Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2021

Une "grande colère" macronienne qui dure juste huit jours

74779737-drapeaux-des-usa-et-de-la-france-peints-sur-un-mur-craqué.jpg

Huit jours après avoir subi  un affront (révélateur) de la Maison Blanche, l'Elysée passe l'éponge ! Paris aurait pu profiter du scandale australien pour desserrer les liens de vassalité France-USA  – mais Macron recommence à feindre d'être d'accord avec une géopolitique US contraire aux intérêts français :


C'était couru.  Annoncée avec soulagement par l'Elysée, la "réconciliation" Macron-Biden  est un double refus d'obstacle de la part du président français.

Face à Washington, l'arnaque australienne de 56 milliards d'euros (au détriment de la France et profit des USA) aurait été l'occasion, pour Paris, de répudier la tutelle stratégique américaine et de mettre en question l'OTAN. C'était indispensable pour protéger l'avenir... Au lieu de ça, l'entretien téléphonique des deux présidents a donné lieu à un communiqué pérennisant l'équivoque. Les Etats-Unis y “réaffirment” que “l'engagement de la France et de l'Union européenne dans la région Indo-Pacifique revêt une importance stratégique”... alors que seule la France* a un vaste domaine maritime dans cette région  du globe ! "Les Etats-Unis reconnaissent nécessaire que la défense européenne soit plus forte et plus performante en contribuant de manière positive à la sécurité transatlantique et mondiale et en complétant le rôle de l'OTAN”, ajoute le communiqué : la mission d'une éventuelle défense "européenne" est ainsi réduite au rang d'annexe de l'OTAN, outil de Washington. Noter surtout que M. Biden réassigne à l'OTAN un rôle "mondial" (et non plus seulement atlantique comme le disait sa charte) : ce qui annonce pour demain de nouveaux Afghanistan ! Et ce qui réfute le wishful thinking de M. Attal affirmant : “Je pense que Joe Biden a compris que l'Europe ne cherche pas un grand frère, mais un partenaire”...  Biden n'a rien dit de tel. En feignant que si, l'Elysée évite de comprendre qu'il faut s'émanciper de l'atlantisme pour sécuriser l'avenir : M. Macron refuse de sauter l'obstacle.

Face aux Etats de l'Union européenne, M. Macron ne semble pas vouloir comprendre : 1.  qu'ils ne veulent pas assumer leur propre défense (par atlantisme aveugle ou par mercantilisme), même alors que le vieux "parapluie américain" devient hypothétique ; 2. que pour avoir une défense commune, il faudrait avoir une politique internationale commune – or celle-ci n'existe pas, chaque Etat voyant midi à sa porte ! L'UE se montre même incapable de participer à un effort militaire dans le Sahel, et le résultat en est l'arrivée des paramilitaires russes au Mali – ce qui ne semble pas choquer les Néerlandais et les Danois, russophobes pourtant rabiques.

Selon Le Monde (23/09), le Quai d'Orsay assure que dans l'affaire australo-américaine "c'est l'Europe qu'on a piétinée"... Non : l'Europe se sent peu concernée. Elle a mis cinq jours à assurer finalement Paris de sa compassion polie. M. Biden n'a piétiné que les intérêts de l'Etat français ; si ce dernier se réfugie (en paroles et contre toute vraisemblance)  derrière "l'Europe", c'est qu'il n'est pas capable de s'affirmer ; et un Etat qui ne s'affirme pas est inapte au leadership, comme disent les colonisés.

 

__________

* Et aucun autre pays d'Europe... Dans le Pacifiqiue le Royaume-Uni n'a que Pitcairn, 43 habitants, et dans l'océan Indien l'atoll de Diego Garcia (archipel des Chagos) qu'il a cédé de fait au Pentagone. L'atoll est d'ailleurs revendiqué par l'île Maurice, soutenue par la Cour internationale de justice depuis 2019.

 

 

artworks-000011094925-346ck9-t500x500.jpg

 

19:26 Publié dans USA | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : macron-biden, sous-marins

Commentaires

NUL

> Nous avons décidément un président nul en tout, sauf en enfumage.
______

Écrit par : Bernadette / | 23/09/2021

HILARITÉ A WASHINGTON

> Il y a quelqu'un, à Colombey, qui doit se retourner dans sa tombe...
Et d'autres, à Washington, qui doivent bien se gausser des rodomontades parisiennes. Sans parler des élites pékinoises, confortées dans l'image qu'elles se font traditionnellement de la France, pays "femelle", faible et velléitaire, tandis que l'Allemagne est perçue comme "mâle" à tous égards.
Les Américains ont ce qu'ils souhaitaient : leur alliance avec l'Australie, la rupture du contrat français et Paris rentrée dans le rang. Pertes à déplorer : l'annulation d'un dîner de gala et l'ambassadeur de France rentré une semaine à Paris. Hilarité générale.
Peut-être y a-t-il une raison moins avouable à tout cela. Peut-être la France, logistiquement, n'a tout simplement plus les moyens de sa puissance. Au plan technique, peut-elle mener ses opérations au Sahel sans le soutien américain ? S'appuie-t-elle sur le renseignement US ?
Si nous ne pouvons agir par nous-mêmes, alors oui le communiqué élyséen n'a rien d'illogique. Mais il signifierait que nous sommes devenus nous aussi annexe de l'Oncle Sam.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 24/09/2021

CONSTANCE DANS LES ERREURS

> Oui, encore une fois pas grand chose à ajouter, si ce n'est que cette constance dans les erreurs stratégiques de ce niveau est difficile à comprendre. Normalement après tant de rebuffades (Écoutes téléphoniques, Alstom, BNP, hélicoptères polonais, F35 Suisse, etc., etc.) on en tire des conséquences et on agit. Mais rien, on continue par dogmatisme à mener des politiques qui nous ruinent, financièrement, technologiquement, culturellement. J'avoue ne pas vraiment comprendre, ni ce qui est recherché, ni leurs justifications.
______

Écrit par : BCM / | 24/09/2021

OTAN

> https://twitter.com/frapuchon/status/1441343710336204808?s=20

À l'adresse de celui qui nous a remis dans l'OTAN...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/09/2021

PAS LA CARRURE

> Encore une fois, Macron montre qu'il n'a pas la carrure pour être un vrai Président de la République française. A quoi bon sa candidature à venir? Il est tout ce qu'il a démontré durant ces 5 ans et pas plus. Alors que c'est ce plus qu'attendent les français!
Il n'a pas été l'homme de la situation et tout son tempérament le porte à ne pas être un grand Président. Exit !
______

Écrit par : Alain De Vos / | 25/09/2021

@ Alain De Vos

> Ce qui est triste, c'est qu'il y encore beaucoup de forces vives dans notre pays, mais au sommet pour fédérer tout cela... rien (ou pas grand-chose).
Beaucoup attendent comme le Messie l'homme (ou la femme) qui rendra à notre peuple sa dignité et sa fierté. Voire sa grandeur. Dit de façon un peu directe : un Poutine français.
Certains voient en Zemmour un tel homme. Mais même s'il est indubitablement un patriote sincère, je doute qu'il ait la carrure.
______

Écrit par : Feld / | 25/09/2021

à BCM :

> https://www.latribune.fr/opinions/f-35-en-suisse-p8-en-allemagne-la-france-ne-doit-pas-tendre-l-autre-joue-888802.html

Sans parler de l'Allemagne qui continue d'acheter américain, de la Belgique qui s'est ravitaillée elle aussi en F35, au plan industriel de Technip (brevets pétroliers remontant à la période gaullienne) livré clef en main aux États-Unis, etc.
Avec des amis comme ça, on n'a pas besoin d'ennemis.
Il est temps d'opérer une remise à plat de toute la stratégie française, sans tabou aucun : retrait de l'OTAN, alliance avec les Russes, abandon provisoire d'une Europe de la défense que personne ne désire en Europe hormis la France, etc.
______

Écrit par : Philippe de Visieux | 26/09/2021

@ Ph de Visieux

> Oui entièrement d'accord avec votre commentaire. Mais il n'y a pas que cela. Et la réponse est aussi entre la main des citoyens. Et cette réponse consiste a arrêter la drogue, c'est à dire celle qui permet d'utiliser des produits et des services que l'on paye avec sa vie privée. Tous ces services à grande valeur ajoutée car d'excellente "fabrication" sont également des grandes escroqueries fiscales: a quel moment payez vous la TVA lorsque une personne utilise Facebook, Instagram, une adresse gmail, une adresse hotmail etc etc etc....?

Il s'agit de produit et de services qui n'ont pour moi aucune valeur ajoutée et pire: ils détruisent tout sur leur passage. Nos gouvernements successifs abandonnent tout parce que nous aussi citoyens avons beaucoup trop abandonnés de choses et systématiquement suivi la solution de facilité.Et désormais quasiment toutes nos données personnelles se trouvent "gérées" outre atlantique :-( Comment voulez vous ensuite innover ?

Pour ma part, j'ai toujours essayé de résister "a minima" : du linux sur mes PC, du sailfishOS sur mon smartphone, utilisation de Qwant ou Duck Duck Go plutôt que Google, aucun compte de réseau social (à l'exception de Bandcamp)....Je n'utilise Amazon ou Ebay uniquement qu'après avoir épuisé tous les sites de commerces français ou européen, au point que je n'arrive plus à me mémoriser de mes derniers achats sur ces sites de commerce. Je bloque les trackers avec µBlock et Privacy Badger. Je n'utilise que Firefox.

Voilà des choses faciles que les citoyens peuvent mettre en place, d'autant plus que les solutions alternatives existent (même parmi les solutions proposées par des entreprises américaines comme par exemple Signal pour remplacer WhatsApp !)

Ah oui dans le lot vous avez oublié oui.sncf et Visa ;-)
_____

Écrit par : PierreO. / | 27/09/2021

à Feld :

> Un Poutine français, oui. Ou un nouveau de Gaulle.
Mais la Russie est réellement indépendante : elle n'est évidemment pas membre de l'OTAN, elle n'a pas 26 États membres qui freinent des quatre fers pour créer une défense européenne, elle n'a pas une Commission européenne ultralibérale qui lui détricote mois après mois ses monopoles d'État, elle n'a pas à se confondre en révérences devant le suzerain américain au moindre froncement de sourcils, et elle a une Sibérie gigantesque qui regorge d'hydrocarbures. Surtout, elle a la maîtrise de sa monnaie et sa dette publique est à peu près la même que celle de la France, à l'exception du '1' initial : la Russie n'a que 20 % d'endettement, ce qui lui laisse considérablement plus de marge de manoeuvre que pour n'importe lequel de nos présidents.
S'il était à la tête de la France, Poutine ne pourrait pas mener la politique qu'il mène en Russie.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/09/2021

UN PAILLASSON

> https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/09/27/flotte-militaire-grecque-si-les-etats-unis-imposaient-leur-offre-ce-serait-un-nouveau-coup-pour-la-france_6096147_3232.html

Il est évident que si Biden devait répéter son attitude hostile vis-à-vis de la France dans le cadre des contrats grecs, toute réaction mesurée de Paris serait proprement scandaleuse. Une telle situation imposerait à tout le moins un retrait immédiat du commandement intégré, sinon de l'OTAN elle-même, assorti d'un rapprochement franco-russe et d'une brutale rétrogradation des relations avec les Etats-Unis. Jouer les cocus contents en permanence, c'est prendre son honneur pour un paillasson.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.