Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2022

Nouvelle Revue Théologique (octobre-décembre 2022) : “Pourquoi l’Église doit parler de l’urgence écologique”

écologie,catholiques

L’urgence écologique est entrée dans une nouvelle phase : celle où les effondrements ne sont plus des prévisions, ni des phénomènes lointains, mais une réalité meurtrière vécue désormais dans les pays occidentaux, prouvant que toutes leurs richesses et leurs moyens techniques ne les en préservent pas plus que les autres. L’Eglise a le devoir moral de réagir en tant qu’institution, visible et particulièrement scrutée : une réaction tant vis-à-vis de la société, laïque et désormais largement non-chrétienne, que de ses propres membres, plutôt que de laisser le sujet dans l’ombre et à l’appréciation individuelle, comme s’il n’était pas brûlant.” C’est l’introduction de l’article publié dans la NOUVELLE REVUE THÉOLOGIQUE par Mahaut et Johannes Hermann… Bénévole à la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Mahaut Hermann est philologue et collabore à la collection Sources chrétiennes (Cerf). Johannes Hermann travaille à la LPO-Agir pour la biodiversité. C'est à lire ! https://www.nrt.be/fr/articles/pourquoi-l-eglise-doit-par...


.

Commentaires

Le bon lien ;-)

https://www.nrt.be/fr/articles/pourquoi-l-eglise-doit-parler-de-l-urgence-ecologique-3850

P.O.

PP à PO – Exact !]
réponse au commentaire

Écrit par : pierre O. | 13/08/2022

MAHAUT ET JOHANNES

> Honneur à Mahaut et Johannes de mener avec intelligence depuis des années ce combat ô combien ingrat de convaincre leurs frères en Christ. Leur livre "La vie oubliée" était déjà bien éloquent. Discussion terrible avec des amis devant leurs enfants sur ce sujet, un paisible soir de cet été si "normal". Rien à faire, avec certains catholiques, ça ne passe pas, le déni est total. Pas de réchauffement; "canicule et sécheresse cet été ? on en a vu d'autres"...(en revanche quand il fait un peu froid l'hiver "ça prouve bien qu'il 'y a pas de réchauffement"). Aucune démonstration scientifique de ce réchauffement; "ça n'est pas prouvé, tout comme la théorie de l'évolution d'ailleurs". Quant à une origine humaine, c'est encore moins démontré, ce serait même une forme de blasphème semble-t-il, l'homme étant à l'image de Dieu. Quand bien même, "si on n'a plus d'eau on désalinisera". Effondrement de la biodiversité ? "honnêtement qu'est-ce que ça changerait vraiment à ta vie de ne plus avoir d'abeilles ou de scorpions". Non, décidément tout cela est un complot de Soros and Co, pour nous imposer le wokisme,le contrôle des naissances et surtout la réduction de la population. Qu'un chrétien comme moi puisse prôner la décroissance (i.e. de la population évidemment selon eux) et ne serait-ce que poser la question d'une croissance illimitée de tout (population, consommation, etc...) dans un monde fini les dépasse. Et puis au fond il n'y a pas de problème car ce qui est certains c'est que les 6 milliards de non occidentaux n'en ont rien à faire d'avoir le même niveau de vie, de santé et de consommation que nous. "tu ferais mieux d'aller tout de suite te jeter dans un précipice". Et pour finir, "ferme ta gueule". Je crois bien qu'à un moment il a été question d'Hitler.
On a bien senti que l'espérance était de leur côté et le désespoir du nôtre. Mais était-ce de l'Espérance avec un grand E ou un manque de Foi dans le Christ vainqueur, un optimisme béat ou une foi aveugle dans le progrès ?
Ce soir-là nous avons pris la décision avec mon épouse d'éviter le sujet avec certains amis catholiques. Trop douloureux, et nous ne savons pas y faire.

Bertrand


[ PP à B. – Le drame avec certains catholiques français (assez nombreux et tous membres de l'ultradroite bourgeoise), c'est qu'ils ne sont pas... catholiques ! Sinon ils sauraient que le magistère pontifical depuis Pie XII enseigne la responsabilité du chrétien envers le reste de la création : ce qu'on appelle aujourd'hui "écologie intégrale". Problème : ce milieu, qui rejette non seulement le pape mais tout l'enseignement de l'Eglise sur des problèmes cruciaux d'aujourd'hui, intimide un certain nombre d'évêques en France. D'où la mise en sommeil de l'esprit 'Laudato Si' dans des diocèses...]

réponse au commentaire

Écrit par : bertrand / | 13/08/2022

UNE TRIPLE ALTÉRITÉ

> Antoine Delzant, professeur de théologie aujourd'hui décédé, disait il y a une trentaine d'années ceci:
la foi chrétienne c'est une triple altérité, il y a autre que moi c'est mon frère, il y a autre que ma vie c'est la mort, il y a autre que mon monde c'est Dieu; et de cela "soyons heureux".
Et ces trois altérités s'éclairent les unes par les autres.
Autre que moi c'est mon frère, c'est une grâce à cultiver, mais parfois le frère est "pénible".
Autre que ma vie c'est la mort, je lutte contre elle chaque jour mais à certains moments elle devient désirable (soins palliatifs et même euthanasie). Saint François d'Assise a écrit: "béni sois-tu Seigneur pour ma soeur la mort"; il fait le lien entre l'altérité du frère et l'altérité de la mort.
Autre que mon monde, c'est Dieu. Depuis trois siècles au moins tout se construit en refusant Dieu; on l'accuse d'être une dangereuse illusion voleuse des émancipations et des énergies humaines. On nous a dit que la vie terrestre pouvait nous fournir tout ce que nos désirs et nos aspirations veulent. Mais aujourd'hui la terre ne peut plus fournir; elle nous envoie des signaux bien concrets pour nous dire qu'elles ne peut plus assurer pour toute l'humanité l'accomplissement de ses désirs et de ses aspirations. Que faire alors ? Une dictature écologique pour réduire drastiquement la population ou au moins ses désirs; certains y pensent. Ou redécouvrir que nos aspirations et nos désirs qui prennent forme sur terre ont un horizon bien plus vaste et autre qui seul pourra les honorer complètement: Dieu. Nous n'avons plus guère le choix: ou bien une dictature écologique féroce (mais heureusement impossible à mettre en place) ou une révolution spirituelle: il y a autre que mon monde, c'est Dieu. Soyons heureux de nos frères et soeurs, prenons soin de cette fraternité; soyons heureux de la mort qui nous arrache à nos toutes puissances dangereuses pour tous; soyons heureux de notre Dieu.
______

Écrit par : B.H. / | 14/08/2022

L'OPTIMISME BÉAT N'EST PAS L'ESPÉRANCE

> Le problème avec beaucoup de catholiques, dont une partie du clergé, c'est, comme le dit Bertrand, qu'ils confondent Espérance chrétienne et optimisme béat. J'ai souvent envie de leur demander s'ils ont lu la Bible, dont le caractère profondément tragique est toujours présent, en particulier dans les Évangiles. Ils trouveraient sans doute Jésus trop négatif à voir le mal partout, en particulier chez les pharisiens, qui étaient pourtant les bons pratiquants de l'époque. Ceux-ci ont tout de même fait crucifier Jésus, et leurs descendants, dont de bons pratiquants catholiques, peuvent donc bien détruire la terre.
Le Salut passe par le jugement que "Satan est le prince de ce monde" et par la Passion. La louange de Dieu dans les psaumes s'appuient sur une description très noire de la situation présente, car il n'y a vraie espérance que si on ne tourne pas le dos au malheur de son époque.
______

Écrit par : Albert / | 15/08/2022

ÉCOTARTUFES DE GAUCHE ET DE DROITE

> Ci-dessous un bon exemple -parmi d'autres- de ce qui torpille tout discours écologique : le fait que ce discours écologique est confisqué par le libéralisme par le biais du greenwashing (EELV et autres), tout cela résumé dans le chapô de l'article :
"Pour développer l’énergie solaire et l’éolien en mer le gouvernement compte miser sur l’allègement des exigences environnementales et la limitation des recours possibles"
Donc en se comportant de la sorte, les décideurs montrent que leurs projets sont antidémocratiques (plus de recours) et vont à l'encontre de l'environnement !
Tant que l'écologie véritable sera assimilée à de tels comportements, le discours véritablement écologique sera de toute façon inaudible et ce n'est qu'une face du problème, Bertrand en abordant une autre.

https://amp.ouest-france.fr/economie/energie/energie-eolienne/voici-le-contenu-du-projet-de-loi-d-acceleration-des-energies-renouvelables-1a2c0cd6-1d7a-11ed-aad4-af04b598b667
______

Écrit par : E Levavasseur / | 17/08/2022

PAR ET POUR L'ALLEMAGNE

> Le problème des énergie est que la politique énergétique de l'UE est faite par et pour l'Allemagne, dont la situation n'a rien à voir avec la nôtre. Qu'on mette en place des obligations (dont le non-respect entraîne pénalités pécuniaires) de taux de production énergétique à des pays dont l'énergie est principalement basée sur le charbon est le gaz peut s'entendre, que les mêmes taux et pénalités soient appliqués à la France dont la principale production énergétique est nucléaire est une aberration !
(d'autant que la production d'énergie renouvelable oblige d'avoir "à côté" des centrales prêtes à prendre le relais. L'Allemagne a ces centrales (gaz ou charbon) à disposition, pas nous nous devons soit les construire soit passer des contrats à ceux qui en ont .. à leurs conditions bien sûr et donc augmenter notre consommation d'énergie carbonée ! Cette fiction serait ubuesque mais hélas c'est une bien triste réalité !
L'UE a déjà essayé de tuer EDF par une ouverture obligatoire à une concurrence qui n'a pas de moyens et d'obliger EDF à leur donner les moyens en vendant à perte de l'électricité à ces nouveaux entrants. C'était déjà une aberration.
Quand donc allons-nous cesser d'accepter que l'UE nous martyrise ainsi ?
______

Écrit par : franz / | 28/08/2022

"ILS EN ONT PARLÉ"

> Sur le blog de Dominique Lang on trouve un article au sujet d'un petit livret édité par les protestants "l'écologie, parlons-on" pour nous aider à aborder ce sujet en communauté chrétienne, en famille etc... "sans que le ton monte tout de suite".
https://eglisesetecologies.com/2022/09/12/temps-pour-la-creation-12-34/
______

Écrit par : bertrand / | 28/09/2022

à Bertrand :

> Ce que ferais, si j'étais vous, serait de proposer à vos amis une sortie dans la nature, où que ce soit : devant un beau paysage non encore défiguré par quelque pylône, devant l'océan, à l'orée d'une forêt. Après un long moment de silence, lire à haute voix, posément, les premiers versets de la Genèse, puis le psaume 103. Terminer en rendant grâce au Seigneur pour la beauté de Sa Création et conclure par un Notre Père.
Je ne peux imaginer, s'ils sont chrétiens, qu'ils ne soient pas touchés par la Parole de Dieu ainsi lue in situ : l'Esprit saint travaille les cœurs !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/09/2022

PÉNITENCE

> En tant que chrétiens nous devrions d'un côté confesser que nous avons été plus ou moins complices du désastre écologique et d'un autre côté être solidaire des victimes de ce désastre. Le temps de la lamentation et de la pénitence est venu pour l'Église militante et pour les chrétiens, pour aboutir à une vraie conversion qui soit un exemple pour les non-croyants.
Cela est malheureusement loin du mot d'ordre de l'Église de France qui veut que nous soyons joyeux et sans inquiétude parce que nous sommes sauvés. Encore faudrait-il que nous pleurions avec ceux qui souffrent et que nous pleurions nos péchés. Est-il un plus grand péché contre Dieu que d'avoir été complice de la destruction de sa création ?
______

Écrit par : Albert / | 29/09/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.