Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2022

Notre véritable mission en tant que chrétiens catholiques

Levez_les_yeux_au_ciel_ce_mardi.jpg

...auprès des 90 % de nos contemporains qui ne savent pas ce à quoi les chrétiens croyants dédient leur vie. Ma chronique de Toussaint à Radio Espérance (Auvergne Rhône-Alpes) :


<<  90 % de nos compatriotes aujourd’hui non seulement ne sont pas croyants, mais ne savent pas ce que croient les croyants. Plus encore : la majorité des jeunes adultes français sont devenus étrangers à la notion même de religion : ”Ça ne sert à rien”, disait une jeune femme en décrochant le crucifix de la vieille maison de famille dont elle venait d’hériter. Avec cet état d’esprit, on peut à la rigueur comprendre la fête des défunts, le 2 novembre (si l’on accepte encore de penser aux défunts). Mais on ne peut pas comprendre la fête du 1er novembre… Fête de tous les saints, la ”tous-saints” exprime la notion chrétienne la plus méconnue aujourd’hui : le lien entre ceux qui vivent ici-bas et ceux qui vivent au-delà, c’est-à-dire en Dieu avec le Christ. Contrairement à ce qu’affirme la société actuelle, les croyants n’ont pas inventé un Dieu “séparé du monde” et qui “dévaloriserait” ce monde : comment le Créateur dévaloriserait-Il sa propre création ? Et le Dieu révélé en Jésus-Christ établit en la personne de son Fils éternel incarné, mort et ressuscité, un pont permanent entre lui-même – l’Eternel – et les créatures humaines. Les saints et les saintes du christianisme sont les humains qui ont épousé le Christ en ce monde, donc au-delà dans l’éternité. Les saints et les saintes sont des nôtres et ils vivent en Dieu : réalité inimaginable par nos moyens humains de ce côté-ci de la mort... Par la grâce de l’Esprit Saint, les saints et les saintes vivant en ce monde terrestre, et que nous côtoyons sans le savoir, vivent d’avance de cette vie éternelle qui se déploiera infiniment dans l’au-delà : perspective tellement extraordinaire que les mots sont impuissants à l’évoquer. La sainteté humaine en ce monde terrestre, disait Gégoire de Nysse, c’est vivre ”de commencements en commencements, vers des commencements qui n’auront pas de fin” – et qui sont la vie éternelle en Dieu dans le Christ. Voilà ce que nous célébrons le 1er novembre, et que ne connaissent pas la très grande majorité de nos compatriotes aujourd’hui. Pour qu'ils découvrent cette immense perspective chrétienne, nous devons, nous, tenter d'en témoigner parmi eux. Voilà notre véritable mission. >>

 

R E 2.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.