Cela me permettrait de mieux argumenter auprès de mon entourage parfois "sceptique" :-(
En attendant, il faut aussi écouter l'intervention assez hallucinante d'Yves Bréchet devant la commission parlementaire qui traite de la souveraineté énergétique et du nucléaire:
https://videos.assemblee-nationale.fr/video.12555849_638655cbdebe4.souverainete-et-independance-energetique-de-la-france--m-yves-brechet-ancien-haut-commissaire-a-l-29-novembre-2022
Cela dure ~2h20 mais une fois que vous commencez à écouter, on ne décroche plus !
______

Écrit par : Pierre O. / | 07/12/2022

HERBIVORE

> C'est à se cogner la tête contre les murs : même le très pro-américain Monnet aurait tiqué devant un tel degré de niaiserie européenne. J'imagine mal l'industrie allemande rester bras croisés devant une telle distorsion de concurrence, mais la tendance est effectivement défavorable à l'Europe, sympathique herbivore dans un monde de tyrannosaures - pour paraphraser Védrine. Je croyais que l'OMC devait réguler tout cela ? Existe-t-elle encore ?

PV

[ PP à PV – L'OMC est dans la main de Washington...]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 08/12/2022

ÉTRANGE ANNÉE 2023

> Et ce protectionnisme se cumule avec l'autonomie énergétique de l'Amérique du Nord alors que nous sommes frappés par les sanctions "contre la Russie".
2023 va être une étrange année.
______

Écrit par : PF Huet / | 12/12/2022

PANNIER-RUNACHER

> https://www.cnews.fr/france/2022-12-05/agnes-pannier-runacher-lindependance-energetique-releve-du-mythe-1297091
Venant de celle qui disait que la chute des cours en bourse c'était "le moment de faire des affaires"...
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/12/2022

À Pierre O

> Si vous le permettez, pour ceux qui n'ont pas 2h30 devant eux, voici un petit résumé de Marianne
https://www.marianne.net/politique/gouvernement/ignorance-stupefiante-lex-haut-commissaire-a-lenergie-atomique-dezingue-linculture-des-politiques
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/12/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.