Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2021

Intégristes et ultradroite : 1. infamies sur Facebook contre la mémoire du Père Olivier Maire

père olivier maire

Effarant mais vrai. Fous de haine contre l'Eglise du pape François, les membres d'un certain milieu politico-religieux attaquent depuis hier sur les réseaux sociaux (avec des arguments-dérapages hétérodoxes) le prêtre montfortain tué la veille à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Accrochez-vous, lecture odieuse :


 

Les adeptes du national-catholicisme [1] sont dans l’aveuglement et la haine. Leur aveuglement a commencé en 2013 avec les Manifs ‘pour tous’, qui leur ont donné l’illusion de devenir une force sociologique en leur donnant prise sur une partie de la bourgeoisie catho-mainstream. En 2013 aussi, les nationaux-catholiques ont focalisé leur haine permanente sur un pape François dont l’élection les  révulsait : non-conformiste, non-européen, jésuite [2], social, défenseur de l’hémisphère Sud, encore plus écologue que ses prédécesseurs et encore moins libéral que ces derniers en économie…  Ensuite l’aveuglement haineux des nationaux-catholiques a rejoint les réseaux sociaux – vecteur de toutes les haines et de tous les aveuglements. Depuis plusieurs mois, en compagnie de l’extrême droite laïque, ils contribuent dans leur style (Philippulus-le-prophète) à la campagne de fake-news contre les mesures sanitaires. Aujourd’hui ils s’emparent du drame de Saint-Laurent-sur-Sèvre : et là, ils atteignent aux sommets de l’odieux en vitupérant la mémoire du P. Olivier Maire.

Le P. Maire, on le sait, a été tué avant-hier par un homme qui s’est aussitôt rendu à la gendarmerie pour demander à être “mis en prison”. Les Montfortains l’avaient hébergé depuis deux mois dans le cadre d’un contrôle judiciaire, l’homme attendant une décision de justice après avoir mis le feu en 2020 à la cathédrale de Nantes. Immigré clandestin expulsable depuis plusieurs années, objet de soins psychiatriques, il semble avoir tué le P. Maire dans un accès de fureur : ce dernier venait apparemment de lui dire (d’après les sources locales) que les Montfortains ne pourraient continuer à l’héberger s’il ne remplissait pas mieux ses obligations de contrôle judiciaire. La charité évangélique de l’accueil s’accompagnait ainsi de bon sens civique et pratique : c’est le réalisme chrétien.

Par ailleurs le meurtrier, catholique rwandais, n’a rien d’un musulman djihadiste. Le P. Maire n’a pas été tué “en haine de la foi”. Il n’est donc pas un martyr au sens théologique du terme.

D’où la stupeur que j’éprouve depuis hier à la lecture, sur Facebook, d’un fil de commentaires intégristes et nationaux-catholiques vitupérant la mémoire du P. Maire. Il se trouve que je connais l’un des auteurs de ces commentaires, laïc exerçant des responsabilités religieuses au sein d’un des mouvements catholiques institutionnels de l’Hexagone : ce qui aggrave son cas.

Ces commentaires accusent le P. Maire : 1. d’avoir péché contre les normes ecclésiales en “recherchant le martyre” et ainsi en défiant Dieu” ; 2. d’avoir trahi la Nation en accueillant un immigré clandestin déjà criminel.

La première accusation est un sophisme particulièrement fourbe (puisqu’il n’y a pas martyre en l’occurrence) : sophisme ne visant qu’à donner de l’eau bénite à la seconde accusation – qui contredit les évangiles mais reflète la vraie nature de toute cette agitation.

Voici un échantillon du flux de commentaires en question. Sous chacun, mon commentaire en rouge. Je supprime les noms pour éviter les querelles de personnes : ce qui compte, c’est le fond du problème, c’est-à-dire la mauvaise foi de gens qui déguisent des instincts païens en indignation chrétienne.

 

COMMENTAIRES “CATHOLIQUES” HOSTILES AU PÈRE O. MAIRE 10/08/2021

X. – Je ne vois pas dans l'histoire de l'Église beaucoup de comportements de ce type [celui du P. Maire]. On ne défie pas Dieu en agissant de façon dangereuse, on n'appelle pas le martyre par son imprudence. Ce prêtre était sans doute bien intentionné mais il a eu tort. RIP mais pas un exemple… Jésus n'a jamais provoqué. Ni les chrétiens de l'antiquité.

Y. – Complètement d'accord avec vous. Ce fut même condamné par les papes qui, après les suicides à répétition des chrétiens qui voulaient mourir en martyrs, en allant injurier les musulmans sous les remparts de Tolède afin de devenir saints…  

► Le commentaire de l'érudit X. est pure fourberie : le Père Maire ne cherchait aucunement le martyre puisque le Rwandais hébergé était catholique. Quant à l’allégation aberrante selon laquelle “Jésus n’a jamais provoqué”, elle néglige le fait que toute la vie publique de Jésus est une provocation envers l’élite judéenne (voir sa grande diatribe contre les pharisiens en Matthieu 23:34). Provocation suprême de Jésus : sa montée finale à Jérusalem ! X., que je connais, sait tout cela mais veut l’oublier. Il ne doit pas aimer qu'on secoue les élites...  Quant au commentaire de Y., il renchérit à l’aveuglette.

 G. – Saint Paul apôtre nous donne un texte magnifique sur la charité mais ne nous incite pas à nous mettre en danger. Ce n’est pas ce que levangile nous enseigne. Ce n’est plus la même religion.

 ►  Si G. lisait vraiment l’Evangile, il verrait (par exemple en Matthieu 6:11) ce que Jésus annonce à ses apôtres : “Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi…” Et Matthieu 24:9 :Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom…” Et 23:34, aux pharisiens :  “je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville...”  Jésus envoie les siens au casse-pipe. Et ils iront.

 X. Exactement. Dieu ne nous demande pas de donner aux psychopathes ou aux persécuteurs l'occasion de nous nuire et de se nuire à eux-mêmes par le même fait.

► L’érudit X. joue à l’ignorant et aggrave son cas :  si on l’écoute, on doit penser que le Fils a défié le Père en envoyant ses apôtres prêcher dans le monde entier, donnant par le fait “aux persécuteurs l’occasion de (leur) nuire”. .

Z. – Avant de donner sa vie pour l'humanité, n'oublions pas que NSJC a chassé, à coups de fouets, les marchands du Temple, qu'Il a estimé dangereux pour l'exercice de la prière. Et ce fou furieux, à mon sens, aurait dû être chassé…

 ► Comme tous les athées pieux, Z. ne cite de l’Evangile que l’épisode des marchands du Temple, croyant y trouver en 2021 l’autorisation céleste dont ces gens rêvent : celle de distribuer des coups de matraque. Inutile de préciser que : 1. ils ignorent le vrai sens de ce passage d'évangile, pourtant connu de tous les catholiques pratiquants ; 2. l’épisode des marchands du Temple n’a strictement rien à voir avec le drame de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

 Q. – L’Eglise gaucho et bobo est victime de son imprudence.

 ► Mme Q. donne ici la clé de toutes ces réactions national-catholiques : elles sont idéologiques et politiques, ce qui explique que leurs allégations “religieuses” sonnent aussi faux.

R. – Chère Q., L’Eglise est pleine d’une charité devenue folle.

X. – Charité supposée qui a débouché sur un meurtre. C’est malin. Je pèse mes mots.

F. – Je n'ai rien contre les musulmans, les protestants ou les juifs (le bouddhisme n'étant pas une religion). Notre Seigneur Jésus Christ nous commande juste de les convertir. Ce n'est pas une option. Dire la vérité, révèlé par le Christ, n'est pas un manque de respect mais de la Charité. Les "étiquettes" ne seront absolument pas effacés au Ciel. Le purgatoire et l'enfer sont des réalités qu'il serait bon de regarder en face pour nous convertir chaque jour et convertir les non-croyants.

T. – Si les prêtres voulaient bien comprendre que ces musulmans sont les ennemis de leur Dieu et les leurs. Le problème c’est que de nos jours ils n’en ont plus que pour l’islam eux aussi. Ce prêtre n’est pas un martyr, c’est un fils de Dieu que son Père a puni.

 ► R., X., F. et T. donnent ici un prérequis de l’attitude national-catholique : minimiser le contenu et la portée de la charité chrétienne ! R. traite de “folle” la charité concrète. L’érudit X. la révoque en doute et la juge inintelligente. F. fait comme si l’affaire de Saint-Laurent-sur-Sèvre mettait en cause “les musulmans, les protestants ou les juifs”, et vide la charité de son sens christique pour en faire une question de propagande de la foi (sous peine d’enfer). Noter aussi l’apologie des “étiquettes” : très caractéristique. Quant à T., prenant le Rwandais pour un musulman, il voit dans le meurtre de son hébergeur une… punition divine. Voilà quatre beaux exemples de ce qu’il y a dans la tête de l’ultradroite catho.

D. – On n'acueille pas ses bourreaux sauf si on veut se suicider. Le reste c'est du bla bla bien pensant et conduit à ces drames. Parce qu'on a aussi un devoir envers l'église et envers la PATRIE et sa propre Nation, héritée de ses ancêtres… Commencez par aimer la France avant le reste du monde et commencez par le bon sens et la prudence avant le semblant une sainteté qui n'est qu'un leurre du diable. On n'acueille pas les criminels dans sa maison pour mettre en danger ses enfants…

 J’ai respecté l’orthographe de D., défenseur certainement autorisé de notre Identité Culturelle. Son commentaire exprime la forme de spiritualité propre au national-catholicisme :  elle voit toute charité évangélique comme “du blabla bien-pensant” et qualifie de trahison l’accueil de tout immigré, “bourreau” potentiel par nature. Ce genre de vision réductrice et déformante du christianisme était appelée “limitation de Jésus-Christ” par François Mauriac...

  

J’arrête là ce catalogue d’insanités qui sont autant d’outrages au Christ. Mais je signale que l’érudit intégriste de ma connaissance, ici appelé X., a parmi ses amis Facebook un nommé PF dont la haine envers le pape est si fiévreuse qu’il proclame : “Bergoglio nous a déclaré la guerre et le paiera chèrement”. Il y a trois jours, au Vatican, le pape François a reçu dans son courrier trois balles de pistolet.

 

__________

[1]  "National-catholique" – J’emploie ce terme parce qu’il décrit la pratique du milieu en question : subordonner sournoisement une référence catholique à une idéologie politique. Au début je mets catholique en italiques pour souligner l’altération de sens que lui inflige ce milieu. Comme l’Eglise ne cesse au contraire de le rappeler, le vrai sens de “catholique” est : “totalisant”, “inclusif”, “universel”… Précision : tous les nationaux-catholiques sont plus ou moins intégristes, mais certains intégristes ne sont pas nationaux-catholiques.

[2] La Compagnie de Jésus est l’une des cibles de la haine intégriste depuis plus de soixante ans. En 2021, les intégristes ressassent contre les jésuites des slogans datant des années 1970 et non réactualisés. Même chose d’ailleurs au sujet de la messe.

 

 

960-jerome-bosch---tentation-de-saint-antoine---monstre-messager---pm-300-300.jpg

 

 

Commentaires

"INDIGNE"

> Indigne. Sidérant. Que des catholiques aient l'esprit perturbé par la politique au point de divaguer comme ceux que vous citez !
______

Écrit par : Charles-Antoine / | 11/08/2021

PAS SURPRIS

> Je ne suis hélas que peu surpris par la tonalité de tels échanges, ayant eu à connaître un autre "érudit" bardé de diplômes déversant des litres de venin contre "Bergoglio".
Concernant la diatribe contre les jésuites, elle ne se limite malheureusement pas à la minorité intégriste. Il y a plusieurs années, un tout jeune prêtre non intégriste mais ancré à droite m'avait mis en garde contre une trop grande proximité avec les jésuites (dont je venais de lui dire que je prenais plaisir à les fréquenter). Trop à gauche pour être d’Église, voilà leur péché originel - aux yeux de leurs détracteurs évidemment. Ce prêtre m'invita même à ne pas écouter les conférences du centre Sèvres ni à assister à celles de la Catho, autre repaire de dangereux gauchistes. Ces recommandations me laissèrent sans voix.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/08/2021

à Charles-Antoine :

> La question est de connaître le pourcentage que représente cette minorité trop bruyante, en France et en Amérique du Nord, et idéalement son évolution sur les deux dernières décennies : à la connaissance de ces chiffres, nous recevrions sans doute une violente douche froide.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/08/2021

LA CHARITÉ EST DUE À TOUS

> Le patronyme du prêtre défunt me fait songer à celui de Jacques Maire, de qui notre famille fut le voisin durant mon enfance et mon adolescence. Jacques Maire défraya la chronique il y a vingt ans pour avoir été l'assassin de trois jeunes femmes (et échapper en partie aux poursuites pour quelques pages du dossier non signées par le greffier, mais c'est une autre histoire).
Toujours, dans nos relations avec la famille Maire, avons-nous souhaité placer la charité en premier. Il aurait été bien plus facile de nous retrancher derrière nos murs, feignant de saluer la mère d'un triple meurtrier dont la tête passait au vingt-heures. La crainte d'un danger potentiel ne nous effleura jamais l'esprit, ma grand-mère soutenant tous les jours la mère éplorée du criminel qu'était devenu son fils.
Suivre le Christ, c'est se mettre au service de son prochain, quel qu'il soit, à l'image du Rédempteur qui lava les pieds des Douze : souvenons-nous en effet que, quoique sachant parfaitement que Judas Le livrerait le lendemain, Il lui lava néanmoins les pieds. De même, après que les Hébreux construisirent le Veau d'or, Dieu n'arrêta pas de leur envoyer la manne, Il la leur donna même jusqu'à leur entrée en Terre promise ; la logique humaine aurait pourtant commandé l'inverse.
La charité évangélique est due à tous, sans distinction.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/08/2021

à Philippe de Visieux

> Oui,on serait sans doute navrés du nombre de bons bourgeois désormais satellisés par les ultras et répétant leurs slogans (le pape "islamo-gauchiste" etc).
Pourquoi se laissent-ils satelliser ?
Parce que, pour eux, la religion était essentiellement le conservatoire d'habitudes sociologiques.
Ils ne reconnaissent plus l'Eglise depuis Vatican II, qui a voulu tout recentrer sur la foi au Christ avec ses implications dérangeantes. C'est ce que les bons bourgeois cathos sociologiques ont appelé "changer la religion" : et ils rendent cela responsable des maux sociétaux d'aujourd'hui, ce qui est absurde.
Leur effroi absurde est la porte d'entrée du virus diffusé par les ultras, entrés en contact avec eux depuis 2013 et les MPT.
______

Écrit par : PP / | 12/08/2021

à PP

> Ne pourrait-on parler ici d'un "martyr de la charité" selon l'expression employée pour Maximilien Kolbe ?
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 12/08/2021

LES HAINES ET L'EVANGILE

> Le Diable s'habille en Prada .... (titre d'un célèbre film) il se drape aussi dans l'Evangile, cf. les tentations de Jésus au désert.
2000 ans plus tard rien n'a changé.
On tord et pervertit la parole de Dieu pour servir ses idéologies fussent-elles haineuses.
Pourtant l'évangile est très clair : celui qui dit qu'il aime Dieu qu'il ne voit pas et qui n'aime pas son frère qu'il voit est un menteur.
Aimer Dieu sans aimer son prochain n'est pas digne du Christ.
______

Écrit par : Jeannine Antoine / | 12/08/2021

PHARISIENS ET SADDUCÉENS

> Une association des pharisiens actuels avec les Saduccéens modernes. En face, le Christ et les apôtres. Choisis ton camp camarade....
VF

[ PP à VF – L'évangile nous le dit : quand les pharisiens et les sadducéens (ennemis) finissent par s'allier, au lendemain de la résurrection de Lazare, c'est pour décider de tuer Jésus.]

réponse au commentaire

Écrit par : VF / | 12/08/2021

JÉSUS ET LE TEMPLE

> Au sujet des marchands du Temple, je m'en tiens au commentaire que j'ai entendu il y a plusieurs années: Jésus fait un fouet pour chasser les marchands de bœufs parce que, venant de la campagne, il sait bien que ceux-ci sont dressés pour démarrer au son du claquement.
On peut noter aussi qu'il renverse carrément les comptoirs des changeurs et jette leur monnaie par terre, alors qu'à ceux qui s'adressent aux pauvres avec leurs colombes, il se contente de demander de sortir.
L'hostilité de Jésus est donc clairement dirigée...
______

Écrit par : olivier / | 12/08/2021

à VF :

> Des "pharisiens modernes" assez ignares : le bouddhisme ne serait pas une religion ? À quel titre ? Et les milliers de pages que représente le Dharma, qui a valeur dogmatique dans le bouddhisme, qu'en font-ils ? Ces gens ne peuvent sans doute pas comprendre que l'Esprit parle également aux bouddhistes mais que ces derniers n'ont de la Vérité qu'une compréhension incomplète. Toute personne qui est à la recherche de la Vérité mérite le respect.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/08/2021

https://mobile.twitter.com/clicktoprayapp/status/1425110067171532803

Écrit par : Philippe de Visieux | 13/08/2021

PHARISIENS

> Cher Philippe, nos pharisiens modernes ne vont surtout pas lire les écrits bouddhistes (ou autres d'ailleurs) car cela rend impur... Ils ne peuvent donc concevoir que l'Esprit se manifeste ailleurs ou que des "impurs" cherchent sincèrement Dieu. Leur coeur est un bunker et l'idée d'une rencontre amoureuse entre un être humain et Dieu leur devient insupportable. En fait, c'est l'Amour et donc Dieu qui leur est insupportable.
______

Écrit par : VF / | 13/08/2021

"SI CE QU'ILS DISENT ÉTAIT VRAI..."

> De lire ces gens, on a l'impression qu'ils n'entendent rien à la religion catholique. Si ce qu'ils disent était vrai, Saint Louis de Gonzague, par exemple n'aurait jamais été canonisé. Voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_de_Gonzague
Pour ce qui est du bouddhisme on peut lire "Zen, Tao et Nirvana" de Thomas Merton, un fin connaisseur du catholicisme et des religions orientales. Cela n'a pas grand chose à voir avec ce que l'on raconte le plus souvent dans les milieux catholiques.
______

Écrit par : ND / | 13/08/2021

AVERTISSEMENT DU PAPE AUX NOSTALGIQUES

> https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2021-08/message-pape-francois-religieux-amerique-latine.html
Nouvel avertissement du pape, on ne peut plus clair : les ultras vont à nouveau se déchaîner contre leur cible favorite.
"Le Pape émet aussi un sévère avertissement sur la stérilité de certaines attitudes d’imposition de modèles culturels au nom, prétendument, de la diffusion du christianisme. «Lorsque cette inculturation n'a pas lieu, la vie chrétienne, et plus encore la vie consacrée, aboutit aux positions gnostiques les plus aberrantes et ridicules. Nous l'avons vu, par exemple, dans la mauvaise utilisation de la liturgie. Ce qui compte, c'est l'idéologie et non la réalité des gens, et ceci n'est pas l'Évangile», regrette l’évêque de Rome.
«La vie consacrée est experte en communion ; la vie consacrée est itinérante, elle est promotrice de la fraternité», explique le pape, qui regrette de voir certaines communautés s’enfoncer, au contraire, dans l’angoisse de l’avenir et la nostalgie d’un passé idéalisé. «Combien de fois fait-on le calcul du nombre de religieux ou de religieuses dans ma congrégation, ou évaluons-nous les courbes décroissantes. C'est une tentation de survie. Il faudrait renoncer au critère des nombres, et au critère de l'efficacité, qui pourraient vous transformer en disciples craintifs, tournés vers le passé et abandonnés à la nostalgie.»
«Cette nostalgie est en fait le chant des sirènes de la vie religieuse», avertit le Pape, qui incite au contraire à «marcher avec le Seigneur sur les chemins de l’espérance», en rejoignant le «saint peuple fidèle de Dieu» là où il est, avec respect et dans la joie."
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/08/2021

à ND :

https://youtu.be/c1TxswpsEcY
> Le témoignage de ce prêtre suisse est également fort intéressant. Victime d'un grave accident de la circulation, il vit une expérience de mort imminente survenue quelques secondes après avoir entendu le Christ lui parler : le futur prêtre venait de Lui demander - tout en conduisant - un signe de Sa présence dans sa vie. Comme beaucoup d'expérienceurs, il connaît une sortie du corps, se voit sur la table d'opération puis traverse le mystérieux tunnel et se retrouve devant un Être de Lumière, brillant comme un million de soleils sans cependant aucunement éblouir mais dégageant un amour ineffable, une présence aimante d'une intensité totalement inconnue sur Terre. Le Suisse se sentit alors aimé comme jamais il ne l'avait été ici-bas.
Devenu prêtre, il associe évidemment cet Être au Dieu trinitaire mais, ajoute-t-il, cela ne le dérangerait aucunement si des expérienceurs d'autres religions venaient à Le désigner différemment. Un bouddhiste y verrait peut-être l'Amour infini, un hindou, Brahma, peu importe. N'enfermons pas Dieu derrière une étiquette ; nos frères aînés dans la Foi, avec raison, s'interdisent de prononcer cette désignation en quatre lettres pour lui préférer "le Nom" ou "le Lieu". Comme le rappelait Teilhard (peu lu il est vrai à Écône), "tout ce qui monte converge" : converge vers l'Amour qui est l'essence même du Créateur de toutes choses (1 Jean 4).
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/08/2021

ACRONYMES

> Il ne reste plus qu'à invoquer la TBMTV d'intercéder auprès de NSJC présent dans le TSS après la TSM
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/08/2021

@ PV

> Thomas Merton note qu'il y a bien des différences entre par exemple le bouddhisme zen et le christianisme, mais il constate aussi des points communs, que l'on retrouve là où l'on ne s'y attendrait pas. Il est de coutume dans le monde catholique de présenter le bouddhisme par exemple, comme une philosophie qui n'aime pas la vie etc; or pour lui rien de tel. De la même manière, on présente les religions orientales bien souvent comme de vulgaires panthéismes; ce n'est pas aussi évident que cela. Alors qu'un catholique s'intéresserait davantage au confucianisme à la suite des jésuites, Thomas Merton préférait le taoïsme de Tchouang-Tseu. Il a écrit à son sujet des pages édifiantes. Il s'était fait la réflexion que lui étant moine cistercien, des solitaires de religions différentes devaient avoir des choses à partager. C'est le cas et c'est surprenant. C'est aussi une tentative dans l'esprit de Vatican II (même s'il a commencé avant) de dialogue inter-religieux.
______

Écrit par : ND / | 16/08/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.