Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2022

"Refonder" le politique ? Oui, ce serait nécessaire

854759-post-democratie.jpg

...mais radicalement, pas au sens où l'entend Macron ! Ma chronique à Radio Présence (Auvergne Rhône-Alpes) et Radio Fidélité Mayenne :


<< Fin d’une campagne électorale très bizarre, à petit bruit, où deux des trois principaux leaders se sont fait entendre le moins possible : Macron pour ne pas attirer l’attention sur son bilan, et Marine Le Pen pour ne pas se faire instrumentaliser par Macron… Le seul qu’on ait entendu c’est le tonitruant Mélenchon : et peut-être eût-il mieux valu pour lui qu’il se taise plutôt que de parler comme un Black Bloc ; attitude qui serait logique pour un militant libertaire, mais pas pour un candidat au poste de Premier ministre. Il aurait dû réfléchir à ce qui est arrivé au parti socialiste lorsqu’il a choisi de parler à certains milieux seulement plutôt qu'à l’ensemble de son électorat : dix ans après il est tombé au 1,7 % d’Anne Hidalgo, c’est-à-dire presque rien, pour s’être enfermé dans une clientèle éloignée du vaste public traditionnel du PS.

Cet étrange marketing, inspiré par autre chose que la réalité, c’est l’état où dégringole le politique à force de s’inspirer des modes. Dans la théorie républicaine classique, le député était le porteur d’une fraction de la volonté générale. Dans la réalité, il était devenu simplement le représentant de ses électeurs à lui. Et aujourd’hui la réalité n’a plus bonne presse : sous la pression de modes venues des Etats-Unis, on enjoint à l’homme politique de considérer certaines parties de la population plutôt que d’autres ; il suffit de regarder la télévision pour le constater, et cette perte de contact avec les réalités est l’un des facteurs qui expliquent le fossé désormais entre l'opinion publique et la classe politique ; fossé mesuré par tous les sondages, et dont l’une des conséquences est l’abstentionnisme massif. Un abstentionnisme qui risque de se manifester dimanche, et de perturber les hypothèses tactiques échafaudées par les partis d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et les autres… Il est question ces jours-ci de la nécessité d’une “refondation” ? Elle serait nécessaire, oui : et bien plus profondément qu’on ne le croit. >>

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

 

08:36 Publié dans Idées, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : législatives

Commentaires

> Il est très possible que Macron obtienne sa propre majorité !
______

Écrit par : J C Kill / | 08/06/2022

MÊME PLUS PAR BUREAU

> Maintenant, on n'affiche même plus les résultats dans les bureaux de vote. Ce sont les ordres venus d'en-haut. J'ai dépouillé les votes de mon bureau et je ne peux même pas connaître les résultats. Après 20 h seront seulement affichés les résultats globaux de la commune.
Cela vous semble-t-il normal ?
______

Écrit par : Bernadette / | 12/06/2022

VATICAN

> A vous cher "journaliste" de La Vérité (concurrent direct de L'OBS, du MONDE, de LIBERATION ... et de tous les autres) de voir où caser cela mais la lecture est tout sauf soporifique :

https:/VATICANwww.vaticannews.va/fr/pape/news/2022-06/pape-francois-civilta-cattolica-ukraine-allemagne-concile.html

Écrit par : Gérald / | 15/06/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.