Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2021

Shows politiques et abstentionnisme : le problème français

AGL7Z76PZFFSHNM3JYYQBBGVTY.jpg

L'abstentionnisme va-t-il frapper aussi la présidentielle en 2022 ? Après La Défense, Villepinte et la désignation ultra-médiatique de la candidature LR, mon éditorial du lundi 7h55 à RCF :


Depuis hier dimanche, voilà deux revenants : Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon. Zemmour reculait dans les sondages. Mélenchon stagnait très en-dessous de son score de 2017... Or tous les deux viennent de réussir leur grand show de lancement de campagne :  Mélenchon à La Défense, devant 3000 militants agitant le drapeau de son nouveau parti (“Union populaire”) et chantant la Marseillaise ; Zemmour à Villepinte, devant dix mille militants agitant le drapeau tricolore, chantant eux aussi la Marseillaise et acclamant le nouveau parti de leur candidat qui s’intitule, lui, “Reconquête”… Deux spectacles montés par des techniciens du grand meeting – celui de Zemmour étant même l’ancien architecte des grandes réunions de Nicolas Sarkozy.

Mais le show Mélenchon et le show Zemmour auront-ils un effet sur l’opinion publique française : celle qui vote de moins en moins, on a pu s’en apercevoir aux élections régionales ? Si les Français ne votent plus, disent-ils aux enquêteurs, c’est qu’ils ne croient plus dans la politique parce qu’ils trouvent que les promesses des candidats sont rarement suivies d’effet. Question promesses, Zemmour et Mélenchon n’en sont pas avares : Mélenchon dans le style participatif à la mode, avec son programme établi par ce qu’il appelle un “parlement de campagne” ; Zemmour dans le genre bonapartiste qui lui est cher, à coups de “je veux” et d’appels au sursaut national. On saura par les nouveaux sondages si ces roulements de tambour éveillent un écho chez les Français non-engagés.

On pourra d’ailleurs comparer avec les sondages de la candidate LR enfin désignée, Valérie Pécresse : ce sera intéressant parce qu’elle ne tiendra pas de meeting, elle, “par respect des mesures sanitaires”. De toute façon elle ne fait pas dans le tonitruant – question de style personnel...

Et tout cela devra être analysé dans le contexte général : ce scepticisme croissant des électeurs français, traduit en abstentionnisme, et qui devient menaçant pour la crédibilité de nos institutions. Que deviendra la démocratie si les gens ne votent plus ?  

 

logo.png

 

Commentaires

TOUS DES FILLON

> Zemmour et Mélenchon ne me donnent pas envie de voter, se dit l'électeur. Et Pécresse non plus, gaie comme une porte de prison, une sorte de Fillon femelle. Du reste, j'ai entendu un commentateur qui disait que Zemmour aussi avait repris le programme de Fillon. Donc, on a énormément de clones de Fillon, parce que ça paie, électoralement. Question de mode. L'électeur pense : de toute façon, je ne vais pas aller me déprimer à aller voter, ce sera un seul et même bonhomme qui sera élu : Fillon. Idem pour Macron, qui, libéral intrinsèque, est un autre Fillon.
C'est normal. En haut, ils sont tous pour les riches et les privilégiés. Donc, c'est quelqu'un qui leur ressemble qui passe (au besoin, ils lui donnent le fric pour y parvenir). Le politologue Sainte-Marie ne dit pas autre chose, avec son ingénieuse théorie des blocs. Il y a le bloc des pauvres, qui n'en peuvent mais, qui ne veulent même plus faire la révolution. Et le bloc des libéraux, ceux qui sont aux manettes. Bolloré, le prochain propriétaire du "Figaro", soutient Zemmour, avec sa chaîne CNews, notamment. C'est significatif. Fillon a fait des petits, il avait trouvé la recette miracle ! Le libéralisme patenté et sans complexe. C'est ça qui marche aujourd'hui, parce que les opposants, les pauvres, les gilets jaunes sont découragés. A moins d'un sursaut, nous aurons donc Macron en 2022. C'est mon pronostic dans l'instant. Cela m'étonnerait que ça change beaucoup.
______

Écrit par : Bégand / | 06/12/2021

L'OLIGARCHIE

> En 2017, l'oligarchie faisait très fort en transformant un illustre inconnu en président de la République grâce à du battage médiatique.
En 2017, elle a encore mieux : un type qui n'est bon qu'à faire des embardées verbales dans les salons mondains (appelés "plateaux télé" au XXIe siècle). Si Zemmour est élu, nul doute qu'il accomplira le rêve de toute sa vie : inaugurer les chrysanthèmes en masse. Sa façon d'honorer de Gaulle. Et pour le reste, Bolloré se chargera de composer son gouvernement. Oui, parce que Zemmour est le faux-nez de Bolloré, pour ceux qui ne savaient pas ; comme Macron est le faux-nez de Bernard Arnault.
Tout a déjà été dit sur Zemmour ou presque. Je ne vais pas en rajouter. Mais ce qui m'inquiète encore plus que ses idées macabrement vichysardes (et ce n'est pas peu dire), c'est Vincent Bolloré son marionnettiste.
Car Bolloré est un "fervent catholique". Moins sur la doctrine sociale de l'Église que sur la dévotion à Sainte-Nitouche-du-gros-orteil. Je suis très adepte du culte des saints mais je ne vois pas l'intérêt si c'est pour délibérément ignorer un pan entier du Magistère.
https://www.la-croix.com/France/Vincent-Bollore-catholique-2021-11-12-1201184796
Exemple : Bolloré dévalise l'Afrique. Il s'est accaparé une surface gigantesque de terres dans des conditions très opaques, et a réussi à faire mettre en garde-à-vue les journalistes qui ont relayé l'information. https://www.mediapart.fr/journal/france/120216/proces-bastamag-bollore-ne-veut-pas-entendre-parler-de-la-socfin-en-afrique
Par ailleurs, il a réussi à acquérir les ports d'Afrique dans des conditions tout aussi spécieuses. https://www.dw.com/fr/bollor%C3%A9-afrique-logistique-ports/a-59522599
Et que fait-il de l'argent qu'il en retire ? Il finance l'Église. Et notamment un monastère éminent en France. N'y aurait-il pas un contre-témoignage à anticiper pour l'Église ? Que penser d'une Église qui se nourrit du sang des pauvres ?
Certes, ce n'est pas le premier milliardaire tiraillé entre sa foi et son métier (Arnault, Mulliez, et même moi qui ne suis pas Crésus je suis publicain à mes heures). Sauf que Bolloré, lui, ne fait pas seulement œuvre de conquête économique. Il entend aussi faire une conquête spirituelle et intellectuelle. L'empire médiatique qu'il met à disposition de l'abbé Grimaud le démontre.
Je ne suis pas évêque. C'est le métier le plus horrible du monde. Je suis donc présomptueux de donner des conseils. Mais je préconiserais de dénoncer le malaise Bolloré dans l'Église, avant que les dégâts ne soient trop graves. Les catholiques n'ont pas besoin de porter sur leurs épaules les absurdités que Zemmour dit et qu'il risque de faire.
______

Écrit par : Cyril B / | 06/12/2021

LE CAPITAL ÉTOUFFE LA DÉMOCRATIE

> "Si les Français ne votent plus, disent-ils aux enquêteurs, c’est qu’ils ne croient plus dans la politique parce qu’ils trouvent que les promesses des candidats sont rarement suivies d’effet." Alors, "que deviendra la démocratie si les gens ne votent plus ?" Si les aspirations des électeurs sont étouffées et si la démocratie est en danger, c'est tout d'abord parce que les puissances économiques dominent la politique et priment sur la Personne et la biosphère. La folle religion du capital, forte de son credo mortifère, réclame toujours plus de sacrifices.
______

Écrit par : Francesco / | 07/12/2021

LES MOYENS

> Au fait, à quoi sert-il de voter pour élire le président fantoche d'un pays qui n'est plus souverain quand aucun des candidats déclarés, même souverainistes, n'évoque les MOYENS de rétablir notre indépendance?
______

Écrit par : PF Huet / | 09/12/2021

> Je suis bien d'accord avec PF Huet.
______

Écrit par : Bernadette / | 11/12/2021

2022

> Autant que je sache les Français considèrent que le scrutin présidentiel est fondamental. La participation y est généralement plus élevée que pour les autres scrutins !
______

Écrit par : RDG / | 13/12/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.