Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2022

Symptomatique : l’Elysée refuse le Panthéon à Molière

271969016_1600250686983552_1493251129282813036_n.jpg

Louis XIV donne une leçon aux courtisans en faisant déjeuner Molière à sa table

Mon éditorial du lundi 7h55 à RCF :


<< La société actuelle a le génie des polémiques absurdes, et la campagne électorale renforce cette tendance. La dernière polémique concerne… Molière. L’acteur Francis Huster et deux candidates à la présidentielle – Anne Hidalgo et Valérie Pécresse – veulent qu’il entre au Panthéon. L’Elysée répond : “Non, parce que Molière a vécu avant les Lumières et la Révolution”. Francis Huster s’en étonne et déclare, je cite : “Si le Panthéon n’est fait que pour retracer la gloire de la France à partir de la Révolution, alors mieux vaut ne plus jouer du Molière, du Racine, du Beaumarchais !”  L’Elysée, accusé d’inculture par Huster, riposte alors au nom des grands principes. Un conseiller présidentiel déclare à la presse : “Le Panthéon est un temple laïque, enfant de la patrie républicaine engendrée par les Lumières !” 

Diable. Voltaire et Rousseau ont droit au Panthéon, mais pas Molière ? Il ne peut pas être une gloire de la France parce qu’il est mort vingt ans avant la naissance de Voltaire ? Pourtant Voltaire – monarchiste à l’anglaise – ne fut pas plus républicain que Molière ! Et il n’existe aucune règle chronologique pour limiter les entrées au Panthéon… En 1792, par exemple, la Révolution décide de panthéoniser Descartes : or Descartes est mort depuis 1650, vingt ans avant Molière !

Et aujourd'hui, pour tout compliquer, parmi les personnages reposant au Panthéon il y a depuis 1811 trois dignitaires italiens de l’Eglise catholique : le cardinal de Kellie, le cardinal Caprara et le cardinal Mareri. Tous les trois étaient bien vus de Napoléon, mais ils n’ont vraiment aucun rapport, même lointain, avec la laïcité républicaine.

On ne voit donc pas de raison pour refuser le Panthéon au grand Molière.

Mais de tous temps il y eut des excès de zèle à son encontre... Ainsi, un jour, l’entourage de Louis XIV refuse d’admettre Molière au souper du roi ; mais le roi le fait asseoir à sa table, en disant sur un ton ironique : “Me voilà occupé de faire manger Molière, que mes officiers ne trouvent pas assez bonne compagnie pour eux !" C’est une anecdote que Francis Huster pourrait utiliser.  >>

 

 

Molière 1.jpg

 

 

Commentaires

'LE MALADE IMAGINAIRE' ET NOUS

> Je m'occupe en ce moment à enseigner 'Le Malade imaginaire' à mes classes de Première. Dans la pandémie ambiante, quelle résonance ! (Et quel humour douteux de l'Education Nationale qui fit ce programme en début de Covid, avec 'Juste la fin du monde' de Lagarce et... 'Les fausses confidences' de Marivaux !)
Non pas que cette pandémie soit imaginaire, bien entendu, mais quelle inflation de paroles médicales à l'infini depuis deux ans ! Des Diafoirus partout, et nous sommes tous plus ou moins devenus des Argan, obsédés par nos vaccins, nos tests, nos 'pass'. Il suffit de relire l'enflure ahurissante du monologue d'ouverture de la pièce : quel morceau de bravoure d'éologie (selon le savoureux néologisme de Karim Duval) ! D'ailleurs, j'ai l'impression qu'il est devenu rare de trouver une mise en scène qui le fasse dire en entier par le comédien, comme si cette avalanche de purgatifs et de lavements ne pouvait plus passer la rampe ?
Vive Molière qui 'tam bene scribet et castigat ridendo mores' !
______

Écrit par : AlexS / | 17/01/2022

SAINTE GENEVIÈVE

> Faut-il rappeler à ce conseiller que les murs intérieurs du Panthéon sont couverts de fresques qui relatent l'histoire de sainte Geneviève ?
Il y a, au fond de la nef du Panthéon et à la place de l'autel, un groupe sculpté qui représente la Convention Nationale avec d'un côté des militaires et des soldats de l'an II et de l'autre côté des conventionnels qui font un salut en tendant la main droite...Je pense que la "cancel culture" pourrait s'interroger sur la pertinence de ce groupe sculpté de conventionnels tendant la main droite qui pourrait rappeler d'autres groupes tendant la main droite !
_____

Écrit par : B.H. / | 17/01/2022

DÉSUET

> Cette coutume de la "panthéonisation" me paraît désormais très désuète. En fait, c'est Mitterrand qui l'a rendue obsolète, en y allant triompher de sa victoire, en 81. Quel sens désormais cela a-t-il d'y ramener les cendres de tel ou tel ? Cela n'apporte rien. Que Molière n'y soit pas, cela ne retranche rien à son génie. J'étais content pour Joséphine Baker, mais pour moi cela ne signifiait pas davantage que ce qu'on lisait dans les livres d'histoire, et même moins, tant c'est artificiel, en somme. Cette habitude de la République de décerner des prix, c'est lassant, une mauvaise surenchère. On a envie de dire : lâchez-nous les basket !
______

Écrit par : Bégand / | 17/01/2022

AU DÉBUT

> E. M. n'a-t-il pas dit au début de son mandat, "il n'y a pas de culture française"?
______

Écrit par : PF Huet / | 18/01/2022

LA RUE CADET

> Je ne vois qu'une explication à cette décision incompréhensible : s'assurer le vote des francs-maçons le 10 avril. Jupiter multiplie les bévues depuis plusieurs jours, avec le coup de com' raté et la volte-face de Philippe devant l'intransigeance élyséenne. Caresser la rue Cadet dans le sens du poil en tenant le langage qu'elle a envie d'entendre, cela fera toujours quelques points dans l'escarcelle !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 18/01/2022

AVANT

> Rappelons qu'avant d'être "un temple laïque, enfant de la patrie républicaine engendrée par les Lumières", le Panthéon était l'église Sainte Geneviève !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 18/01/2022

À TABLE

> J'imagine que Molière était un compagnon de table moins ennuyeux que les courtisans !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 18/01/2022

LE SOUCI

> Le souci, je crois, c'est que si Molière vivait de nos jours, il n'aurait peut-être pas de Tartuffe ou de précieuses ridicules à épingler, mais il aurait bien d'autres sujets pour ses pièces, lesquelles ne plairaient que modérément à nos dirigeants.
______

Écrit par : Bernadette / | 19/01/2022

BARTLEBY

> Le Panthéon, sanctification athée républicaine.
Lâchons un 'we'd rather not', histoire de plagier Bartleby ?
______

Écrit par : Aventin / | 21/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.