Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2022

La Saint Yves à Tréguier : pour les chrétiens croyants, identité et ouverture sont inséparables

des-incertitudes-demeurent-pour-le-grand-pardon-de_5131974_676x339p.jpg

Mon éditorial de 7h55 à RCF ce lundi matin :


<< J’étais hier à une fête catholique et populaire, le pardon de Saint Yves à Tréguier : cette grande fête bretonne faisait cette année son retour en fanfare (ou plutôt en bagad) après avoir été privée de ses foules en 2020 et 2021 à cause du Covid. Ce 15 mai 2022 la cathédrale était bondée, la place du Martray noire de monde, et après une grand’messe présidée par l’évêque de Nantes – capitale historique de la Bretagne – cette foule est partie en procession vers l’église de Minihy où était au XIIIe siècle le manoir de saint Yves : un manoir où le saint accueillait et nourrissait tous les misérables, sept cents ans avant les Resto du Cœur.

C’est là que je voulais en venir : la fête de saint Yves concerne tout le monde, en donnant une leçon de largeur d’esprit capable de dissiper certaines fausses querelles d’aujourd’hui.

Je m’explique. Quand il leur arrive de parler religion, les débats télévisés en France opposent couramment deux courants qu’ils croient voir dans le catholicisme : un courant qu’ils appellent “d’ouverture” et un courant qu’ils appellent “identitaire”.  Or ce que l’on a vu au pardon de Tréguier, ce sont les deux en même temps, inséparables l’un de l’autre : rien de plus “identitaire”, si j’ose dire, que cette fête traditionnelle sous le signe des drapeaux bretons, des bombardes et du biniou-braz. Mais simultanément, rien de plus “ouvert” : le thème de la fête 2022 était “À l’exemple de saint Yves, vivre la fraternité” ; et l’exemple de saint Yves c’est d’aider les pauvres sans distinction et sans limites, dans tous les domaines. Saint Yves c’est la radicalité de l’Evangile pris au sérieux. On peut en dire autant d’un autre saint célébré ce 15 mai, Charles de Foucauld. Leur charité “jette des flammes qui ne s’éteindront jamais“, comme dit à propos d’Yves le vieux cantique chanté hier à Tréguier... Yves (je cite encore le cantique) a “tout donné à ses frères et s’est donné lui-même” ; Foucauld également. C’est en méditant l’exemple d’Yves de Tréguier ou de Charles de Foucauld que les catholiques français trouveront par où sortir de leurs inquiétudes actuelles. >>

 

 

logo.png

 

 

Commentaires

DOCUMENTAIRE

> Les voies du Seigneur sont impénétrables : KTO propose justement ce jour un beau documentaire consacré à saint Yves de Tréguier :
https://www.youtube.com/watch?v=GdPdajFYreI
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 17/05/2022

L'AN PROCHAIN À TRÉGUIER

> Merci à vous, Philippe de Visieux pour m'avoir donné l'occasion de voir ce si beau documentaire sur Saint-Yves et à Patrice de Plunkett pour ce billet sur le pardon de Saint-Yves et le parallèle avec la vie de Charles de Foucauld à l'occasion de sa canonisation. Suivre le Christ : tout est là. Ne cherchons pas ailleurs.
Cela me décide à participer au pardon de Saint-Yves l'an prochain.
Quelle richesse spirituelle en Bretagne !
______

Écrit par : Olivier le Pivain / | 19/05/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.