Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2021

Doctrine de la foi : l’usage des vaccins anti-Covid ne comporte aucune "complicité avec le mal" !

le-gouvernement-va-creer-des-centres-de-vaccination-reserves-aux-fonctionnaires-1409125.jpg

Article de Mgr d’Ornellas, responsable du groupe de travail des évêques de France sur la bioéthique (La Croix 28/07) :  


 

Vaccin et responsabilités morales

 

<< Si on parlait fraternité ? La petite musique qui circule au sujet de la vaccination serait tout autre, débarrassée des tonalités outrancières que, troublés ou scandalisés, nous avons entendues.

Face au paroxysme de cette outrance, relisons Mgr de Moulins-Beaufort : « Si des réfractaires à la vaccination ont fait usage de l’étoile jaune, c’est une grave confusion de pensée. « La Shoah représente une horreur absolue », elle ne peut jamais « devenir un jouet au bénéfice de n’importe quelle cause » ! Sans aller jusqu’à l’outrance, des oppositions à la vaccination s’expriment. Elles sont dues aux divergences entre experts, mais aussi aux tergiversations du gouvernement et à ses dernières décisions. Celles-ci ont pu apparaître comme un chantage à l’exercice de nos libertés individuelles sur lesquelles se fixe, de façon un peu courte, le regard. Du coup, certains se ruent vers le vaccin ; d’autres, irrités, le refusent car cela leur semble une obligation qui ne dit pas son nom et qui discrimine.

Prendre soin les uns des autres 

La fraternité, elle, élargit le regard. Elle est la valeur cardinale qui nous presse de prendre soin les uns des autres entre adultes et entre générations. En ce temps de pandémie, comment entendre son injonction ? Celle-ci n’est pas d’abord républicaine ; elle est un appel de la conscience morale qui reconnaît les liens unissant les humains entre eux. Tous dotés d’une égale dignité et des mêmes droits de vivre et d’être soignés, ils « doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». Ce propos de la Déclaration universelle des droits humains mérite d’être médité !

La fraternité est aussi un appel du cœur. Comment ne pas se laisser toucher par les souffrances sociales dues au virus, et par la douleur de ceux qui ont perdu un être cher sans l’avoir visité ou qui ont subi l’angoisse d’une détresse respiratoire aiguë ! Comment par ailleurs ne pas être attentifs à la santé des plus petits, notamment ceux qui sont destinés à naître !

Les croyants reconnaissent à quelle fraternité l’unique Père des Cieux les invite. Le chrétien se sait appelé à « aimer en actes et en vérité » : « S’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? » (1 Jean 3,17) La fraternité est une haute valeur éthique, celle de l’amour concret et de l’engagement délibéré en faveur d’autrui. Elle donne sens à la liberté et l’oriente, jusqu’à préférer le bien d’autrui à son propre bien.

En cette pandémie, la fraternité pousse chacun à considérer les autres comme ses frères et sœurs, et à agir de telle sorte qu’aucun d’entre eux ne soit contaminé par la Covid 19. Comment discerner le juste agir ? 

La confiance est fondamentale face au virus 

Face à ce virus, la confiance est fondamentale. En effet, entre soignants et soignés, la relation est un « pacte de confiance », selon l’admirable formule de Paul Ricœur. Ce 9 juillet, l’Académie de médecine (qui s’est opposée au gouvernement sur la loi de bioéthique) a déclaré : « La vaccination est à ce jour l’approche la plus efficace pour contrôler l’épidémie ».

Cependant des inquiétudes et des interrogations demeurent, notamment sur l’innocuité de techniques génétiques utilisées pour certains vaccins. Le corps médical doit les entendre et expliquer en toute transparence afin d’éclairer les consciences.

Pour s’éclairer sereinement, chacun peut écouter en confiance l’avis de son médecin. Il évaluera si dans la situation concrète et l’état de santé de la personne, il est bon ou non pour elle d’être vaccinée.

Pour ceux qui doutent de la valeur éthique des vaccins, la Congrégation pour la doctrine de la foi à Rome a discerné le 21 décembre que l’usage des vaccins disponibles ne comporte aucune « complicité avec le mal ». 

Le bien commun 

La fraternité nous convie aussi à la solidarité en vue du bien commun auquel appartient la santé de tous. Éviter qu’elle se dégrade chez d’autres à cause de la Covid-19, c’est choisir de participer à l’effort collectif en respectant tous les gestes barrières et en entendant les scientifiques qui estiment qu’atteindre 90 % de personnes vaccinées contribuera à vaincre le virus.

Personnellement, la fraternité m’a invité à choisir de recevoir le vaccin, comme d’autres. Certains hésitent, ont peur, cherchent à comprendre. C’est légitime. Pour les croyants, prier l’Esprit Saint apaise et clarifie le discernement. Ainsi, devant le choix de se faire vacciner, la fraternité et la confiance ouvrent un chemin de sérénité et de pondération pour que chacun mûrisse sa décision en toute liberté et responsabilité. >>

 

 

arton207[1].jpg

 

13:04 Publié dans Idées, Santé | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

PRÉLAT ANTIVAX

> Oui, utile contrepoint bien argumenté de Mgr d'Ornellas aux "questions" de Mgr Aillet sur les enjeux de la vaccination covid, tellement orientées qu'elles apparaissent plus comme des mises en garde que comme des questions :
https://bayonnecentre.fr/communique-de-mgr-aillet-aux-diocesains/
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 31/07/2021

QUESTIONS

> Le pape avait en effet recommandé la vaccination. Probablement pour contrer chez les catholiques cette crainte vis à vis de la production de certains vaccins à partir de cellules issues de foetus avortés.
Cependant, et à la lumière de publication récentes, la fraternité à laquelle nous appelle Mgr d'Ornellas ne devrait pas nous dispenser d'avoir un regard critique et prudent sur les moyens à utiliser. Si le vaccin comme cela semble l'être ne diminue pas la contagiosité sur le variant delta(partout dans le monde sauf en france semble t'il (c'est de l'ironie)),et que les risques ne sont pas encore bien étayés (et ils existent) n'y a t'il pas d'autres moyens à envisager pour lutter contre cette épidémie?
https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2021/07/31/quand-le-variant-delta-infecte-des-touristes-americains-completement-vaccines/
Ma critique est dans la stratégie mise en place par le gouvernement d'avoir tout misé sur la vaccination, ce qui n'est pas une stratégie habituelle dans une épidémie.

Laetitia

[ PP à Laetitia – On sait depuis le début (en France aussi et très officiellement) que les vaccins ne font qu'immuniser, pendant quelque temps, contre les formes graves de la maladie. Quoi d'étonnant alors à ce que des vaccinés soient contaminés ? Mais les non-vaccinés le sont infiniment plus.
– Le gouvernement (que je ne défends nullement par ailleurs) n'a pas "tout misé" sur la vaccination. Le fait objectif et déterminant, c'est qu'il n'y a QUE la vaccination pour lutter contre la pandémie... les "traitements alternatifs" brandis depuis un an et demi s'étant révélés inefficaces.
– Seul vrai problème : la vaccination n'aura d'impact sur le virus que si elle atteint un effet de masse international. Si elle ne progresse pas assez vite, le virus surfant sur la foule des non-vaccinés aura sans doute encore muté, vers le pire. ]

réponse au commentaire

Écrit par : laetitia / | 01/08/2021

McKINSEY

> Pour étayer certains ressorts de cette stratégie vaccinale en remontant plus haut et par là-même faire le lien et avec le titre de votre blog (que je suis depuis de nombreuses années), "contre l'idole argent", et avec certains de vos constats sur la perte de souveraineté de la France dans de nombreux domaines.
Le cabinet Mac Kinsey a été choisi pour mettre en place la stratégie vaccinale, ce même cabinet a des liens d'intêrets avec nos dirigeants, et est impliqué dans le scandale des opiacés en Amérique du nord. Tous ces éléments m'amènent à être un minimum méfiante.
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-sa-campagne-de-vaccination-l-etat-a-fait-appel-au-cabinet-americain-mckinsey_2142084.html
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-on-vous-resume-la-polemique-autour-de-mckinsey-le-cabinet-qui-conseille-le-gouvernement-sur-la-strategie-vaccinale_4291131.html
https://www.journaldemontreal.com/2021/02/04/crise-des-opiaces-mckinsey-paie-573-millions-de-dollars-pour-solder-des-poursuites

Laetitia


[ PP à Laetitia – Macron est ce qu'il est. Si les Français qui s'en plaignent aujourd'hui ne l'avaient pas élu hier, nous n'aurions pas à l'Elysée ce clone du néolibéralisme.
Mais la pandémie aussi est ce qu'elle est : et cela, quelles que soient les tares de notre régime politique. On ne peut pas noyer le virus dans de l'idéologie. ]

réponse au commentaire

Écrit par : laetitia / | 01/08/2021

à Laetitia

> Il est prudent de ne pas prendre au pied de la lettre n'importe quelle nouvelle annonce médiatisée...
Une autre étude à Singapour (preprint) montre que la charge virale entre les vaccinés/non vaccinés infectés par Delta est similaire au début mais la charge en ARN viral DIMINUE beaucoup plus rapidement chez les vaccinés (vs non vaccinés) :
https://twitter.com/T_Fiolet/status/1421515214017675268
Patrice vous a fort bien répondu déjà.

J'ajoute que j'ai pour ma part toujours recommandé comme mes confrères français le port du masque en intérieur aux personnes vaccinées.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 01/08/2021

ÉVIDENCE

> Et encore, je trouve que c'est prendre beaucoup de pincettes pour rappeler l'évidence.
Évidence que le pape aussi a rappelé maintes fois. Mais je crois que le discours du pape est sans effet sur certains, les mêmes sans doute qui l'assimilent à un dangereux "gauchiste" ou un dirigeant de mèche avec les mondialistes ou je ne sais quoi encore..
Le vaccin réduit les formes graves et réduit aussi le risque de transmission..Il y a maintenant des milliards de gens vaccinés et des mois de recul... On en faisait pas toute une histoire quand la vaccination bcg a été rendue obligatoire en 1950...et bien d'autres choses sont obligatoires.. La liberté n'est jamais sans aucune limite...Elle a bon dos la liberté surtout dans certaines bouches qui souvent en revendiquent justement les limites sur un certain nombre de sujets societaux.

Comme l'écrit justement Michel, cette réflexion de Mgr d'Ornellas vient cependant contrebalancer celle de Mgr Aillet qui est un bijou d'hypocrisie. Sa lettre empreinte de fausse naïveté fait mine de s'interroger tout en reprenant toutes les thèses antivax et en jouant sur les peurs...Une vraie caricature.. Il se garde bien de reprendre ce qu'en dit la Congrégation pour la doctrine de la foi. Cela m'a peu étonnée. Je vais en vacance dans son diocèse et là où j'allais à la messe, on avait déjà droit l'an dernier à d'insupportables discours politiques, à moitié antimasques déjà, et toujours polémiques, plus ou moins entre les lignes. Je n'ai pas renouvelé l'expérience cette année préférant me diriger vers une paroisse où des homélies apaisantes se contentent de nourrir spirituellement la réflexion et la vie intérieure des fidèles...
______

Écrit par : Marie-Do / | 04/08/2021

à Marie-Do

> Chère consœur, je me suis procuré le texte de la note informative de "l'Académie diocésaine pour la Vie" auquel Mgr Aillet fait référence et que l'on peut se procurer à l'adresse suivante :
academiepourlavie@diocese64.org (adresse donnée par Mgr Aillet dans son communiqué).
La lecture en est édifiante : là, il ne s'agit plus de questionnements, mais d'affirmations.
J'ai longuement répondu à l'un des membres de cette "Académie" et j'attends par courtoisie sa réaction... si elle vient, avant de diffuser plus largement mes réflexions.
A noter aussi en contrepoint bienvenu la réflexion de Mgr Wintzer (dans "La Croix" d'aujourd'hui).

MG


[ PP à MG – Se rappeler que ces "académies pour la vie", y compris la pontificale, ne sont que des assemblées consultatives. Et ne valent que ce que valent leurs membres. Si une de ces académies est infiltrée par un clan ou un autre, ses avis sont irréalistes ou déviants. Raison pour laquelle le pape François a réformé en profondeur l'Académie pontificale pour la vie, en modifiant sa composition et en élargissant son domaine de réflexion... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 05/08/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.