Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2022

Indiqué par l’Eglise, le vrai devoir des chrétiens en 2022

clb_120106.jpg

Ce dimanche nous avons réentendu le célèbre passage de saint Paul (1Corinthiens 12,12-30) : “Vous êtes corps du Christ …”  Dieu a voulu qu’il n’y ait “pas de divisions dans le corps”, dit Paul. Mais l’Eglise a toujours connu des divisions, dues parfois à de sincères affrontements théologiques – et souvent (comme aujourd'hui) à l’intrusion illégitime de la partisanerie politique :


Les catholiques vivent cela en France ces temps-ci. Lancé à grand tapage de médias, un parti politique fait intrusion dans le catholicisme et prétend diviser les catholiques en deux camps :  ceux qu’il taxe de “progressisme islamo-gauchiste” (les fidèles loyaux envers le pape et les évêques unis au pape) ; et ceux qu’il appelle “défenseurs de la chrétienté”. Dans l’idiome de ce parti, le mot chrétienté désigne en réalité la population des années 1950 : quand il y avait peu d’immigrés maghrébins et africains… Mais beaucoup d’immigrés africains sont chrétiens, ce qui rend boiteuse cette prétendue “défense de la chrétienté” contre eux. Et au sujet des immigrés musulmans, le parti en question est-il sincère ? Ce dont il rêve contre eux n’est pas de “défendre la chrétienté” (prétexte religieux) mais de les chasser de l’Hexagone (exclusion ethnique) ; employer à ce propos le mot chrétienté est donc une imposture, et c’est traiter les catholiques comme des imbéciles pour lesquels chrétienté et ethnicité seraient synonymes. Des imbéciles non-chrétiens, donc, comme le savent tous ceux qui connaissent un peu le catéchisme.

Du reste, parler de “chrétienté” relève du fantasme. Ce mot ancien désignait une société dont la population et les institutions étaient officiellement chrétiennes. Or la grande majorité des Français “de souche”, aujourd’hui, ne partagent pas la foi chrétienne : ce qui influence les institutions. Notre société n’a donc rien d’une chrétienté. Et la mission des chrétiens n’est certainement pas une “défense de la chrétienté”… Comme le disait déjà en 2005 le curé* de la cathédrale Saint-Louis de Versailles : “Les réflexes de bien des demandeurs de rites catholiques les poussent à penser comme si nous étions encore en chrétienté, comme si le catholicisme allait de soi, comme si nous jouissions d’une situation acquise devant l’opinion publique. Or c’est une illusion d’optique. De plus en plus notre référence ne sera plus la chrétienté mais l’Eglise naissante au milieu d’un monde païen ; avec une complication supplémentaire : les préjugés contre une religion qui a une histoire étendue sur deux millénaires… C’est pourquoi il est si important que nos paroisses deviennent davantage des communautés ferventes et rayonnantes, ouvertes et accueillantes, missionnaires au sens le plus fort du terme, celui de la première annonce.”

Et comme l’écrit la méditation dominicale** de ce dimanche dans le mensuel Parole et prière : “Le corps de l’Eglise n’a pas besoin d’être triomphant pour exister. Il faut juste qu’il accepte de reconnaître le Christ comme son Dieu et sauveur, et qu’il marche à sa suite, humblement, là où on est. Si chaque cellule de ce corps s’efforce de garder la foi et de la transmettre aux cellules qui la touchent, alors Jésus trouvera cette foi encore en vie quand il reviendra pour nous emmener dans le Royaume. ”

Nous sommes là très loin des rhétoriques électorales.

 

__________

*  le P. Jean-Marc Bot.

** par le P. Fabrice Chatelain.

 

 

2036164232.jpg

 

Commentaires

PIÈGE

> Élections, pièges à c... ! (À tant de niveaux, hélas)
______

Écrit par : AlexS | 23/01/2022

RELATIVISME

> Puisse cet avertissement arrêter certains cathos sur la voie glissante qui descend vers le nationalisme à prétexte religieux, forme particulièrement tordue du relativisme !
______

Écrit par : Amicie Terray / | 23/01/2022

DIVISIONS

Ces divisions sont le fruit du travail du Diviseur. Et le Diviseur, il travaille beaucoup en ce moment. Beaucoup trop :
https://fr.aleteia.org/2022/01/23/vers-un-credit-social-a-la-francaise/
Le triomphe du Coeur immaculé est-il si proche, pour que Satan soit si actif ?

Feld


[ PP à Feld – Ce ne sont pas des "divisions" entre points de vue équivalents : ce sont des ingérences idéologiques séculières dans le religieux. Exemples en ce moment : le zemmourisme
à droite, le néolibéralisme au centre, le LGBT à gauche.
Jean 2,19 : "Ils n'étaient pas des nôtres..."].

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 24/01/2022

DIVISIONS ET RÊVERIES

> L'Eglise est divisée par la politique. Lire, l'excellente homélie du cardinal Cantalamesa, le Vendredi Saint au Vatican: https://fr.zenit.org/2021/04/02/la-fraternite-catholique-est-dechiree-le-cri-du-card-raniero-cantalamessa-texte-complet/

Pour ceux qui rêvent de Chrétienté, un article d'un prêtre tchèque. Je ne sais si je suis d'accord à tous points de vue, mais l'article mérite d'être lu, et donne à réfléchir: IwAR3cCDKeqM4aUXesZ_GTOsBzw0Wwwg55G_9qsJ6JvHn4hTXJEaJzETNTZUg
______

Écrit par : ND / | 24/01/2022

MÉLENCHONNERIES


https://youtu.be/YFhV_SkhZyc

> J'avoue avoir été un temps tenté par un vote Mélenchon, mais dois reconnaître être quelque peu refroidi par la dernière prestation du tribun sur ThinkerView. L'homme se revendique "matérialiste", soit. "Religieux" de la République, c'est difficile à comprendre mais rien de nouveau sous le soleil. Lorsqu'il s'en prend à la statue de saint Louis au Sénat qui n'aurait rien à y faire car Louis IX aurait vécu avant les sacrosaintes Lumières, je retiens mon souffle.
Cet homme aime-t-il la France ou la République ?
Participer à l'élection d'un Émile Combes 2.0, le chrétien que je suis ne peut s'y résoudre. Mais que reste-t-il comme option, sinon le vote blanc ? (qui, soit dit en passant, devrait être comptabilisé comme suffrage exprimé)
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/01/2022

à ND

Le lien que vous donnez est mort, mais si vous parlez bien du même prêtre tchèque je me rappelle avoir lu pendant la période du confinement des choses remarquables du père Tomás Halik (et aussi, proche, du frère François Cassingena-Trévedy).
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 25/01/2022

CHRISTIANISME INSTRUMENTALISÉ PAR LES NATIONALISMES

> le second lien est mal passé. Le revoici: https://www.revue-etudes.com/article/le-christianisme-instrumentalise-par-les-nationalismes-24079?fbclid=IwAR3cCDKeqM4aUXesZ_GTOsBzw0Wwwg55G_9qsJ6JvHn4hTXJEaJzETNTZUg
______

Écrit par : ND / | 25/01/2022

LE P. HALIK

> Merci ND pour le lien.
Nous pensions bien au même prêtre tchèque, le père Tomáš Halík.
Je vais lire l'article avec grand intérêt, j'avais beaucoup apprécié ses écrits précédents.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 26/01/2022

MALTE (ORDRE DE)

> https://www.cath.ch/newsf/lordre-de-malte-craint-de-perdre-sa-souverainete/
À verser au dossier "Défenseurs de la chrétienté"...
L'ordre de Malte prétend craindre de perdre sa "souveraineté" en dynamitant le projet de "constitution" rédigé par le Saint-Siège à son sujet. Cet ordre fait parler de lui depuis des années, non en raison de sa raison d'être qui est de venir au secours des plus démunis, mais de querelles masculines à sa tête. Rappelons que contrairement au Saint-Siège qui est bien souverain sur quarante-quatre hectares, l'ordre de Malte n'est souverain sur aucun lopin de terre ; sa souveraineté serait selon lui "fonctionnelle" (?).
L'Église a-t-elle besoin d'un pseudo-État alors qu'elle dispose déjà d'un État en bonne et due forme ? Si l'ordre de Malte a besoin d'ambassades pour mener à bien ses missions (ce qui me semble hautement discutable), ne peut-il pas tout simplement agir via les nonciatures, l'ordre étant catholique ?
Tout ceci est pitoyable. Si l'ordre tient tant à sa "souveraineté", c'est surtout pour offrir un poste d'"ambassadeur" aux diplomates en fin de carrière des grands pays européens et pour distribuer des titres ronflants à un certain entre-soi bien né : le "grand chancelier" de l'ordre estime ainsi que l'ordre et le Saint-Siège, tous deux "souverains", devraient discuter sur un pied d'égalité ! On croit rêver.
Au lieu de s'accrocher à des privilèges d'un autre âge (l'ordre n'est plus souverain depuis... 1798), nos preux chevaliers devraient préférer à la défense de leur soi-disant "souveraineté" celle des millions de gens qui de par le monde attendent qu'on leur vienne en aide. ATD-Quart Monde et l'Armée du Salut agissent sans "ambassades" ni "grand-maître" ou "Conseil d'État", l'ordre de Malte devrait parfaitement pouvoir en faire autant ! Cela fera une porte de sortie en moins pour le gotha européen, mais cela les rapprochera certainement de l'Évangile.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 27/01/2022

@ Philippe de Visieux

> Je n'ai pas tous les éléments du dossier, mais je ne comprends pas votre charge contre l'Ordre de Malte dont je sais par ailleurs tout le bien qu'il fait ou a fait à travers le monde, avec un statut qui le rend plus indépendant que beaucoup d'autres ONG financées par l'Europe ou autre.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 28/01/2022

VOTE BLANC ?
à Philippe de Visieux

> Je ne vois pas en quoi le vote blanc peut être une option souhaitable (même comptabilisé, ce qu'il n'est pas actuellement).
Certes aucun candidat ne coche toutes les cases pour le chrétien exigeant par rapport à l'Evangile...
Mais voter blanc c'est au final laisser les autres décider à notre place.
Voter blanc, n'est-ce pas finalement avoir les mains pures et n'avoir pas de mains, autrement dit être désincarné !
La politique est l'art du possible, et il vaut sans doute mieux voter pour celui qui est le moins éloigné de nos choix prioritaires que faire ou laisser faire la politique du pire.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 28/01/2022

à Michel de Guibert :

> Contre l'ordre de Malte, aucune charge bien entendu. Contre les querelles intestines à sa tête, quelque amertume par contre. Car qu'est-ce que l'ordre de Malte ? Des bénévoles qui agissent aux quatre coins du monde pour le bien des pauvres ou une douzaine de bonshommes dans un immeuble romain qui jouent aux chefs d'État ? À l'évidence, le Saint-Siège tente par ses réformes de ramener l'ordre vers un statut d'ONG catholique en le débarrassant de tout ce qui pourrait l'assimiler à un État fantoche. Car si les quelques chevaliers romains s'accrochent à une souveraineté qui n'existe que dans leur imagination, c'est moins pour le bien des pauvres que pour satisfaire une certaine soif d'apparat et de pouvoir. Le pape, par le biais du cardinal Tomasi, leur rappelle ce qu'a enseigné le Christ : "vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi".
Quant au vote blanc, je considère comme vous qu'il est loin d'être satisfaisant. Ce que je regrette, c'est qu'il ne soit pas considéré comme suffrage exprimé. Il est pourtant l'expression d'un refus : l'élection du président à la majorité des suffrages exprimés devrait prendre en compte le vote blanc, le cas échéant en organisant un nouveau scrutin si le peuple rejette par son vote tous les candidats qui lui ont été proposés.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 29/01/2022

ÉTHIQUE ET POLITIQUE

> Peut-être pour rajouter au débat, ce lien: http://pascalide.fr/ethique-et-politique-des-soeurs-jumelles/?fbclid=IwAR1n9dXuhQ7bsahHX2ysrBV05zeSu6BeIJwSaPXPMD3puONwxlJCiYWghaE

Écrit par : ND / | 29/01/2022

AGGIORNAMENTO

> Même aggiornamento dans l'ordre "équestre" du Saint Sépulcre, association caritative de fidèles fondée par Pie IX au XIXe siècle pour soutenir les oeuvres sociales catholiques en Terre Sainte. Pour mieux mettre en valeur cette mission, le pape François a supprimé récemment la cérémonie des adoubements. L'investiture des membres de l'ordre se fait désormais à la veillée. Le but est d'abolir les prétentions moyenâgeuses qui flattaient des snobs ("sine nobilitate"), et de le recentrer sur le pur caritatif sans oripeaux pseudo-moyenâgeux. Il ne reste plus qu'à débarrasser l'ordre de l'adjectif "équestre", et du dîner en habit très démodé que seule pratique encore la branche française. Aggiornamento ! J'en connais qui vont grincer des dents et traiter le pape d'hérétique.
______

Écrit par : André Montbard / | 29/01/2022

à André Montbard :

> Heureux d'apprendre cet aggiornamento bienvenu au Saint-Sépulcre. Au moins, ils ne se disaient pas "l'égal du Saint-Siège" au plan séculier : en 2022, le grand-maître de l'ordre de Malte porte encore le prédicat d'altesse éminentissime ! Défense de la foi et assistance aux pauvres - la devise de l'ordre - et rien d'autre.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 30/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.