Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2021

L'Etat banquier d'affaires (prôné par Macron) est obsolète, la souveraineté exige un Etat planificateur

macron,économie

Ma chronique de ce matin à Radio Présence (Toulouse Midi Pyrénées) –Présentant son plan d’investissements France 2030, Emmanuel Macron a déclaré que depuis quatre ans la France était devenue “le pays le plus attractif d’Europe”. Il s’est aussi présenté en chantre de la “réindustrialisation” et de la souveraineté économique retrouvée. Regardons ça de plus près :


Macron semble ne voir la réindustrialisation que comme un produit de ce qu’il appelle “l’attractivité de la France”. Et pour le courant d’idées qu’il incarne, attractivité veut seulement dire baisses d’impôts pour les entreprises, baisse de la protection sociale, dérégulation du marché du travail, etc. Et cette forme d’attractivité veut dire aussi dépendance complète envers les investisseurs, y compris étrangers : ce qui ne fait pas vraiment une stratégie économique.

Hier matin Macron a aussi chanté la gloire de ce qu’il nomme la French Tech, dans la langue censée plaire aux investisseurs. Et, oui, la Banque publique d’investissement BPI France aide massivement la French Tech. Mais dans quels secteurs jusqu’à présent, interroge le professeur d’économie Bruno Amable ? pas tellement dans les secteurs allégués hier matin par le chef de l’Etat : pas dans le secteur des vaccins, malgré le retard de la France ; ni dans le secteur des semi-conducteurs, malgré la pénurie ; ni dans le secteur de la décarbonation : non, ce dont se félicite le secrétaire d’Etat à la Transition numérique, Cédric O, c’est que BPI France ait levé un milliard de dollars en une seule journée pour la French Tech, dont 700 millions pour une seule start-up dont le business est de gonfler une bulle spéculative sur des cartes de joueurs de football cryptées…

Par ailleurs, le journal économique La Tribune soulignait en septembre que le succès de la French Tech ne profite pas vraiment à la France : “Beaucoup de startups qui réussissent finissent par développer une dépendance envers des acteurs étrangers : les GAFAM pour 73 % d'entre elles, et les fonds étrangers, souvent américains ou asiatiques, pour celles qui ont besoin de lever beaucoup d'argent. Sans compter celles qui déménagent leur siège social aux Etats-Unis ou se font racheter par des entreprises étrangères...”

Et La Tribune concluait : “Tant que la France n'aura pas réglé ce problème, la French Tech ne sera pas vraiment souveraine.”

Mais le président de la République, hier, n’a pas évoqué cette difficulté : comme si tout patron de start-up était tabou. Alors que Macron n’a pas hésité, dans le même discours, à taper sur les constructeurs automobiles en les accusant à demi-mot de ne pas être coopératifs…

Alors : que faudrait-il pour la souveraineté française ? Des prises de participation majoritaires dans les firmes-clés, et des mesures de protection : “un Etat planificateur, pas un Etat banquier d’affaires*”, répond le professeur d’économie.  

 

https://www.radiopresence.com/IMG/mp3/13102021_chroeco_airtemps.mp3

.

* Benoit XVI : « Un des risques les plus grands est sans aucun doute que l’entreprise soit presque exclusivement soumise à celui qui investit en elle…” -  “Le binôme exclusif marché-Etat corrode la socialité…” (‘Caritas in veritate’)

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

Commentaires

TROISIÈME VOIE

> Un état planificateur :cela ne rappelle-t-il pas trop les régimes communistes ? Ou pas ?

JCK


[ PP à JCK – Trouvez-vous que de Gaulle était communiste ? Trouvez-vous que les papes sont communistes (Jean-Paul II, Benoît XVI, François) quand ils réclament que l'Etat politique fasse jouer le contrepoids de sa souveraineté dans l'économie et la finance ? Non : ces efforts de troisième voie entre socialisme d'Etat et capitalisme en folie sont simplement réalistes. ]

réponse au commentaire

Écrit par : J C Kill | 13/10/2021

MACRON À LAS VEGAS

> Vous savez, quand Macron était encore ministre des finances il était allé au CES de Las vegas. Et il s'étrait émerveillé devant une start'up crée par des Français. Je m'en souviens encore : la start'up s'appelait Lima et développait une sorte de cloud personnel. La solution semblait d'ailleurs à mes yeux assez pertinente car finalement "le cloud" se trouvait chez vous.
https://www.reddit.com/r/a:t5_398g4/comments/apz130/lima_is_shutting_down/
Cette french tech était immatriculée dans l'Etat du Delaware.
Alors je pense que la compréhension de la French Tech par Mr Macron doit être toute relative. Pour vous je ne sais pas, mais cette entreprise c'était juste pour moi de la US tech certainement financé en partie ou en grande partie par du capital risque américain....
______

Écrit par : PierreO. / | 13/10/2021

MACRON

> Magnifique ! Je suis ravi de vous voir sur un tel sujet.
Ravi sur le fond, car nous sommes bien peu à défendre le plan et l'Etat stratège aujourd'hui.
Ravi sur la forme, car je trouve en général plus sévère avec les Républicains, qui pourtant comptent dans leur rangs des séguinistes comme Julien Aubert, partisan d'un Etat stratège, qu'avec Macron et son gouvernement ultra-libéral qui écrase et méprise les plus faibles.

JL


[ PP à JL – Pardon, mais tapez "Macron" dans la fenêtre de recherche et vous allez voir si je l'épargne depuis quatre ans ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean Lamidélère | 14/10/2021

@ Pierre O

> ..sachant en outre que le Delaware est le paradis fiscal interne des US.
______

Écrit par : PF. Huet / | 17/10/2021

MAIS...

> mais c'est ce que propose le "Z"

Zitoun


[ PP à Zitoun – Si vous le dites...
Mais c'est surtout ce pour quoi milite notre blog depuis 2008. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Zitoun / | 18/10/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.