Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2022

Une énigme : ces chrétiens brésiliens bolsonarolâtres

Je-suis-blesse-au-Bresil-les-partisans-de-Jair-Bolsonaro-sous-le-choc-apres-sa-defaite.jpg

Par quel aberrant malentendu peut-on prendre un Bolsonaro pour l'envoyé du Ciel ? Ma chronique du mercredi à Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne :


<< Le résultat de la présidentielle brésilienne est symptomatique. Lula a gagné mais d’un cheveu. Jair Bolsonaro, président sortant, (qui politiquement se situe un peu à droite de Gengis Khan et dont le bilan est catastrophique), a donc gardé son emprise sur près de la moitié des électeurs brésiliens.

Parmi ces électeurs, les plus fanatiques se trouvent parmi les 55 millions de chrétiens protestants évangéliques : un électeur sur quatre au Brésil. Leurs prêcheurs ont fait campagne contre Lula, accusé de vouloir fermer les églises évangéliques (ce qui est faux) et de vouloir "détruire les valeurs" (ce qui ne veut rien dire) ; parallèlement, ces prêcheurs ont fait une campagne étrangement extatique en faveur de Bolsonaro, qualifié d’envoyé du Seigneur et salué par des alleluia. Il est vrai que Bolsonaro, né catholique, s’était laissé convaincre par ses conseillers électoraux de se faire rebaptiser par un pasteur pentecôtiste. Et qu’il a nommé, peu avant la présidentielle, un pentecôtiste à la Cour suprême de Brasilia… Mais quand on sait ce qu’a dit et fait Bolsonaro depuis 2018, on peut s’interroger sur l’enthousiasme mystique qu’il déchaîne chez des chrétiens se réclamant de l’Evangile. En quoi est-il évangélique de célébrer la libre circulation des armes à feu ? Ou de nier pendant des mois, comme Bolsonaro, l’existence de la pandémie de Covid qui a pourtant tué 700 000 Brésiliens ? Ou de laisser les agro-industriels détruire la forêt amazonienne, ce qui est un crime climatique, et décimer les Indiens d’Amazonie – ce qui est un crime tout court ?

Beaucoup d’évangéliques brésiliens qui militent pour cet homme font d’étranges réponses. Bolsonaro est l’envoyé de Dieu, disent-ils, “parce qu’il combat le communisme”. Mais le communisme a disparu politiquement depuis des décennies ? Non, disent-ils,“ il y a Lula !”  Mais Lula n’a rien d’un communiste ? “Si, il est pour le mariage gay !” Mais ça n’a rien à voir avec le communisme ? …etc : le bolsonarisme est une bouillie idéologique incohérente, parfumée d’élans religieux en faveur d’un politicien dont la politique n’a pourtant rien à voir avec du christianisme – comme le soulignent ceux des évangéliques brésiliens qui sont restés lucides. Mais ce ne sont pas ceux-là que Bolsonaro avait placés au gouvernement et dans la haute administration où ils ont fait des millions…

Dans cette histoire politico-religieuse, ce n’est pas Dieu qui est en cause. C’est Mammon. >>

 

 

PS –  Que nul ne s'y trompe : jJe ne reproche pas aux évangéliques brésiliens de ne pas avoir voté pour Lula ! Je me demande simplement par quelle hallucination on peut prendre un Bolsonaro pour l'envoyé du Ciel...

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

Commentaires

AVEUGLEMENT

> Comment on peut prendre un Bolsonaro - ou qui que ce soit d'autre - pour un envoyé du Ciel ?
Parce que l'on veut absolument que sur les deux candidats, l'un soit l'envoyé du Ciel et que l'on a en quelque sorte déifié l'élection. Donc, selon sa sensibilité propre, on perçoit de prime abord certains des défauts d'un candidat. De ce fait, par déduction, l'autre est forcément le saint, l'élu de Dieu. Triste aveuglement !
______

Écrit par : Bernadette / | 03/11/2022

DYSFONCTIONNEMENT MENTAL

> Mis à part le contexte particulier du Brésil, c'est aussi à relier aux formes de dysfonctionnement mental propres aux ultrradroites occidentales : fabriquer des légendes folles pour diaboliser le camp de ceux qu'on n'aime pas. Par voie de conséquence, on divinise ceux qui les combattent. C'est comme ça que Trump, malgré son amoralité exhibitionniste, est devenu le Messie d'évangéliques ultra-moralistes et grands donneurs de leçons dans tous les autres cas !
______

Écrit par : Jean Lhardi / | 04/11/2022

PARALLÈLE

> On a un peu envie de faire un parallèle entre la paranoïa de ces "bolso-trumpistes" qui voient des communistes partout et celle des Russes et pro-russes qui voient des nazis partout.

pfh


[ PP à PFH – Certains concepts n'ont pas le même sens en russe et en français. Sous l'URSS, "nazis" (ou "fascistes") voulait juste dire "antisoviétiques". Dans la Russie actuelle, "nazis" veut juste dire "antirusses"... ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF Huet / | 06/11/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.