Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2022

Macron 2 oeuvrant vraiment à la "transition écologique" ? Excusez-moi d'être sceptique...

fiches_Fendt_1000.jpg

Son bilan parle pour lui. Mon éditorial de 7h55 à RCF :


<<  Si j’en crois le discours d’Emmanuel Macron hier soir, le nouveau quinquennat va entreprendre vraiment la transition écologique. Surprise… Car la transition écologique n’a été que fragmentaire sous le quinquennat précédent, et rappelons-nous le sort de Nicolas Hulot ou de la Convention climat. Oui : sans faire de procès d’intentions, ce serait une vraie surprise si Emmanuel Macron mettait réellement en route la transition écologique.

En effet cette transition est très exigeante. Elle impliquerait plusieurs ruptures avec le modèle économique suivi lors du premier quinquennat.

   – Première rupture, qui serait la plus radicale de toutes : il faudrait faire diminuer la consommation d’énergie ! Alors que jusqu’ici on restait sur le modèle ancien, qui veut une croissance perpétuelle de cette consommation… Et la consommation d’énergie ce n’est pas seulement ce que nous consommons vous et moi : c’est aussi (peut-être principalement) ce que consomment des industries comme le numérique, qui semble promis (de 4 G en 5 G etc) à une ascension perpétuelle et terriblement énergivore. Or on imagine mal Emmanuel Macron réduisant les activités de la “start-up nation” !

– Il y aurait aussi une autre rupture à opérer pour lancer une transition écologique : il faudrait rompre avec l’idée que l’écologie n’a pas à se soucier du social et réciproquement. C’est en vertu de cette idée (fausse) que le précédent quinquennat a déclenché une révolte sociale dont il n’avait pas prévu l’ampleur. Il n’y aura transition écologique que lorsque les classes défavorisées n’auront plus l’impression qu’on les empêche de vivre, elles et elles seules, avec toutes ces histoires – et lorsqu’elles verront que tous les milieux sociaux sont concernés par l’effort collectif.

– Effort qui suppose une planification : mot qui fait sursauter les économistes libéraux... Mot qui figurait dans le programme du candidat de la gauche militante... Et mot qu’Emmanuel Macron a fini par adopter dans son programme entre les deux tours... Sacré virage dans son vocabulaire !  Car maintenant qu’il l’a dit, il va devoir le faire. >>

 

 

logo.png

 

 

Commentaires

INQUIET

> je ne crois pas, ou plutôt je n'ai aucune confiance dans le discours du Président Macron. Pire, je suis persuadé que les choses vont aller en s’accélérant. La liquidation totale du pays et la privatisation de tout ce qui peut l'être (hôpitaux., justice, administration...).
Et ce second quinquennat va être encore plus violent que le premier : Bruno Le Maire ne semble plus rien s’interdire:
https://www.leparisien.fr/politique/retraites-le-maire-nexclut-pas-un-recours-au-49-3-melenchon-et-roussel-vent-debout-25-04-2022-34NY7CXGEBF45GP4VRD6PDB4UY.php
Alors l'écologie ...
Sincèrement, je suis vraiment très inquiet.
______

Écrit par : PierreO./ | 25/04/2022

"LASSANT"

> Il y a 4 France séparées les unes des autres : la start-up nation des CSP + et des bourgeois votent Macron; les jeunes et les banlieues, les Français d'origine immigrée votent Mélenchon; les ruraux périphériques votent Le Pen ; et les encore plus résignés s'abstiennent. Dans mon village, le score national est inversé : 55 % Le Pen... Pour ma part, j'ai voté Lassalle puis blanc. Voter est de plus en plus lassant.
______

Écrit par : AlexS / | 25/04/2022

> Hélas, ce sera le "en même temps" macronien: dire blanc et simultanément faire noir.
______

Écrit par : PF Huet / | 26/04/2022

S'IL S'EN SOUCIE

> La transition écologique est un problème sans solution.
Pas de solution => pas de problème.
C'est de la philosophie shadock, mais c'est la réalité.
Pourquoi Macron se soucierait il d'un problème qu'il ne peut pas résoudre ? (Je précise que je ne suis pas Macroniste).

NB

[ PP à NB – Si, la transition écologique a une solution : mais qui consiste à sortir du modèle productiviste et de la globalisation. Ce qui supposerait une révolution politique internationale.
Quant à Macron, c'est lui qui invoque maintenant la transition écologique : donc il s'en soucie, mais seulement pour sa propagande...]

réponse au commentaire

Écrit par : Nicolas Blohorn / | 26/04/2022

PRODUIRE LOCAL

> Les transports maritimes sont une source énorme de pollution. Quel chef d'Etat va décider de produire local ? Les transports aériens sont également très énergivores, surtout quand les avions ne sont pas pleins. Dans quelles instances parle-t-on d'en réduire le nombre ? Les chalutiers géants ravagent les fonds marins. Y a-t-il un responsable politique pour parler de les interdire ?
Avec seulement ces quelques points réglés, la situation serait bien meilleures, mais on s'obstine sur des points qui ne peuvent pas être des solutions, comme les véhicules électriques, dont les batteries nécessitent de ravager des sites pour prélever les terres rares.
______

Écrit par : Bernadette / | 02/05/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.