Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2022

La reine Elizabeth et ses inimitables sujets

La-reine-Elizabeth-II-a-plusieurs-moment-de-son-regne-1423038.jpg

Mon éditorial de 7h55 à RCF... Excusez-moi d'y reparler de Londres*, mais l’actualité d’hier nous ramène au finale (comme on disait à l'Opéra) du jubilé de la reine Elizabeth :


<< Je ne sais pas si vous avez regardé à la télévision cet événement ; il mérite trois minutes de réflexion. Deux moments particuliers m’ont frappé parce qu’on n’en voit pas l’équivalent ailleurs. D’abord le spectacle de ces foules d’Anglais qui venaient de piqueniquer dans la rue et qui soudain se sont levés, tous ensemble, pour chanter l’hymne Dieu sauve la reine : et ça se passait au même instant dans toute l’Angleterre et les pays du Commonwealth… Ensuite il y a eu à Londres ce quart d’heure exceptionnel, après la parade, où l’on a vu des milliers de gens envahir à leur tour la très longue avenue qui va vers Buckingham et la remonter le plus vite possible pour aller se masser devant le palais afin de voir, peut-être pour la dernière fois, leur reine de 96 ans. Et quand elle est apparue au balcon, entourée de ses futurs successeurs, il y a eu une immense ovation de plusieurs minutes.

L’ovation s’adressait à la fois à une femme et à ce qu’elle symbolise. C’était l’émotion de tout un pays devant la personne qui l’incarne depuis 70 ans à travers les énormes changements du monde. Cette personne a eu le talent de s’adapter à ces changements ; d’y adapter la Couronne qu’elle représente (institution stable par nature) ; et ainsi, de concilier autant que possible changement et stabilité. L’Angleterre comme les autres pays d’Europe a subi de plein fouet les chocs des 70 dernières années et la société anglaise a considérablement évolué, mais sans perdre tout à fait le fil de sa continuité historique et de son destin particulier que symbolise la Couronne. C’est ce tour de force qu’a salué l’ovation populaire d’hier soir à Londres. Concilier les changements nécessaires et une certaine permanence est un tour de force qui transcende la politique ; là où il n’a pas lieu, les populations n'ont plus de repères. Dans quelle mesure les autres pays – avec leurs propres institutions – peuvent-ils réaliser le même tour de force qu’Elizabeth II ? >>

 

__________

* Non, je ne suis pas anglomane : ma famille est de souche irlandaise...

 

 

logo.png

 

 

Commentaires

ÊTRE PACIFIQUEMENT SOI-MÊME

> Ces célébrations, qui peuvent nous paraître superficiellement excentriques (avec même certains aspects quelque peu kitsch), présentent un caractère intéressant que bien des politiques (et d'autres) devraient méditer : l'art d'être imperturbablement soi-même, sans s'en excuser ni sombrer dans les crispations identitaires.
______

Écrit par : Sven Laval / | 06/06/2022

PADDINGTON ET LA REINE

> L'un des moments les plus émouvants était cette conversation pour le moins excentrique entre un ours numérique et la souveraine, avec ce "thank you for everything" lancé par l'animal après une courte révérence, ce à quoi Élizabeth répliqua être touchée par cette marque d'affection. L'ours représentait la nation anglaise toute entière remerciant sa reine, à l'épilogue de sa vie terrestre, pour soixante-dix ans de service. Il n'y aura pas de prochain jubilé, tout le monde en est conscient : ce merci chaleureux et sincère d'un peuple qui n'a pour beaucoup de ses membres connu qu'Élizabeth II sur le trône n'était pas qu'une lubie de cabinet de com', c'était un dernier cri du cœur avant que le rideau ne se ferme, au jour qui n'est connu que de Dieu.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/06/2022

LES SYMBOLES

> La force des symboles ou ceux-ci à l'œuvre ?
https://www.revuedesdeuxmondes.fr/les-francais-et-la-monarchie-britannique/
______

Écrit par : Gérald / | 07/06/2022

LA REINE EST UN CHEF

> Effectivement, c'est un événement extraordinaire que ce jubilé.
La reine est réellement un chef d'Etat dans le sens où elle est un chef, c'est-à-dire la personne qui assure la cohésion du groupe et l'aide à cheminer vers le ou les objectifs qui sont les siens. Non pas quelqu'un qui se fait servir mais qui est au service.
La reine, malgré son âge et sa santé fragile, a répondu aux attentes de son peuple. Si elle s'est ménagée dans les quelques mois qui ont ont précédé son jubilé, c'est justement pour ne pas le priver de cette fête qu'il attendait et préparait avec ferveur. Elle a participé aux festivités dans la mesure de ses forces. "Servir... jusqu'au bout" serait une très bonne devise pour illustrer sa personne et ses actes.
______

Écrit par : Bernadette / | 10/06/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.