Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2021

Quand des Verts rendent l’écologie impopulaire

sandrine_rousseau-5984d.jpg

Le congrès de l’UIPN à Marseille – cette semaine – rappelle l’urgence de populariser l’écologie. Alors qu’une bonne part des militants EELV servent moins l’écologie que des théories étrangères à elle : woke, biotech LGBT, écriture “inclusive”, irréalisme géopolitique, etc… Mon éditorial RCF de ce lundi 7h55 :


<<  Écologistes, c’est facile de l’être en paroles mais c’est plus difficile en actes : dans la vie de tous les jours, que faisons-nous de concret face au dérèglement climatique, aux pesticides, à la pollution automobile, à l’usage abusif du plastique, etc ?  À supposer que nous soyons actifs dans ce domaine, convaincre les gens autour de nous est encore un autre problème ; et ça devient impossible si l’on mélange aux sujets écologiques des questions qui n’ont rien à voir avec l’écologie (même la plus radicale) : c’est-à-dire des questions d’orientation sexuelle ou de partis politiques. Ou d’idéologie, comme l’écriture inclusive. Ou quand une pré-candidate verte à la présidentielle déclare qu’il vaut mieux avoir les terroristes chez soi “parce que, dit-elle, comme ça on peut les surveiller”… Avec ça, on persuade plutôt les gens que l’écologie n’est pas pour eux !

Et après ça, les vrais écologues, les vrais amis de la terre et de la mer, les vrais défenseurs des animaux, doivent réparer les dégâts en expliquant aux gens que la vraie écologie est une science, et qu’il faut l’écouter si l’on veut un avenir habitable. L’écologie vraie, par exemple, on en parle cette semaine à Marseille au congrès de l’Union internationale pour la protection de la nature : une semaine pour relancer la protection d’une nature de plus en plus saccagée par le système économique mondial… Menace de disparition pour un million d’espèces végétales et animales, emballement sans précédent de tempêtes, d’inondations, de sécheresses et d’incendies : phénomènes qui augmentent en nombre et en puissance beaucoup trop vite pour que ce soit naturel.

Ce que l’activité économique provoque, l’humanité peut y remédier – à condition de le vouloir. Pour que les gouvernements le veuillent sérieusement, il faut que l’opinion publique le veuille aussi. Beaucoup l’ont compris. Mais pas encore assez nombreux. Il y a donc urgence. Et l’on peut déplorer tout ce qui retarde la prise de conscience de masse : tout ce qui peut rendre impopulaire une écologie qui devrait être la grande cause de tous.  >>

  

https://rcf.fr/actualite/ledito-de-patrice-de-plunkett

 

 

241044971_1520019541673013_7396426597476147430_n.jpg

 

10:45 Publié dans Ecologie, Idées | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : écologie, eelv

Commentaires

DOMMAGE

> Ce qui est très dommage c'est que des personnes sensibles à l'écologie rejoignent EELV et se trouvent ainsi petit à petit à défendre des idées opposées à l'écologie intégrale.
Vous avez cité l'écriture inclusive, le phénomène agressif LGBT, on pourrait rajouter l'immigration massive. Des millions de gens qui quittent des pays pauvres, mal gérés, pour aller vivre mieux dans des pays riches, c'est une aberration écologique. Un tel déséquilibre ne peut être perçu comme une bonne chose, à part peut-être chez les libéraux pour qui l'immigration reste une richesse.
Ainsi EELV n'est finalement qu'un parti assez libéral et très libertaire. Très peu d'écologie à part peut-être localement dans quelques fédérations.
Une écologie politique plus indépendante a bien été proposée par Waechter qui maîtrise beaucoup mieux le sujet mais sans résultats électoraux significatifs.
Finalement l'écologie s'en tire mieux dans les associations, dans les paroisses, les familles, sa présence y est plus réelle.
______

Écrit par : Alex / | 06/09/2021

BATHO

> J'ai trouvé Batho intéressante lors du débat dominical. C'était très clair et argumenté.
______

Écrit par : Maud / | 06/09/2021

PIOLLE

> Juste analyse avec peut-être une exception, celle d'Eric Piolle, maire de Grenoble. Certaines de ses interventions, en particulier avec le P. Giraud, affichent un bel enthousiasme vers une écologisation du monde, notamment par sa volonté de transformer radicalement le modèle agricole français. Je note toutefois quelques discordances, en particulier en ce qui concerne le port du burkini dans les piscines grenobloises.

PV


[ PP à PV – J'ai dîné naguère avec Eric Piolle à Grenoble chez Mgr de Kerimel. C'est un homme intéressant, et son entourage aussi. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/09/2021

JADOT

> " sortir du nucléaire c'est cesser d'être dépendant de Poutine et des pétromonarchies" (sic)
Yannick Jadot
Donc selon lui on importe du nucléaire des pays exportateurs de pétrole ??

Une petite dernière : "Hommage à Jean-Pierre Belmondo" (re-sic)
C'est moins grave mais ça montre que même pour les petites choses ça plane chez les "escrologistes"
______

Écrit par : E Levavasseur / | 07/09/2021

LIBE-ÉCHANGE

> Complètement d'accord avec cette mise en garde.
Cette confusion n'est pas une nouveauté me semble-t-il, et elle rencontre la complaisance des grands médias libéraux-libertaires et qui ne s'intéressent qu'aux partis politiques. Donc, il sera dur de remonter la pente.
Et puis nos pays sont ligotés au libre-échange dévastateur, par divers accords supranationaux, sujet qui reste tabou chez la plupart des catholiques.
______

Écrit par : PF. Huet / | 07/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.