Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2021

Pourquoi j'ai signé l'appel des 100 de 'La Croix-L'hebdo'

couv100bd-1.jpg

J’ai signé “l’appel des 100” que publie La Croix au seuil de la campagne présidentielle. Il s’adresse à tous les courants politiques. Son objectif est d’aider à échapper aux dérives actuelles :


La Croix, 24/09

<<    Débattre vraiment ! Les 10 engagements de ‘La Croix’ pour la présidentielle

<<   Les périodes électorales constituent un rendez-vous privilégié pour notre démocratie. C’est un temps où nous envisageons collectivement notre avenir, et où le citoyen doit avoir la possibilité de s’informer, avant d’exercer son pouvoir de décision. C’est dire si nous ne devons pas rater ce rendez-vous. Or, au regard de ces derniers mois, nous pensons qu’il est légitime de s’inquiéter. Est-il encore possible de débattre dans notre pays ? La qualité du débat est l’affaire de tous. Les grands médias et les personnalités publiques exercent en ce domaine une responsabilité première. Mais puisque les réseaux sociaux permettent désormais au plus grand nombre de prendre la parole publiquement et instantanément, cette responsabilité s’exerce aussi à l’échelle de chaque individu ou chaque communauté.  Vous en avez assez des débats outranciers, sans queue ni tête, où personne ne s’écoute vraiment ? Nous aussi.  C’est la raison pour laquelle, à l’aube de la campagne présidentielle, La Croix vous propose dix engagements simples et concrets. Loin de limiter l’expression, ils résument à nos yeux les conditions d’un débat honnête et sincère, qui n’occulte pas les divergences mais permet de les exprimer sereinement.

<<  Nos dix engagements pour cette année électorale

  1. Lutter contre les fausses informations. S’abstenir de relayer celles dont on ignore la source.
  2. Ne pas attaquer la vie privée, préserver l’intimité, y compris celle des personnes publiques.
  3. Ne pas injurier, diffamer, humilier, dénigrer, harceler.
  4. Refuser de transformer les réseaux sociaux en tribunaux populaires. Ne pas céder à la dénonciation et à l’indignation systématiques, qui ne peuvent tenir lieu de pensée argumentée.
  5. Veiller à ne pas déformer des propos et à ne pas les sortir de leur contexte.
  6. Ne pas utiliser l’anonymat ou le pseudo pour contourner les règles de civilité ou biaiser le débat.
  7. Ne pas enfermer les interlocuteurs dans des identités figées, d’origine, de genre, d’âge, de religion, de classe sociale.
  8. Écouter le point de vue de l’autre jusqu’au bout, sans dramatiser les désaccords.
  9. Accepter la complexité, dire les nuances, pour ne pas s’en tenir à des oppositions frontales.
  10. Entendre la parole des plus faibles et, plus largement, celle qui s’exprime moins dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Les cent premier signataires :

ABEL Olivier, philosophe - ADLER Laure, journaliste, productrice - AILLAGON Jean-Jacques, ancien ministre de la culture - ALBANEL Véronique, philosophe et présidente de JRS France-Service jésuite des réfugiés - ALIMI Arié, avocat - AMAR Pierre, prêtre blogueur - ANDRÉ Christophe, psychiatre - ARAUD Gérard, ancien ambassadeur de France à l’ONU et à Washington - ASSELIN François, président de la CPME - BADRÉ Bertrand, ancien directeur général de la Banque mondiale - BAILLE Jean-Philippe, directeur de Franceinfo - BAJRAFIL Mohamed, théologien musulman - BAYART Jean-François, professeur à l’IHEID (Genève) - BÉCHU Christophe, maire d’Angers - BECQUART Nathalie, religieuse, sous-secrétaire du Synode (Vatican) - BENCHEIKH Ghaleb, président de la Fédération de l’islam de France - BENZINE Rachid, islamologue - BERGER Laurent, secrétaire général de la CFDT - BIANCO Jean-Louis, ancien président de l’Observatoire de la laïcité - BLANQUER Jean-Michel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports - BONIFACE Pascal, directeur général de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) - BORELLO Jean-Marc, président du Groupe SOS - BOUCHAIN Patrick, architecte et urbaniste - BOURG Dominique, philosophe - BOUVIER Jérôme, président de Journalisme et citoyenneté - BRAGUE Rémi, philosophe - BRAKHLIA Salhia, journaliste à France Info - BRICE Pascal, président de la Fédération des acteurs de solidarité - BRUCKNER Pascal, écrivain - CANDIARD Adrien, dominicain - CANFIN Pascal, député européen - CANNONE Belinda, écrivaine - CAZENEUVE Bernard, ancien premier ministre - CHABANIER Cyril, président de la CFTC - CLAVAIROLY François, pasteur et président de la Fédération protestante de France - COMTE-SPONVILLE André, philosophe - CORNU-THÉNARD Raphaël, fondateur d’Anuncio - DAVID Guislaine, secrétaire générale SNUipp-FSU - DELOIRE Christophe, secrétaire général de Reporters sans frontières - DELORME Philippe, secrétaire général de l’enseignement catholique - DELSOL Chantal, philosophe, membre de l’Institut - DENIS Jean-Pierre, journaliste, écrivain - DEVISE Véronique, présidente du Secours catholique - DION Cyril, écrivain, réalisateur - DUFLOT Cécile, directrice générale d’Oxfam France - EL KAROUI Hakim, essayiste - ELIACHEFF Caroline, pédopsychiatre, psychanalyste et essayiste - FAUVELLE Marc, journaliste à France Info - FAYET Véronique, ancienne présidente du Secours catholique - FERNEY Alice, romancière - FOURCADE Claire, médecin, présidente de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (Sfap) - FOUREST Caroline, écrivaine, journaliste, réalisatrice - GALLOIS Louis, président de la Fabrique de l’industrie - GAUCHET Marcel, philosophe et historien - GIBAULT Claire, chef d’orchestre - GIRAUD Gaël, économiste et jésuite - GRARD Marie-Aleth, présidente d’ATD Quart Monde - GRZYBOWSKI Samuel, fondateur de Coexister - HABIB Claude, écrivaine - HEINICH Nathalie, sociologue - HÉRAN François, professeur au Collège de France - HOLLANDER-LAFON Magda, ancienne déportée - de HOOP SCHEFFER Alexandra, directrice de recherche au German Marshall Fund - HUBERT Thierry, dominicain - HUGUENIN François, essayiste - JOUANNO Chantal, ancienne ministre, présidente de la Commission nationale du débat public - JOUZEL Jean, climatologue - de KERMEL Éric, écrivain - KIDJO Angélique, chanteuse – LE MORHEDEC (KOZ) Erwan, blogueur, avocat, essayiste - LACOMBE Karine, professeure d’infectiologie - LAMBERT Christiane, agricultrice et présidente de la FNSEA - LAMY Pascal, coordinateur du réseau de think tanks Jacques-Delors (Paris, Berlin, Bruxelles) - LE GOFF Jean-Pierre, sociologue - LE MEN Yvon, poète - LECLERC Michel-Édouard, président du comité stratégique des Centres E.Leclerc - LÉCU Anne, religieuse dominicaine et médecin en prison - LEMARCHAND François, fondateur de Nature et Découvertes - LOISEAU Nathalie, eurodéputée - MAILFERT Anne-Cécile, présidente de la Fondation des femmes - MARGRON Véronique, religieuse dominicaine, présidente de la Conférence des religieuses et religieux de France (Corref) - MARINOPOULOS Sophie, psychanalyste, spécialiste de la famille - MARION Jean-Luc, de l’Académie française - MARTICHOUX Élizabeth, journaliste à LCI - de MAZIÈRES François, maire de Versailles - MOREL Bruno, directeur général d’Emmaüs Solidarité - MULLER-COLLARD Marion, pasteure - NDIAYE Pap, historien - NYSSEN Françoise, éditrice - O Cédric, secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques - PECH Thierry, directeur général de Terra Nova - PÉCRESSE Valérie, présidente de la région Île-de-France - PEDOTTI Christine, journaliste - PELLETIER Anne-Marie, théologienne - PETIT Antoine, Président-directeur général du CNRS - PHILIPPE Édouard, ancien premier ministre - PICCARD Bertrand, président de la Fondation Solar Impulse - PINGEOT Mazarine, philosophe - PIOLLE Éric, maire de Grenoble - de PLUNKETT Patrice, journaliste, essayiste - POUJOL René, journaliste - QUEFFÉLEC Anne, pianiste - QUINIO Dominique, ancienne directrice de La Croix - RENOUARD Cécile, religieuse - ROBERT Christophe, délégué général de la Fondation Abbé-Pierre - ROMERO Jean-Luc, président de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, adjoint à la mairie de Paris - ROUX Caroline, journaliste à France 2 (« Les 4 vérités ») et France 5 (« C dans l’air ») - ROUX DE BÉZIEUX Geoffroy, président du Medef - ROYER Philippe, président des EDC - SARTHOU-LAJUS Nathalie, philosophe - SAVOY Guy, chef cuisinier - SCHNAPPER Dominique, sociologue, ancien membre du Conseil constitutionnel - SERVIGNE Pablo, essayiste - SHAHID Leïla, ancienne ambassadrice de Palestine - THURAM Lilian, ancien sportif, président de la Fondation Lilian-Thuram - TOUVET François, évêque de Châlons-en-Champagne, président du conseil pour la communication de la Conférence des évêques de France - VALLAUD-BELKACEM Najat, ancienne ministre - VALLETOUX Frédéric, président de la Fédération hospitalière de France - VASSEUR Flore, écrivaine et réalisatrice - VENTURA Alba, journaliste à RTL - VOULZY Laurent, auteur, compositeur, interprète - WIHTOL DE WENDEN Catherine, directrice de recherche au CNRS - WINOCK Michel, historien… >>

 

 

Mon commentaireCet appel réunit donc des signatures très diverses, parmi lesquelles des représentants de courants philosophiques et politiques opposés. C’est conforme à son objectif : amener des gens de tous horizons à prendre position contre la dérive (hystéries “polémiques” et superficialités people) substituée au débat par une partie de l’audiovisuel et par les réseaux sociaux.

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

18:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : 2022

Commentaires

ÉCOUTER

> 100% derrière vous !
Je signe également, convaincu que ces principes devraient tenir dans la durée au-delà de l'année électorale.
Je discute régulièrement avec mes grands enfants (ados / adultes) à la maison, et ces principes ne sont pas (ne sont plus) évidents pour eux...
J'aurais préférer le verbe "Ecouter" (la parole des plus faibles...) dans la dixième.
Merci.
______

Écrit par : Xavier / | 26/09/2021

ÇA REMONTE À POLAC

> Cette pathologie du débat nous la devons à Michel Polac et à son émission "droit de réponse" qui a introduit un style" impertinent" comme on disait à l'époque. Il avait fondé cette émission en 1982 après avoir disparu pendant dix ans du paysage médiatique à cause de propos scandaleux sur l'inceste (dans sa première émission "post-scriptum").
Interrompu en 1987 "Droit de réponse" est resté une "référence" comme on dit dans le monde médiatique. Quant à Michel Polac il a eu encore des soucis à cause de la publication d'un de ses livres de souvenirs où il décrivait avec force détails sa rencontre pédophile avec un enfant de 11 ans. Polac était vraiment un pontife de l'idéologie soixante-huitarde !
______

Écrit par : B.H. / | 27/09/2021

PAS TOUT À FAIT

> De tous horizons? Vraiment?

LG


[ PP à LG – Pas toiut à fait. Evidemment aucun des signataires n'appartient au camp des hallucinés diffuseurs de fake-news... ]

réponse au commentaire

Écrit par : LG / | 27/09/2021

LE RAPPORT SAUVÉ

> Attendons-nous à des temps difficiles en Église.
Le rapport Sauvé, pour les laisser-entendre que j'en ai, sera accablant.
La Lectio de ce dimanche (Marc 9,38-43.45.47-48) n'a pas été comprise, par conséquent encore moins admise, au profit du "qui suis-je pour juger ?" et autres formulations qui apparaissent aujourd'hui comme autant de dénis.
Retrouver le perdu, la boussole et la grâce, et se relever...Deo gratias.
______

Écrit par : Aventin / | 27/09/2021

PAS AU COURANT

> Le rapport Sauvé va être sûrement accablant, mais faisons confiance à la Providence qui saura recadrer ceux qui voudront l'instrumentaliser un peu vite pour faire oublier leurs propres turpitudes. Charlie Hebdo a publié en Janvier 2O21 une planche de caricatures sur Elisabeth Guigou qui avait été désignée par le gouvernement comme homologue de Jean-Marie Sauvé, mais pour les délits sexuels sur mineurs et leurs "couvertures" dans les milieux autres que l'Eglise catholique. Elisabeth Guigou, amie de longue date d'Olivier Duhamel, avait déclaré qu'elle n'était pas au courant de ses comportements sexuels déviants dans sa propre famille. Le titre de la page de caricatures est "comment faire carrière en n'étant pas au courant". Elle a démissioné de son poste.
______

Écrit par : B.H. / | 29/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.