Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2021

L'industrie biotech nous fait le coup du mammouth

néo-mammouth.jpg

Ressusciter par manipulation génétique le grand mammouth laineux, c'est la glorieuse idée d'une firme US de biotechnologie. Avec une arrière-pensée de six tonnes :


<< La technolâtrie, qu’est-ce que c’est ? C’est l’idolâtrie de la technique : croire qu’elle résoud tous les problèmes et nous dispense de tout effort. Le plus gros exemple de technolâtrie nous est fourni cette semaine par une entreprise américaine qui, justement, s’intitule Colossal. Que nous dit Colossal ? Que face au changement climatique nous n’avons à faire aucun effort de changement de vie. Il suffit de ressusciter le mammouth laineux. Oui : le mammouth laineux, mammuthus primigenius, l’éléphant du Pléistocène : six tonnes, quatre mètres de haut, couvert de fourrures... Le mammouth laineux a disparu des continents du Nord il y a 10 000 ans à cause du climat de l’époque. Eh bien la société Colossal nous dit (le 13 septembre) que rien de plus simple : il n’y a qu’à manipuler génétiquement des éléphants actuels avec des séquences ADN de mammouths congelés en Sibérie, et nous aurons ressuscité le grand mammouth laineux. Alors on en lâchera des troupeaux dans la toundra ; ils redonneront vie aux prairies arctiques ; les prairies capteront le dioxyde de carbone et supprimeront le méthane ; il n’y aura donc plus de gaz à effet de serre, et on aura résolu le problème du dérèglement climatique.

En vendant cette idée mirobolante à des investisseurs, la firme Colossal a réussi à lever 15 millions de dollars de fonds privés.

Le reste du monde scientifique est indigné. "Ce ne sera pas un mammouth ressuscité, ce sera un animal artificiel”, disent les paléontologues. “De toute façon c’est techniquement impossible et ce sont 15 millions de dollars escamotés”, disent les biologistes. Les climatologues aussi sont indignés. Les uns disent : “Voilà 15 millions de dollars qu’on aurait pu employer à la véritable lutte climatique !”. Les autres disent : “Cette histoire de mammouth est une diversion industrielle pour dispenser les Etats de faire des efforts écologiques…”

Si je vous raconte ce matin cette histoire, qui vient de sortir, c’est qu’elle illustre de façon spectaculaire la technolâtrie de notre époque. On préfère dépenser des millions dans des idées abracadabrantesques, plutôt que de faire les efforts collectifs qui seuls pourraient faire face au dérèglement climatique. Et la société de biotechnologie industrielle qui lance cette idée abracadabrantesque (et qui lève des millions grâce à elle) s’intitule “Colossal” !  Rien que ce nom fait penser à un culte païen délirant, façon Moloch : la technolâtrie, sur laquelle l’encyclique Laudato Si dit des choses profondes...  >>

 

http://www.radiopresence.com/IMG/mp3/15092021_chroeco_airtemps.mp3

 

7W7GDFSZI5AMHK5MKPV6W74HM4.jpg

 

08:00 Publié dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : climat, biotech

Commentaires

CAPITALISME DEVENU FOU

> Jouer à Jurassic Park, faire du tourisme dans l'espace, envoyer en orbite une voiture et une ribambelle de satellites inutiles, préparer l'Homme à devenir un cyborg, coloniser Mars dans les trois prochaines années, fantastique! Quel programme! Wouah, nous sommes sauvés grâce à l'indicible clairvoyance de super-héros comme Elon Musk !
C'est ainsi que le capitalisme devenu fou s'illusionne en cherchant coûte que coûte de nouveaux débouchés impliquant un petit secteur économique de privilégiés à l'écart du réel, de la Vie, de la biosphère, en aggravant bien entendu pour le coup réellement la misère de la plus grande partie de l'humanité.
Souhaitons que les jeunes ne se laissent plus berner par ce néfaste système et qu'ils l'empêchent de plus en plus de fonctionner en ne s'identifiant plus à ses héros, en ne se référant plus à ses modèles, en s'opposant résolument à ses mortifères agissements, en prenant le parti de ses victimes et de la préservation de la biosphère.
______

Écrit par : Francesco / | 15/09/2021

LES PRIX

> C'est cher ... Il y eut un temps où Mammouth écrasait les prix ...
______

Écrit par : Benoit C. / | 15/09/2021

ET UNE USINE DE PLUS

> https://www.enviro2b.com/2021/09/08/la-plus-grande-usine-de-capture-de-carbone-de-lair-au-monde-demarre-en-islande/
Encore un, de gadget technologique : les émissions annuelles d’environ 790 voitures vont être neutralisées en Islande. Cette technique d'aspiration du CO2 est fort énergivore, d'où le recours à la géothermie islandaise. Les émissions mondiales de CO2 sont de l'ordre de 31,5 milliards de tonnes : c'est le modèle économique actuel qu'il faut remiser, aspiration ou non.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/09/2021

FOLIES

> Mettre une voiture en orbite, faire du tourisme dans l'espace et aussi emballer l'Arc de Triomphe (ça fait tellement plaisir à Christo !)
Comme Abdallah dans Tintin qui aimerait voir les avions de transport Dakota faire un looping avant de se poser. ça lui ferait tellement plaisir !
L'économie est devenue folle : on peut donc récolter 15 millions de dollars, 15 million de dollars ! sur une idée idiote comme ça.
Mais voir ces pseudo mammouths, ça leur ferait tellement plaisir !
______

Écrit par : E Levavasseur / | 15/09/2021

UN Q.I. PAS COLOSSAL

> Il y a donc des gens fortunés et manquant de discernement pour dépenser des millions comme nous-mêmes dépenserions 2 euros à la fête foraine.
Les mammouths ont disparu car leur métabolisme ne pouvait s'adapter à un réchauffement pourtant moindre que celui actuel. En admettant qu'on puisse leur redonner vie (ce qui participe de l'utopie la plus folle), je ne vois pas en quoi ils supprimeraient du CO2 et du méthane en broutant les prairies arctiques. Les plantes broutées ne transforment plus le CO2 en carbone d'un côté et en oxygène de l'autre. Et s'il faut envoyer des brouteurs parce que leurs excréments enrichiraient le sol et stimuleraient la croissance, pourquoi pas un troupeau de rennes ? Cela pourrait s'organiser dans les heures qui suivent et ne demanderait pas un délai de plusieurs années quant à l'exécution.
Quel est le QI moyen chez Colossal ?
______

Écrit par : Bernadette / | 15/09/2021

BIOTECHNOLOGISTES ? OU MYTHOMANES ?

> Une autre arrière-pensée de six tonnes, tout aussi délirante (sinon plus) serait d'ensuite appliquer cela à l'homme. Et à la bêtise pseudo-écologique des argumentaires de "Kolossal" s'ajouteraient des desseins terrifiants.
A propos de cultes païens, il est piquant de noter que les technolâtres de ces deux cents dernières années semblent vénérer, voire adorer, des figures mythologiques qui ont toutes mal fini : Phaéton, Icare, Prométhée...
______

Écrit par : Sven Laval / | 15/09/2021

WELTANSCHAUUNG

> Il fut un temps pas si éloigné où un autre régime dirigé par un gars à grande mèche et petite moustache avait le même genre de fantasme et se vantait de "ressusciter" l'aurochs. De la à voir un certain cousinage de pensée...?
______

Écrit par : Fernand Naudin / | 15/09/2021

Encore un dérivatif

> Une gloriole, une foi sans limite dans la Science, qui prétend nous dispenser d'adapter nos modes de vie aux contraintes écologiques.
Des mesures fortes (pas forcément austères ou liberticides pour autant) sont nécessaires.
______

Écrit par : Alain Airault / | 15/09/2021

@ E Levavasseur

> Christo est un maître du land-art. L'emballage de l'Arc de triomphe a (vaguement) un intérêt comme tel… mais… c'est du resucé, de la nostalgie de l'époque où Christo emballait le Reichstag, ça me rappelle ma jeunesse, c'est donc le contraire de la "start-up nation", et ça a pourtant été inauguré en grande pompe par Macron, le ministre de la Culture et le maire de Paris. C'est l'image de la contradiction du macronisme, brutalement révolutionnaire et bêtement réactionnaire.
______

Écrit par : Albert / | 17/09/2021

FICTION

> Cela me fait penser à une information lue récemment : les militaires, pour inventer les guerres du futur, et savoir ce qui risque de se passer, vont voir ce qu'écrivent les auteurs de science-fiction. Il y a même eu un colloque sur la question. Eh bien, chez "Colossal", ils ont dû procéder de la même manière, et faire cogiter des scénaristes ratés ou des écrivains en manque d'éditeur. Y aura-t-il une enquête, car, quand même, 15 millions sur des fonds privés, le préjudice est important. Bernard Madoff a été en prison pour avoir été trop imaginatif -- ici c'est encore pire !
______

Écrit par : Bégand / | 17/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.